Vivre la Bavière - Les réserves de biosphère de l'UNESCO en Bavière

La Bavière accueille de plus en plus de touristes. Été comme hiver, c'est notamment la richesse de son paysage qui attire de nombreux étrangers. La pérennité et l'exploitation durable de ce paysage sont entre autre garantis par les réserves de biosphère de l'UNESCO. La Bavière peut s'enorgueillir d'en avoir déjà deux.

UNESCO Biosphärenreservat Rhön
UNESCO Biosphärenreservat Rhön

 

L'homme et la nature en harmonie

Le développement durable est la priorité principale dans les régions modèles de l'UNESCO. À la différence des réserves naturelles « classiques », les réserves de biosphère confèrent explicitement à l'homme un rôle central dans leur développement. C'est le cœur de la relation entre la nature et l'homme, pour laquelle ce dernier a un rôle de créateur et de conservateur. Les aspects fondamentaux de sa fonction sont la protection des diversités naturelle et culturelle, le développement durable, l'éducation et la communication, ainsi que la recherche et l'observation de l'environnement. Pour répondre à toutes ces exigences, les réserves sont dotées d'une zone centrale, d'une zone tampon et d'une zone de développement qui sont classées suivant leur degré d'exploitation.

Les réserves de l'UNESCO servent ainsi de réseau mondial à l'échange interactif des connaissances et des expériences. Le socle de ces réserves est le Man and the Biosphere Programme MAB (Programme sur l'Homme et la biosphère) de l'UNESCO, créé en 1971 et qui soutient aujourd'hui près de 670 réserves dans plus de 100 pays. Parmi ces réserves, il en existe 15 en Allemagne, dont deux en Bavière.

La Rhön et la campagne de Berchtesgaden

L'une de ces réserves est la campagne de Berchtesgaden qui se trouve au Sud-Est de la Bavière à la frontière avec l'Autriche. Avec sa coupe représentative des Alpes Calcaires septentrionales et son contrefort, la campagne de Berchtesgaden est la seule réserve de biosphère alpine de l'UNESCO. Reconnue depuis 1990, cette réserve a été largement agrandie et comprend aujourd'hui huit villes, marchés et communes, parmi lesquels se trouvent des destinations de vacances privilégiées telles que Berchtesgaden et Bad Reichenhall. La zone centrale protégée de la campagne de Berchtesgaden se compose essentiellement du parc national de Berchtesgaden, aimant à touristes et merveille pittoresque sans pareil, dont le chaînon du Watzmann culmine à 2 713 mètres d'altitude.

 

À l'autre extrémité de la Bavière se trouve la réserve de biosphère de la Rhön. Elle se situe dans le triangle des lands de la Bavière, la Hesse, la Thuringe et unit ainsi trois régions dans un but commun : le développement durable. Avec près de 50 pour cent du triangle, soit quasiment la surface de la Sarre, la Bavière détient la plus grande zone de cette réserve. Six arrondissements et 94 communes y ont grandement participé. Peu après la chute du mur, il était évident en 1991, que les trois régions allaient concourir ensemble pour obtenir le statut de l'UNESCO. En 2014, la réserve de la biosphère 22 communes bavaroises y ont été ajoutées, ce qui confirme l'excellent travail de tous les acteurs. Ici aussi, la zone centrale est répertoriée comme réserve naturelle. Cela représente une superficie de près de 4 000 hectares pour la Bavière. En plus des nombreuses manifestations au cours desquelles les visiteurs peuvent découvrir le pays et ses habitants, comme par exemple lors de promenades sur les sentiers de randonnée certifiés d'excellente qualité tels que le « Hochrhöner », ou lors de week-end dans des régions sauvages ou de visites guidées à travers les tourbières, la réserve de la biosphère de la Rhön de l'UNESCO exerce également son attrait grâce à une offre culturelle très riche et à une large palette de produits régionaux de qualité.