À la découverte du patrimoine culturel mondial de la Bavière

Le château de Neuschwanstein vient automatiquement à l'idée de la personne qui pense aux châteaux forts et châteaux de Bavière. Le château de conte de fée du roi Louis est un aimant à public impressionnant qui n'a pas son pareil. Mais, la Bavière a encore bien d'autres fleurons culturels à offrir. Cette fois-ci, nous aimerions vous prendre en voyage qui mène aux endroits qui ont été déclarés patrimoine culturel mondial par l'UNESCO.

Die Altstadt von Regensburg: UNESCO Weltkulturerbe

Fleurons architecturaux

Nous commençons notre visite par la Résidence de Wurtzbourg. Sa construction de style baroque impressionnante, ancien siège des princes-évêques de Wurtzbourg, n'a pas à avoir peur en tant que l'une des résidences les plus importantes du style rococo, du château de Versailles ou du château viennois, Schönbrunn. Comme dans celui de Versailles, la galerie des glaces de la résidence de Wurtzbourg est une des pièces les plus imposantes du château. Du reste, la résidence de Wurtzbourg a aussi contribué à la célébrité d'un film car elle servait de décor à l'aventure de cape et d'épée tournée en 2011, « Les quatre mousquetaires » avec Christoph Waltz dans le rôle du rusé cardinal de Richelieu.

Le temps fort suivant de notre liste est la cité de Bamberg. Elle a trouvé sa place dans la liste de l'UNESCO parce que ses constructions anciennes sont encore aujourd'hui largement conservées ; au total, ce sont plus de 1 000 maisons de Bamberg qui sont classées monuments historiques. Mais ce n'est pas tout : Deux autres trésors qui font partie du patrimoine documentaire mondial de l'UNESCO, se cachent dans la bibliothèque d'État de Bamberg avec le codex de Lorsch et les manuscrits des monastères de Reichenau.

Un autre centre-ville qui a réussi à entrer dans la liste de l'UNESCO est : Ratisbonne en tant que métropole moyenâgeuse la mieux conservée dans toute l'Allemagne. Comme la ville n'a pas beaucoup été détruite pendant la seconde guerre mondiale, les visiteurs peuvent s'émerveiller devant les plus gros monuments de cette époque de style gothique et roman.

Ensuite, la visite mène à l'église de Wiesdans le Pfaffenwinkel (coin des curés), qui est en fait l'église de pèlerinage du Sauveur flagellé de Wies. Le nom Pfaffenwinkel (coin des curés) n'est pas dû au hasard car il existe peu d'autres endroits en Allemagne qui comptent autant de monastères et d'églises. L'église de Wies est apparue comme lieu de pèlerinage après qu'une paysanne ait cru voir la statue du Sauveur flagellé verser des larmes. L'église impressionnante de style rococo a été complètement rénovée suite à sa nomination au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO et brille aujourd'hui de sa magnificence originelle.

Depuis 2012, l’Opéra margravial de Bayreuth peut se targuer de faire partie du cercle fermé des champions en la matière. Cet opéra impressionnant de l'époque baroque tardive italienne fait partie des palais conservés dans leur état original du 18ème siècle qui se comptent sur les doigts de la main en Europe. La seule chose qui manque est le pendrionnage original. Celui-ci est parti avec les troupes napoléoniennes qui étaient en campagne contre la Russie. Du reste, l'opéra a été l'occasion pour Richard Wagner, de se faire un nom au festival de Bayreuth même s'il décida finalement de faire construire un nouveau palais des festivals.

Une incursion dans l'histoire


Notre prochaine étape fait un retour en arrière sur une histoire très ancienne Le Limes de Germanie supérieure et de Réthie constitue avec le Mur d'Hadrien de Grande-Bretagne au sens propre du terme, l'édifice transfrontalier classé au patrimoine mondial, « Frontières de l'Empire romain ». Mesurant pas moins de 550 kilomètres de longueur, il est le monument le plus long d'Europe et traverse plusieurs länder allemands.

Les palafittes préhistoriques dans les Alpes, qui datent du cinquième millénaire avant Jésus-Christ, sont encore plus anciennes. Au total, l’UNESCO compte 111 sites parmi ce patrimoine mondial, qui sont répartis en Suisse, Allemagne, Autriche, Italie, France et Slovénie. Et trois de ces palafittes se trouvent aussi en Bavière, au sud d'Augsbourg et sur le lac de Starnberg. Ces découvertes sont surtout importantes en raison des histoires qu'elles nous racontent sur l'âge de pierre. Ainsi, les chercheurs y ont découvert les textiles les plus anciens et les roues à tisser les plus anciennes de l'époque remontant à 3 000 ans avant Jésus-Christ.

À part le château de Neuschwanstein, il y a quand même beaucoup de choses à découvrir en Bavière. Et qui sait, peut-être pourrons-nous compléter cette liste par notre célèbre château de conte de fée. En effet, cela fait quelques années que nous essayons de le faire entrer dans le patrimoine culturel mondial de l'UNESCO.