BAYERN DIGITAL II

Après BAYERN DIGITAL I, voici : BAYERN DIGITAL II. Un programme d’investissement de grande envergure pour l’avenir du numérique en Bavière. Fixé à une durée de cinq ans avec un budget d’investissement s’élevant à trois milliards d’euros, le plan directeur pour la digitalisation regroupe 10 points dont le but est de permettre à la Bavière, à ses habitants et à ses entreprises de profiter pleinement de la révolution numérique.

Sous le projet BAYERN DIGITAL II, le gouvernement bavarois s’est fixé des enjeux stratégiques en matière de digitalisation qu’il prévoit de satisfaire entre 2018 et 2022. Les grands axes du programme, allant de l’aménagement numérique aux applications destinées à tous les aspects de la vie, en passant par l’éducation et la sécurité informatique, le gouvernement trace non seulement les grandes lignes de l’avenir numérique de la Bavière, mais il garantit aussi aux personnes qui y vivent les opportunités offertes par la mutation numérique.

Intelligence artificielle, médecine numérique et Cie.


L’un des points majeurs à l’ordre du jour du plan directeur consiste à conquérir les secteurs clés des technologies et applications numériques. Au travers de l’initiative pour l’avenir « Künstliche Intelligenz » (intelligence artificielle), la Bavière entend soutenir les groupements technologiques dédiés à l’intelligence artificielle et se focaliser sur les thèmes que sont la mobilité autonome et le big data. Par ailleurs, il est prévu d’élargir le réseau bavarois d’instituts Fraunhofer compétents en matière d’intelligence artificielle et notamment d’ouvrir un centre spécialisé dans l’Analytics Data Application. Il existe une seconde initiative pour l’avenir répondant au nom d’« Assistenzrobotik » (robotique d’assistance). En établissant le centre de compétences en robotique numéro un dans le monde, la Bavière espère se hisser à la première place dans ce segment. Les domaines de la médecine, des soins et de la sécurité informatique font également partie du plan, la Bavière souhaitant devenir d’une part, le site de médecine et de soins le plus important au monde et d’autre part, le haut lieu de sécurité informatique en Europe. En matière d’éducation numérique, la Bavière a également su poser des jalons : les filières d’études telles que Medical Engineering and Data Science ont pour but de consolider les compétences informatiques des jeunes étudiants. 

Coût et bénéfice


L’État libre dépense sans compter : le volume du plan dans sa totalité est estimé à environ trois milliards d’euros. Du point de vue technologique et économique, il s’agit avant tout d’aider les individus dans le cadre de la transformation numérique qui jouent un rôle essentiel dans le monde numérique, parallèlement à la formation continue, la protection des consommateurs et le changement climatique. La ministre de l’Économie Ilse Aigner souligne : « Le plan directeur Bayern Digital II est un projet de grande envergure dédié à la digitalisation de l’économie et de la société. Afin de rester la région leader dans le numérique et le site de high-tech numéro un, nous devons dès aujourd’hui emprunter la bonne voie en réalisant des investissements concrets dans la viabilité future de la région. La digitalisation n’est pas un événement isolé, il s’agit d’une évolution constante irréversible. Ce n'est pas une menace pour nous mais plutôt une opportunité pour les citoyens et les entreprises. Pour y parvenir, nous devons néanmoins définir activement cette évolution tel que nous l’entendons. Le plan directeur Bayern Digital II est le guide que nous utilisons pour nos activités. »