L’étude « Gründungsradar 2016 » : double médaille d’or pour la capitale de Bavière

Le 20 février, l’association « Stiftverband für die deutsche Wissenschaft » a publié les résultats de son étude annuelle « Gründungsradar » ayant pour objet la création d’entreprise au niveau des écoles supérieures et universités. Bonne nouvelle pour la Bavière : en 2016, deux écoles supérieures munichoises se partagent la première place.

Scharger, Albert / TUM

Après plusieurs années de compétition pour décrocher la 1ère place, le résultat de l’étude « Gründungsradar 2016 » (radar de création d’entreprise) fait deux heureux gagnants : la Technische Universität München (TUM, l’université technique de Munich) et la Hochschule München (HM, l’école supérieure de Munich) se partagent cette année cette place tant convoitée. Avec le même score, elles ont été élues championnes de l’étude. Cette dernière a pour objet d’évaluer les prestations de près de 200 écoles supérieures et universités allemandes en termes de promotion de la création d’entreprise. Outre ces deux gagnants de l’étude, plusieurs autres universités et écoles supérieures bavaroises se sont rangées en tête du classement. Par exemple, la Julius-Maximilians-Universität Würzburg (l’université de Wurtzbourg) a décroché la dixième place du classement des plus grandes écoles supérieures. Dans cette catégorie, la Ludwig-Maximilians-Universität München (l’université Louis-et-Maximilien de Munich) figure parmi les 25 meilleures. S’agissant des écoles supérieures de petite et moyenne taille, l’Universität Bayreuth (université de Bayreuth), la Ostbayerische Technische Hochschule Regensburg (école polytechnique de Ratisbonne), la Hochschule für angewandtes Management Erding (l’école supérieure de management appliqué à Erding) et l’Universität der Bundeswehr München (l’université de la Bundeswehr à Munich) ont obtenu d’excellents résultats.

Nicolai Schneider / Hochschule München

Les écoles supérieures et universités participantes ont été évaluées sur la base de quatre catégories : ancrage de la création d’entreprise, sensibilisation à la création d’entreprise, soutien à la création d’entreprise et activités de création d’entreprise. Par conséquent, les points essentiels pour le classement ont été, entre autres, l’échelle de l’ancrage institutionnel, le soutien des écoles supérieures à l’égard des entrepreneurs et dans quelle mesure les écoles supérieures génèrent des créations d’entreprise.

Le meilleur soutien pour réussir

Résultat : les écoles supérieures bavaroises et, avant tout, les deux lauréats munichois donnent accès aux étudiants à un tremplin idéal vers l’indépendance.

Le centre de création d’entreprise de la Hochschule München (l’école supérieure de Munich) Strascheg Center for Entrepreneurship (SCE) offre, selon le Prof. Dr. Martin Leitner, président de la HM, les meilleures bases pour la création d’entreprise : « Grâce à ses offres, nos étudiants peuvent faire usage de leur savoir, créativité et force d’innovation pour fonder leur propre entreprise. » Par ailleurs, l’Entrepreneurship Center de la TUM propose « un éventail d’offres de promotion pour toutes les phases de la création d’entreprise, allant de la formation au management au cursus Executive MBA, en passant par des ateliers dédiés à la formation d’équipes et un service de conseil dans le cadre des demandes de subventions. »