Munich est le leader de la compétitivité numérique

Encore une fois, c'est écrit noir sur blanc : Munich est un tremplin de la numérisation. D'après une enquête récemment publiée de Deloitte sur le thème « Indice de la Compétitivité numérique - Comparaison des villes allemandes » Munich est pionnière en matière de digitalisation.


Cette enquête analyse à quel point les 30 plus grandes villes allemandes sont parées pour le numérique. Le bilan est sans appel : Munich est le site numérique numéro un d'Allemagne. Et cela, pour différentes raisons : Outre la grande dynamique du secteur de l'information et de la communication, les entreprises sises en Bavière disposent d'un grand nombre d'experts calés en informatique. De plus, la capitale bavaroise est l'agglomération des entreprises informatiques et d'autres secteurs qui misent de plus en plus sur les technologies numériques. En 2014, une enquête de la Commission européenne avait décerné à Munich la place numéro un des sites à la pointe des TIC au sein de l'Europe, devançant ainsi Londres et Paris.s.

Vivier de talents numéro 1

Les trente plus grandes villes allemandes ont été étudiées dans trois domaines : leurs ressources en matière de surdoués de l'informatique, leur capacité d'innovation et leur attractivité. Les trois domaines ont ensuite été pondérés sous forme d'indice afin de définir le positionnement de chaque ville dans chaque branche. Le résultat est plus que satisfaisant : Munich arrive en tête avec un indice total de 94,1, suivie par Berlin, en deuxième position, avec un indice de 88,1.

Les raisons de cette victoire éclatante de la ville muniquoise sont l'excellence des notes que Munich a obtenu dans chacun des trois domaines étudiés. Avec un indice de 95,0, la capitale bavaroise tient hautement la tête du classement des villes de talents. C'est en particulier grâce à l'évolution dynamique du secteur de l'information et de la communication, aux ressources générales en matière d'employés qualifiés en informatique et à un très bon niveau de formation générale que Munich est arrivé en haut du podium. Cela confirme ce qui attire les investisseurs et entreprises en Bavière depuis des années : La branche des TIC est, et restera, un des facteurs les plus importants du développement économique local. Et cela ne concerne pas uniquement le secteur des TIC lui-même. Munich tire en grande partie ses forces de la numérisation de ses branches traditionnelles, qui misent de plus en plus sur les technologies numériques : l'automobile, l'aéronautique, l'aérospatiale et les techniques médicale et environnementale. Selon l'enquête, Munich est le vivier de talents numéro 1 d'Allemagne. C'est le fait d'un nombre élevé d'universitaires et d'une forte focalisation dans le domaine des TIC - au cours de ces cinq dernières années, le nombre des employés de la branche a augmenté de plus de deux tiers, soit 16 400 employés.

Une réaction en chaîne dans toutes les branches

De plus, Munich offre un mélange équilibré : Les jeunes start-ups bénéficient ainsi d'un excellent écosystème novateur qui, grâce à l'expertise et aux ressources des grandes entreprises, se développe dans toute la région.


Dans l'ensemble, les auteurs de l'enquête certifient que Munich a l'effet d'un aimant même pour les branches traditionnelles, de plus en plus ouvertes au numérique, et qui sont toujours à la recherche de nouveaux talents comme de nouvelles solutions. Grâce à cela, la région bénéficie d'excellentes chances et d'opportunités pour l'avenir, qui doivent être soutenues dans les années à venir par de nombreuses nouvelles initiatives.