L'industrie du jeu en Bavière : Le paradis des jeux pour les start-ups

Il y a belle lurette que la caricature du joueur de jeux vidéo se livrant à son hobby dans la cave, coupé du monde, est passée aux oubliettes. Aujourd'hui, la branche du jeu est une industrie reconnue et qui a de nombreux groupes cibles. Que ce soit à la maison, dans le métro, en allant au bureau ou tout simplement pour se distraire pendant la pause déjeuner : les jeux sur PC, smartphone ou tablette sont nos compagnons quotidiens.

Le secteur profite grandement du boom de la numérisation - c'est ce qui se produit en Bavière, pépinière créative, qui concurrence maintenant Hambourg et Berlin. L'infrastructure technique, la multitude des entreprises qui y sont implantées ainsi que l'attraction qu'elle exerce sur les jeunes talents qualifiés, propulsent la Bavière au rang de leader. Une étude réalisée en 2012 montre que l'industrie du jeu bavaroise génère à elle seule plus de la moitié du chiffre d'affaires total de cette industrie en Allemagne :, ce qui correspond à un chiffre d'affaires de 1,2 milliards d'euros. Cela ne concerne pas uniquement le développement de nouveaux concepts de jeux, mais surtout celui des technologies fondamentales, par exemple dans le domaine de la réalité virtuelle.

La Bavière subventionne l'industrie du jeu

Un développement que l'État de Bavière soutient de multiple façons. Ainsi, l'an passé, en décembre, Ilse Aigner a signé le programme de soutien aux jeux et aux médias pour un montant global de deux millions d'euros destinés au développement des performances média. L'accord signé entre le FilmFernsehFonds (FFF) Bayern et la Computec Media GmbH, à pour objectif de favoriser la croissance du secteur numérique dans la durée.

Pour y parvenir, l'État de Bavière s'appuie sur des partenaires expérimentés : La Computec Media GmbH est l'un des fournisseurs leaders de médias dans le domaine de l'industrie du jeu. Depuis six ans, le FFF travaille activement aux mesures de développement de ce secteur et s'intéresse tout particulièrement à la conception de jeux à but pédagogique et culturel. De la sorte, 72 projets ont déjà obtenu des subventions pour une valeur totale de 3,8 millions d'euros. À ce propos, les dossiers de candidature pour la prochaine tournée de subventions doivent être remis au plus tard le 8 mars 2016 ! Grâce à ces subventions, les ateliers peuvent créer des concepts, réaliser des prototypes ou produire des jeux. Et ce n'est pas tout : dès 2017, ces mesures de soutien sont nettement revues à la hausse en mettant à disposition des outils de numérisation.

Soutenir les start-ups du numérique

S'il existe un endroit idéal pour l'implantation des start-ups de l'industrie du jeu, c'est bien la Bavière ! Citons, par exemple, le large éventail de filières universitaires, qui attirent les jeunes talents du pays, leur permettant de se rassembler et d'apporter toute leur créativité. Le point de convergence privilégié des créateurs d'entreprise est l'incubateur de start-ups WERK1, qui a créé, dès 2013, un poste de chef de projet Jeux pour favoriser le développement de cette branche. En collaboration étroite avec WERK1, Games/Bavaria, marque phare de l'industrie du jeu bavaroise, œuvre depuis 2012 à l'établissement du réseau des différents acteurs de cette branche.

Mais il n'y a pas que les idées de conception de jeux qui sont cruciales pour la réussite de la branche, il y faut aussi le développement de l'infrastructure technique. C'est ce que le programme d'encouragement bavarois pour la recherche & le développement « Informations- und Kommunikationstechnik » propose aux entreprises. Sous la responsabilité du directeur des services de conseil et des innovations de VDI/VDE, ce programme soutient les entreprises axées sur les technologies et les instituts de recherche. Des développements tels que les algorithmes, la réalité augmentée ou la communication homme-machine vont énormément influencer l'industrie du jeu dans les années à venir.

Et ce n'est pas un hasard si cette année, l'industrie du jeu fête son apogée en Bavière ! En effet, le prix allemand des jeux vidéo se tiendra, le 7 avril 2016, à Munich.