L’Oktoberfest ou comment des millions de gens se régalent en toute convivialité

Une coutume, un facteur économique et un succès qui s’exporte : il y a plus de 200 ans, la Münchner Theresienwiese était encore un champ situé aux abords de la ville. Aujourd’hui, c’est l’un des emblèmes de Munich, ce que la ville doit en particulier à sa fameuse fête de la bière. La « Wiesn » est sans doute la figure de proue de la Bavière dans le monde : une figure de proue de grande envergure, haute en couleur et profitable. Regard sur les chiffres de cette fête populaire.

C’est la plus grande fête populaire du monde et depuis 1810 une raison de plus de venir à Munich. L’Oktoberfest, la fête de la bière, remonte au mariage du prince héritier Louis Ier de Bavière avec la princesse Thérèse, ainsi qu’à une course hippique organisée en l’honneur de leur union sur la Theresienwiese. D’où le nom de « d’Wiesn » (féminin, singulier) donné par les Bavarois ou plutôt par les Munichois à cette fête populaire. Autrement dit : « Wir waren gestern auf der Wiesn! » (« Hier, nous avons été à la Wiesn ! »). Une formule que l’on retrouve depuis le début de l’année dans la version en ligne du Duden, le dictionnaire de référence de l’orthographe allemande.

Aujourd’hui, la fête de la bière est organisée par l’administration municipale de Munich et chaque année, son chiffre d’affaires total est considérable : environ un demi-milliard d’euros. Les autres chiffres de la Wiesn sont tout autant impressionnants. En 2017, plus de six millions de visiteurs (6,2 M) du monde entier sont venus à Munich. Les prélèvements d’argent aux distributeurs automatiques installés dans l’enceinte permettent d’identifier de quel pays les gens sont originaires. Il s’agissait essentiellement d’Américains, puis d’Italiens, de Suisses, de Britanniques, d’Autrichiens et de Français, mais aussi de ressortissants de bien d’autres pays du monde entier.

Tous les visiteurs ont en commun leur soif de bière. L’année dernière, ils ont consommé 7,5 millions de litres de bière pour un prix atteignant actuellement jusqu’à 10,95€ la chope (d’un litre) de bière. Une journée à l’Oktoberfest donne faim : en 2017, les cuisines sous les tentes ont préparé 127 bœufs et 59 veaux, le nombre de poulets rôtis, quant à lui, dépassant largement les 400 000. Au total, les tentes des brasseries munichoises peuvent accueillir 119 000 personnes. La plus grande tente, la Hofbräu-Zelt, abrite à elle seule 9 991 places. Les plus petites sont Cafe Schiebl et Cafe Guglhupf avec chacune 60 places. 

La dernière édition de l’Oktoberfest a également été l’une des plus longues en raison du 3 octobre suivant, un jour férié en Allemagne : 18 jours durant, tout a été centré sur le terrain de 35 hectares situé au cœur de la capitale bavaroise. À la grande joie des plus de 500 établissements qui participent à cette fête populaire avec 8 000 employés permanents ainsi que 5 000 travailleurs occasionnels. 

Près de 13 000 personnes travaillent à l’Oktoberfest


À l’issue des deux semaines, 3,25 millions de kilowattheures de courant et 224 000 mètres cubes de gaz ont été consommés. Depuis l’an 2000, tous les espaces publics de la Wiesn et de plus en plus de manèges sont alimentés en courant écologique. Plus de 4 000 objets trouvés ont été laissés par les visiteurs, dont 1 300 cartes d’identité, 520 téléphones portables, deux béquilles, une corne à boire et un dentier.

Ils ont aussi laissé 90 tonnes de déchets, soit cinq tonnes de moins que l’année précédente. La protection de l’environnement joue un rôle important à l’Oktoberfest. Il existe depuis 1991 des réglementations visant à garantir le caractère écologique d’un passage à la plus grande fête populaire du monde. Outre l’interdiction d’utiliser de la vaisselle jetable décrétée cette année-là (on trouve aujourd’hui seulement de la porcelaine véritable sur les tables), les mesures consistent à réduire les déchets et la consommation d’eau, à proposer des mets bio et des produits régionaux, ainsi qu’à utiliser des lubrifiants biodégradables pour les manèges. Dans les nombreuses petites et grandes tentes, l’eau de rinçage des lave-vaisselles utilisés pour les chopes de bière n’est pas évacuée dans les égouts mais utilisée pour les toilettes. Tous ces aspects sont considérés comme des « points écologiques » dans un système d’évaluation dans le cadre de l’homologation des près de 550 établissements gastronomiques, manèges et forains de la fête de la bière.

Et attention ! D’après les statistiques, le FC Bayern est quasi imbattable durant la fête de la bière. Lors des 20 derniers matchs disputés entre fin septembre et début octobre, le Bayern a essuyé une seule défaite : un 0:1 contre Atlético Madrid.

Aujourd’hui, la Wiesn est aussi un succès qui s’exporte :

  • Chine, Qingdao : 2 à 3 millions de visiteurs
  • Brésil, Blumenau : 700 000 visiteurs
  • Canada, Kitchener-Waterloo : 700 000 visiteurs
  • États-Unis, Cincinnati : 500 000 visiteurs

D’ailleurs, l’Oktoberfest de Munich démarrera cette année le 22 septembre et durera jusqu’à 6 octobre. Nous pourrons donc bientôt chanter ensemble : « Ein Prosit der Gemütlichkeit » !