Le dialecte bairisch pour débutants - Voilà comment ça fonctionne avec l'implantation

L'implantation en Bavière place de nombreux étrangers devant un défi linguistique. Même celui qui a déjà appris l'allemand auparavant, va vite constater que les dialectes de Bavière ne ressemblent que de loin à la langue allemande dans certains cas. Afin que vous ne vous perdiez pas dans cette jungle des langues, nous avons rassemblé quelques instructions sur le Bairisch, qui vous aideront à trouver vos premiers repères dans le nouveau site. Et n'ayez pas peur : Les Bavarois sont les premiers à savoir que leur dialecte n'est pas le plus simple et s'adaptent aux visiteurs internationaux.

Bairisch versus Hochdeutsch

Le dialecte Bairisch n'a rien à voir avec le Bavarois


Peut-être êtes-vous étonné de ces deux orthographes différentes. Bayerisch (bavarois) est un terme géographico-politique qui fait référence à la Bavière. Par contre, l'orthographe « bairisch » est utilisée en linguistique pour désigner le dialecte bavarois. Le Bairisch est du reste, le dialecte préféré de toute l'Allemagne, bien qu'il n'existe pas un seul et unique dialecte bairisch (bavarois). 

 

En fait, la Bavière est divisée en trois espaces linguistiques : Le Bairisch (bavarois), le Franconien et le Souabe. Mais au final, il existe bien d'autres dialectes bavarois ; plus de 60 régions de dialectes sont connues. Du reste, en 2009, l'UNESCO a classé la langue bavaroise comme menacée et donc comme étant digne de protection. 

Comprendre le dialecte

Assez de théorie, passons à la pratique. La première étape d'une conversation réussie est la compréhension - si un Bavarois commence à bavarder, ça peut rapidement devenir compliqué pour un non bavarois. Au plus tard, au moment de la Fête de la bière, les nouveaux venus ou Zugroaste (Zugereiste) et touristes sont de ce fait à nouveau accompagnés de guides linguistiques, qui sont censés vous aider à commander la chope de bière comme il se doit. Conseil : Faites attention au « A » court afin de ne pas passer pour un véritable touriste.

 

Mais le « bairisch » (bavarois) est également parlé en dehors de la période de la Fête de la bière - et ce, parfois aussi sur la scène professionnelle. Déjà, les formules de salutation et de départ offrent tellement d'opportunités en bavarois que l'étranger peut se sentir légèrement troublé. Servus, Pfiat di ou Habidere (Habe die Ehre) – que faut-il dire ? Particulièrement, pour les formules de départ traditionnel, cela ne tient qu'à des bricoles, par exemple si vous souhaiter quitter une seule personne (Pfiat di), un groupe de personne (Pfiat Eich) ou avec politesse (Pfiat erna). Et même le généralement célèbre Servus ne se dit pas dans tous les contextes, car il fait plutôt partie du langage familier. Mais ne vous inquiétez pas, les Bavarois se contentent amplement d'un très poli Guten Tag. Et Grüß Gott reste toujours une option traditionnelle avec laquelle vous ne pouvez pas trop vous tromper. Mais, dans tous les cas, ne vous laissez pas intimider même si vous ne comprenez pas tout d'emblée. Il n'y a pas de honte à poser des questions. Ou comme dirait le Bavarois : Ois isi (tout va facilement) !

 

Et là aussi, il y a bien des tournures, grâce auxquelles vous pouvez même faire mouche dans une brasserie en plein air ou lors d'un repas professionnel dans une auberge.

 

Du reste, il n'y a pas que la langue qui constitue la culture, mais aussi naturellement les habitudes culinaires. Si vous souhaitez en apprendre plus sur une éventuelle implantation et si vous souhaitez devenir incollable sur notre culture, alors contactez-nous. Nous vous soutenons gratuitement et à titre informatif.