Les Fugger, les avions, les robots de fabrication : et maintenant, votre entreprise !

Quantités d’idées ont vu le jour dans la région d’Augsbourg : de la famille de marchands Fugger au premier robot industriel à six axes au monde de la société KUKA, en passant par le pionnier de l’aéronautique Willy Messerschmitt, il existe aujourd’hui une grappe d’excellence performante, dont profitent les start-up et les PME. Transfereinrichtungen Augsburg (TEA) représente ici un important carrefour. Le réseau met en liaison les acteurs économiques avec les universités et les instituts de recherche. Son objectif : garantir la viabilité de l’économie.

Interconnexion des compétences grâce à TEA

Quand les canalisations sont bouchées, on n’achète pas immédiatement tout le matériel d’un plombier. Lorsque l’on a besoin de nouveaux pneus pour sa voiture, on ne se met pas à faire des expériences avec du caoutchouc. Ces problèmes peuvent être plus facilement résolus par des spécialistes, ces derniers disposant des connaissances requises et ayant recours aux dernières technologies.

Le réseau Transfereinrichtungen Augsburg (en abrégé TEA) s’engage depuis 2009 à mettre en liaison les experts et les entreprises de la région. Le Wirtschaftsraum A3 (région économique) est le pôle de compétence pour les domaines suivants : 
-    technologie environnementale
-    mécatronique
-    alliages légers et carbone
-    technologies de l’information et de la communication
-    aéronautique et aérospatial

L’objectif de Transfereinrichtungen Augsburg est de permettre aux entreprises d’avoir accès aux connaissances des universités et instituts de recherche in situ. La région A3 abrite, entre autres, la Hochschule et l’université d’Augsbourg, des instituts Fraunhofer ainsi qu’une partie du Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt (DLR, le centre allemand d’aéronautique et d’aérospatial).

Les avantages pour les entreprises en réseau : elles disposent toujours des dernières connaissances car elles peuvent utiliser les études, expertises et analyses les plus récentes. En outre, elles trouvent des solutions parfaitement adaptées à leurs problèmes technologiques, par exemple, en ayant accès dans les établissements existants à des laboratoires ou bancs d’essai dont l’investissement ne serait pas rentable. Grâce à ce transfert, la grappe technologique de la région d’Augsbourg aide à augmenter le nombre d’innovations et donc la compétitivité.

Le site Internet de TEA abrite, par ailleurs, un catalogue virtuel contenant des offres concrètes proposées par ses instituts partenaires. Les entreprises peuvent s’y renseigner pour savoir dans quels domaines une coopération est actuellement possible. Par exemple, le centre de recherche sur les matériaux pour les utilisateurs (Anwenderzentrum für Materialforschung) de l’université permet d’analyser les défauts et les surfaces jusqu’à l’échelle nanométrique. Ou encore l’institut d’ingénierie logicielle et système (Institut für Software & Systems Engineering) assiste les entreprises dans le développement de systèmes intégrés ou cyber-physiques.

L’innovation commence chez le personnel

Ce qui vaut pour les aspects techniques d’une entreprise revêt aussi de l’importance pour ses effectifs. Face aux mutations technologiques, ils se retrouvent confrontés à de nouveaux enjeux et difficultés. Le projet TEAM 4.0 de TEA propose des offres de formation continue et de qualification. Jusqu’au milieu de 2020, le programme sera subventionné par l’État ; par conséquent, les employés et vulgarisateurs d’une entreprise peuvent y participer à moindre coût, « voire gratuitement ». Les contacts personnels, comme dans les ateliers, créent une connexion pluridisciplinaire.

Quelle: kuka.com, Presse

Des événements dédiés à l’innovation sont également organisés régulièrement pour permettre des échanges professionnels dans la région.

Parallèlement aux colloques tels que :  

  • la Fachmesse für Werkzeug- und Formenbau (salon professionnel dédié à la fabrication d’outillage et de moules)
    (les 12 et 13 juin 2018)
  • le Symposium Composites 2018 (colloque consacré aux matériaux composites)
    (les 19 et 20 septembre 2018)
  • le Kapitalforum 2018 (forum dédié aux instruments de financement)
    (le 20 septembre 2018)

les compétences sont développées sur place par des congrès et des offres de formation :

  • Knowledge Café 4.0 – Digitale Fitness für Innovations- und Wirtschaftsförderer (réunion visant à préparer les accélérateurs d’innovation et de développement économique au numérique)
    (le 26 juin 2018)  
  • Kompetenzzentrum Augsburg: Was kann Digital? (centre de compétences dédié aux opportunités du numérique)
    (le 24 juillet 2018)
  • la 8ème édition de l’Augsburger Technologietransfer-Kongress (congrès dédié au transfert technologique à Augsbourg)
    (le 2 avril 2019)