Les accélérateurs de l'État libre : les promoteurs de la Bavière

Une start-up qui réussit a besoin d'une bonne idée. Mais même la meilleure idée qui soit ne peut pas prendre son envol sans contacts, sans expertise économique et technique en matière de commercialisation et sans une solide base financière. De nombreuses start-ups cherchent donc de l'aide pour la construction de leur entreprise dès la phase initiale. Et elles la trouvent auprès de spécialistes qui savent quoi faire dès cet instant précoce. La Bavière se distingue par une offre diversifiée de haute qualité, entre autres avec une multitude d'accélérateurs. Dans cet article, nous souhaitons mettre plus en lumière ce qu'elle a pour elle ainsi que les lieux d'accueil spécifiques à chaque branche qui existent. Nous avons, en plus, rassemblé pour vous les informations supplémentaires et les coordonnées sous forme de téléchargement.

Les accélérateurs peuvent être décrits, d'après l'origine du mot, comme des « promoteurs ». L'idée en arrière-plan est que les start-ups doivent être soutenues dans leur développement de sorte à pouvoir réussir plus rapidement que cela ne serait le cas d'habitude. La condition préalable pour cela : une idée commerciale existe déjà et son agencement a été déterminé au moins dans les grandes lignes. De manière différente, ce que l'on appelle les créateurs d'entreprises, mais surtout les centres d'incubation, servent à développer de nouvelles idées et seulement ensuite d'entrer dans la phase de construction.

Nous sommes un consortium de trois moyennes entreprises de sous-traitance automobile du sud de la Bavière et nous proposons à des start-ups high-tech en B2B en pleine expansion des projets pilotes dans leur environnement de production réel ; il ne s'agit pas d'une innovation « bac à sable », mais d'une opération à cœur ouvert. - Michael Strommer, Head of Program chez FASTRACK

Large gamme d'accélérateurs avec différentes approches


Les accélérateurs sont donc particulièrement intéressants pour tous ceux qui ont déjà effectué une certaine masse de travail en amont, mais soit se heurtent déjà à certaines limites, soit souhaitent les empêcher de manière précoce. En effet, ils trouvent auprès des accélérateurs ce qu'il y a de plus important dans cette phase : une aide professionnelle pour la mise en œuvre de leurs idées. Cette aide comprend souvent un financement « coup de pouce », des coachings sont proposés ou une infrastructure est mise à disposition, par exemple sous forme de locaux, de serveurs, de logiciels et de matériel informatique ou de marketing. La plupart du temps, les prestataires des programmes obtiennent en contrepartie un certain pourcentage des parts de l'entreprise.

Lorsque des start-ups et des entreprises établies collaborent, les deux parties sont gagnantes, avec une bonne planification. Les entreprises bénéficient de la force novatrice et de l'agilité des start-ups, les fondateurs d'entreprises obtiennent un accès à de vrais cas d'application. Les start-ups et les entreprises établies ne sont pourtant pas réglées l'une sur l'autre comme des horloges : TechFounders comprend les deux univers et les rassemble. - Heiko Huber, Managing Director chez TechFounders.

En Bavière, le nombre et la qualité de ce type d'accélérateurs sont très élevés. Plusieurs facteurs sont à la base de cette évolution, qui a parcouru énormément de chemin ces dernières années : depuis toujours, la Bavière est attirante pour les jeunes talents, a priori, grâce à ses excellentes universités (techniques). À cela s'ajoute le fait que l'État libre offre des opportunités énormes dans le domaine de la numérisation de ces industries classiques grâce à ses grandes entreprises industrielles traditionnellement puissantes, et fait donc particulièrement le lien avec les start-ups. Un autre plus du lieu de créateurs d'entreprises qu'est la Bavière : le nombre important d'entreprises établies.
 

Grâce à son paysage d'entreprises, ses académies et sa position géographique, Munich est le meilleur endroit pour commercialiser sa start-up. C'est pour cela que nous avons choisi de nous installer à Munich. - Christian Lindener, Managing Director chez WAYRA

Pour finir, la Bavière s'est préparée à la numérisation à long terme en outre au niveau politique mais aussi en termes d'infrastructures et offre ainsi des conditions de lancement extraordinaires. C'est ainsi qu'ont pu se construire des réseaux très tôt et s'établir un certain esprit de start-up. Vous trouverez ici une liste complète des accélérateurs importants qui réussissent tout particulièrement à télécharger.