La Bavière continue son chemin sur la voie du succès

2015 a été une nouvelle fois, une année placée sous le signe de la réussite pour l'économie bavaroise : Le produit intérieur brut de la Bavière constamment croissant, a augmenté de 1,7 pour cent, les pronostics 2016 vont bon train et tablent sur une croissance encore supérieure à l'an passé. Les mesures prises en faveur des entreprises moyennes et du numérique viennent appuyer cette évolution.

Initiative Gründerland Bayern (Bavière : land des créateurs)

Afin de devenir le Gründerland (land des créateurs) numéro 1, la Bavière a lancé une initiative qui porte exactement ce nom.  2015 a vu naître des mécanismes de financement, le peaufinage de mesures telles que le concours du business plan et 80 millions d'euros ont été investis dans l'initiative des pépinières d'entreprises.

Ainsi, l'ouverture du Werk1.Bayern a été célébrée au milieu de l'année dernière. Le concept percutant du centre d’activité numérique de Munich doit être étendu à tous les districts bavarois. Le Werk1.München existant fait ainsi office de sorte de « pépinière d'entreprises pionnière ». Mais, ce n’est pas tout ; parmi les nombreux autres incubateurs d'entreprises de Bavière, qui se consacraient au soutien des startups, certains élargissent leur offre : Ainsi, le BioCubator Straubing connaissant une réussite sans précédent devrait s'étendre avec l'aide de l'État de Bavière. Les jeunes entreprises de la branche des matériaux auto-régénérants bénéficient de laboratoires supplémentaires en Bavière pour mettre en œuvre leurs idées novatrices. Les startups du Haut-Palatinat bénéficient également d'une aide énergique : En 2016, la TechBase de Ratisbonne rachète l'IT-Speicher en tant que pépinière et offre aux instituts de recherche travaillant dans des filières similaires et aux entreprises axées sur les technologies, une infrastructure moderne. L'établissement s'étendant sur près de 20 000 mètres carrés, propose des bureaux, ateliers et espaces de recherche, une cafétéria et des salles de réunion et de conférence.  Tous ces incubateurs de Bavière ont un souci principal important en commun : Ils aimeraient offrir assez d'espace pour communiquer librement avec d'autres entreprises de branches différentes et ouvrir l'accès à un réseau bien établi.

Continuer de faire progresser la numérisation

Avec ces initiatives et stratégies, qui vont se poursuivre en 2016, la Bavière touche précisément le point sensible. Selon une enquête de la vbwc’est effectivement entre autres, la numérisation progressive qui a le plus gros impact sur la croissance économique. Les points suivants sont entre autres importants aux yeux des auteurs pour assurer et renforcer le site bavarois :

•    Utiliser la numérisation comme facteur de croissance décisif

•    Optimiser la recherche et le développement

•    Favoriser l'implantation des startups et des entreprises

•    élargir les offres eGovernment (administration électronique)

Le calendrier des salons 2016 va aussi entièrement dans le sens de la numérisation. Ainsi, la NürnbergMesse et son salon l’it-sa rendent à la Bavière son moment fort de la branche de la sécurité informatique. Du 18 au 20 octobre, la Franconie devient ainsi comme chaque année, le point de rassemblement central de tous ceux qui s'intéressent au thème de la sécurité informatique. Et la numérisation joue un rôle même lors de la fête de la bière : La conférence Bits and Pretzels est un rendez-vous incontournable pour les startups. Cet événement qui a commencé comme un déjeuner entre créateurs d'entreprises, s'est désormais transformé en conférence de trois jours au cours de laquelle, les créateurs et personnes intéressées s'inspirent et s'interconnectent mutuellement.

Attirant pour les gros acteurs

Les « gros acteurs » profitent également de la stratégie bavaroise : Ainsi, la société d'informatique américaine, IBM, a ouvert à la fin de l'année 2015, un centre de compétence international pour les solutions intelligentes autour de l'Internet des objets et sur les ordinateurs pensants dans le secteur de Munich-Schwabing. Ce centre représente un avantage énorme pour l'économie bavaroise. Il n'y a pas que le fait qu'IBM va créer 1 000 nouveaux emplois au cours des prochains mois, mais aussi que de nombreuses entreprises bavaroises et jeunes créateurs d'entreprises vont bénéficier de cette nouvelle implantation durant les années à venir. Le choix du site d'implantation n'est pas le fruit du hasard. L'excellente renommée de Munich comme modèle phare de la technologie de l'information et de la communication, que la Commission européenne confirme dans une enquête, attire de nombreux investisseurs. C'est ce que prouve également la décision du groupe chinois, Alibaba Group, qui a décidé l'année dernière, d'ouvrir l'un de ses deux premiers bureaux nationaux à Munich.

Les investisseurs bénéficient entre autres de l'excellente infrastructure bavaroise qui fait justement de Munich une plaque tournante au sein de l'Europe. Afin de continuer à assurer cet avantage géographique, le nouveau terminal satellite de l'aéroport de Munich va ouvrir ses portes au début de l'été 2016, celui-ci permettrait d'accueillir une capacité supplémentaire de onze millions de passagers dans l'année. L'excellente qualité de vie de la Bavière en général et de Munich en particulier, garantit notamment que les entreprises qui y sont établies ne rencontrent pas de difficultés et que les jeunes employés qualifiés soient séduits par l'endroit. Un avantage dont IBM et d'autres investisseurs vont profiter en 2016.