Les business angels : le soutien des start-ups en Bavière

Le soutien des start-ups en Bavière a plusieurs visages, comme, par exemple, le Bayern Kapital ou le High-Tech Gründerfonds (HTGF), qui soutiennent les jeunes créateurs à chaque étape de leur entreprise. Il faut souligner qu'une part importante du soutien des business angels à l'univers effervescent des start-ups bavaroises n'est pas que financier, ils offrent également la richesse de leurs expertises.

C'est ce qui se produit en Bavière avec un succès particulier– comme le démontrent les chiffres que le HTGF a présentés au mois de février lors du « Business Angels Europe – Conference in Angel Investment Research 2016 » du réseau allemand des business angels (BAND). D'après ces calculs, les start-ups sises en Allemagne bénéficient dès leur création (seed stage) de subventions d'une valeur de 30 millions d'euros, et dont plus de 9 millions sont exclusivement réservés aux entreprises bavaroises. Lors des prochains cycles de financement, la Bavière peut prétendre à rester en tête du classement en matière d'attribution de fonds : sur 177 millions d'euros, plus d'un tiers sont destinés aux start-ups installées en Bavière.

 

Le soutien atteint un nouveau sommet

 

L'avance de la Bavière n'est pas due au hasard. Citons pour exemple la BayStartUP qui, forte de plus de 200 business angels répertoriés, est l'un des plus grands réseaux d'investisseurs européens. Là, il n'y a pas que les start-ups qui soient aidées. Les investisseurs y trouvent également un soutien personnalisé et ont des rendez-vous individualisés. Résultat : neuf millions d'euros de fonds récoltés lors de l'exercice 2015 -presque le double de l'année précédente-  et qui représentent presque un quart des subventions totales attribués aux start-ups bavaroises. L'aide aux start-ups bavaroises établit ainsi un nouveau niveau record.

 

Soutien financier et intellectuel

 

Le financement des business angels offre des avantages bien particuliers. D'une part, ils organisent des cycles de financement en tant qu'investisseurs principaux et assurent ainsi aux jeunes entreprises des fonds supplémentaires, notamment en provenance d'investisseurs publics. D'autre part, les business angels ne font pas qu'ouvrir leur bourse, ils aident également les start-ups en les faisant profiter de leur savoir-faire spécialisé comme de leurs réseaux bien établis. Le Dr Carsten Rudolph, gérant de BayStartUP, l'apprécie à sa juste valeur : « l'engagement des business angels est remarquable. Ces particuliers aisés, qui ont un passé entrepreunarial, reconnaissent de plus en plus  les opportunités qu'offrent les start-ups bavaroises. En matière de sommes investies en capital-risque, la Bavière n'a pas pour ambition d'atteindre les sommes investies par les grands fonds aux États-Unis, même si l'univers croissant des business angels crée littéralement un marché financier nouveau, en particulier dans les toutes premières phases de la création d'entreprise. Et, en Allemagne, les capitaux sont plus que suffisants. »

Pour établir un contact personnel entre les investisseurs et les start-ups, la BayStartUP propose, par exemple, des Venture Conferences. À cette occasion, les créateurs d'entreprise sélectionnés ont la possibilité de présenter leurs idées à des représentants du capital risque, des investisseurs publics et des business angels venus de toute l'Allemagne. En plus des présentations et conférences, ces événements favorisent grandement la constitution des réseaux. La prochaine manifestation aura lieu le 11 mai et sera consacrée aux start-ups des domaines de l'Internet, des logiciels et des mobiles.