À Munich, des scientifiques devenus entrepreneurs chez reFit Systems sont en passe de transformer la physiothérapie grâce à des jeux vidéo.

Les jeux et la réhabilitation

Des universités bavaroises de pointe ont conçu des accélérateurs de start-ups et des plateformes de mentorat permettant aux jeunes étudiants et aux scientifiques de transformer la recherche en entreprise commerciale et reFit Systems en constitue un parfait exemple. Fondée par deux scientifiques de l’université technique de Munich, cette entreprise a conçu reFit Gamo, une plateforme dédiée à la motivation des enfants souffrant de troubles moteurs et conçue pour les amener à faire des exercices grâce à des jeux vidéo personnalisables dont les commandes se passent via différents mouvements du corps. Aujourd’hui, Gamo est utilisée dans des cliniques, des centres de réhabilitation et des cabinets de physiothérapie. Et dans un futur proche, les patients seront en mesure de continuer leur traitement chez eux en utilisant Gamo. La collaboration avec des hôpitaux, des plateformes de réseaux et des accélérateurs a joué un rôle central pour le lancement de Gamo sur le marché. Cliquez ici pour lire un court entretien avec le Dr Alejandro Mendoza García, cofondateur de reFit Systems, et en savoir plus sur la manière dont l’écosystème bavarois a soutenu son équipe lors de la création de son entreprise.

01 04

Les raisons pour lesquelles la Bavière excelle dans  l’innovation fondée sur le transfert de technologies dans le domaine des sciences du vivant.

Diverses opportunités commerciales

L’association de la recherche et du développement et d’une expertise commerciale constitue la base de l’innovation fondée sur le transfert de technologies dans le domaine des sciences du vivant : la Bavière possède des universités et des établissements de recherche de réputation internationale, propose des  financements par capital de risque et de l’état et accueille d’importants acteurs multinationaux. Tous ces éléments se combinent pour créer un environnement florissant pour les start-up complété par une multitude de programmes d’innovation mis en place par les entreprises. Le paysage de la recherche et du développement et des entreprises commerciales présente une grande diversité : il inclut des domaines tels que la biotechnologie, la technologie médicale, la santé numérique, la pharmacie, la pharmacologie, la science nutritionnelle, la technologie alimentaire et le génie écologique.

 

Découvrir des talents

Parmi les trente universités et universités de sciences appliquées que compte la Bavière, la plupart disposent de facultés qui proposent des programmes de niveau international dans toutes les disciplines majeures en relation avec les sciences du vivant qui se concentrent sur différents aspects de la recherche et du développement. À cela s’ajoutent encore des institutions hors du cadre universitaire d’excellente réputation, telles que Ia société Max Planck, qui constituent des plateformes importantes  pour la recherche et le développement dans le secteur des sciences du vivant et qui attirent des talents venus du monde entier.

Des réseaux efficaces

En parallèle, des initiatives de grappes technologiques subventionnées par l’état, qui ont à titre d’exemple créé la célèbre grappe technologique BioM, une variété de plateformes et de réseaux ont été créés afin de rassembler différents acteurs indispensables pour l’innovation fondée sur le transfert de technologies dans le domaine des sciences du vivant. Très récemment, la santé numérique a fait l’objet d’une attention particulière de la part de nouvelles initiatives de réseautage.

 

Des perspectives glocales

Tous les réseaux majeurs d’innovation collaborent au niveau international. L’Institut européen de technologie (IET) dont le siège se trouve à Munich, promeut spécifiquement les réseaux et les projets transfrontaliers. Ainsi, de nombreuses grandes entreprises spécialisées dans les sciences du vivant ont installé ici leur siège social international, européen ou allemand et de nombreux « champions cachés » bavarois sont en fait des leaders dans leur domaine sur le marché mondial.

Vous souhaitez en savoir plus sur les raisons pour lesquelles la Bavière est un foyer d’innovation dans les domaines des sciences du vivant ?

Inveox

Inveox repense la pathologie en s’appuyant sur un puissant réseau.

L’objectif d’Inveox est de procéder à l’automatisation des laboratoires d’histopathologie. Ceci permet en effet de rendre le processus du diagnostic du cancer réalisé à partir d’échantillons de tissus plus fiable et plus rapide, de la biopsie à l’imagerie médicale. Inveox est parvenue à se hisser dans le classement Forbes des « 100 start-ups les plus prometteuses de 2018 ». Le soutien apporté par un solide écosystème d’innovation fondée sur le transfert de technologies a eu un impact considérable : en 2017, Inveox a été sélectionnée comme l’une de cinq start-up de premier niveau pour l’accélérateur de la santé numérique de Roche installé à Munich. Ce programme collabore étroitement avec l’incubateur Werk1 et le réputé accélérateur Plug&Play de la Silicon Valley qui gère également un programme dans la capitale bavaroise.

Mecuris

Chez Mecuris, une équipe orientée vers l’international conçoit des technologies 3D d’une grande simplicité d’emploi pour le secteur des prothèses et des orthèses.

Mecuris, une start-up installée à Munich, souhaite aider les techniciens orthopédiques à transposer leur savoir-faire artisanal dans des flux de travail numériques pour créer des produits spécifiques pour chaque patient sans pour autant devoir disposer de connaissances préalables dans la conception 3D. Mecuris a été fondée en 2016 en tant que filiale de l’hôpital universitaire Ludwig Maximilian de Munich sur la base d’une idée issue de deux projets de recherche. Aujourd’hui, « Mecuris tente de devenir l’un des catalyseurs dans le monde entier pour des prothèses et des orthèses réalisées numériquement. » Les efforts de son équipe sont reconnus bien au-delà des frontières de la Bavière : ils ont été récompensés par maints prix nationaux, mais aussi par des prix internationaux accordés pour l’innovation et aux start-up.

De quelle manière l’écosystème bavarois si unique accélère-t-il les délais de commercialisation pour les innovations fondées sur le transfert de technologies ?

Jörg Traub est informaticien et entrepreneur expérimenté. En tant que directeur général du réseau Forum MedTech Pharma et responsable du secteur spécialisé dans la santé chez Bayern Innovativ, il est expert dans le secteur bavarois de la santé, de la technologie médicale et des sciences du vivant. Nous nous sommes entretenus avec Jörg des facteurs majeurs responsables du succès de l’écosystème d’innovation bavarois et des raisons pour lesquelles il est actuellement particulièrement recommandé de créer une entreprise dans le secteur de la santé, de la technologie médicale et des sciences du vivant.

L’innovation bavaroise dans les sciences du vivant

L’innovation fondée sur le transfert de technologies dans le secteur des sciences du vivant est poursuivie partout en Bavière où différentes régions se spécialisent dans des thèmes divers. Découvrez les hauts-lieux et les acteurs majeurs qui sont aux commandes.

  • 1 Munich, Planegg et Freising : la biotechnologie minus
  • Découvrez l’innovation intersectorielle en action

    Tout au long de l’année, nous vous informons des innovations intersectorielles dans des domaines tels que les rayons X et la mobilité.

    l’intelligence artificielle

    La Fintech et l’Insurtech

    l’IdO et de l’industrie 4.0

    Mobility & Aerospace

    Les sciences de la vivant

    Nous serons heureux d'entrer en contact avec vous.

    Category*
    Please select
    arrow
    Branch
    Please select
    arrow
    Country*
    Please select
    arrow
    * Mandatory fields