Champion du monde d’Hyperloop

Trois courses, trois records mondiaux ! L’équipe d’étudiants de l’Université technique de Munich a encore dépassé la concurrence avec ses prototypes dédiés au projet futuriste Hyperloop ; un système de transport qui permettra aux personnes de voyager au sol à une vitesse approchant celle du son.

Jusque peu avant le lancement, l’équipe WARR de Munich n’a même pas pu tester sa capsule Hyperloop. Son « pod » a alors été lancé sur la piste d’essai de Los Angeles : à 467 kilomètres-heure ! 50 pour cent plus rapide que son prédécesseur, largement plus rapide que la concurrence et pour la troisième fois les plus rapides dans le concours lancé par Elon Musk, le fondateur de SpaceX.

L’équipe WARR-Hyperloop de l’Université technique de Munich (source : UT de Munich)
Elon Musk, initiateur de l’Hyperloop, discutant avec l’équipe WARR en Californie (source : UT de Munich)

Musk avait lancé la course en 2015 afin de développer un système de transport révolutionnaire d’avenir. Dans un tube sous vide, une capsule de transport (le pod) transportera un jour des gens d’un point à un autre à plus de 1 200 km/h. Dès le début, l’équipe WARR-Hyperloop de l’Université technique de Munich a dominé la compétition face aux autres équipes. Lors de cette troisième édition, trois équipes sur 18 à l’origine se sont qualifiées. Néanmoins, l’UT de Delft (Pays-Bas) a seulement atteint 142 km/h au lieu de plus de 400 km/h, et l’EPFL de Lausanne (Suisse) a traîné derrière avec 85 km/h.

L’équipe WARR internationale de Munich bénéficie du soutien de l’Université technique de Munich. Le sigle « WARR » correspond à Wissenschaftliche Arbeitsgemeinschaft für Raketentechnik und Raumfahrt (groupe de travail scientifique sur la fuséologie et l’aéronautique). Ils utilisent comme banc d’essai géant le Makerspace, le centre d’innovation et de création d’entreprise de l’université.

Par ailleurs, le projet est subventionné par le gouvernement de Bavière. Récemment, le ministre-président Söder a lui-même affirmé dans sa déclaration gouvernementale vouloir construire une piste d’essai en Bavière pour l’Hyperloop.