La « Silicon Valley sur la Salzach » - le triangle de la chimie en Bavière

Qui aurait pensé qu'un des pôles géographiques les plus importants de Bavière « se cachait » dans le paysage pittoresque de Bavière ? Cependant, il ne saurait être question d'une cachette au vu des vastes installations industrielles. Nous faisons allusion au triangle de la chimie bavarois - aussi appelé « Silicon Valley sur la Salzach ». Le centre de l'industrie chimique bavaroise se trouve en Haute-Bavière du Sud-Est. Grâce à ses nombreuses entreprises implantées à l'international, il fait en outre partie des régions chimiques les plus importantes d'Europe.

www.shutterstock.com 207946306

Avec 20 000 collaborateurs à leur actif, les entreprises implantées en Bavière emploient plus d'un tiers des salariés de l'industrie chimique. De plus, près de 5 000 postes supplémentaires de la région sont étroitement liés à l'industrie. Ensemble, elles génèrent un chiffre d'affaires total de dix milliards d'euros par an.


Fortement regroupées


Les entreprises implantées profitent de leurs avantages économiques également au sein d'un groupement. Une grande partie des entreprises et les groupements chimiques bavarois du triangle se sont regroupés en une initiative commune pour favoriser le développement global de la région. Ainsi, plusieurs milliards d'euros ont par exemple déjà été investis dans de nouvelles installations de production et dans l'infrastructure géographique. En outre, l’entreprise de pipelines fondée en 2012, Ethylen-Pipeline Süd (EPS) ouvre l’accès au groupement d’éthylène d’Europe du Nord-ouest et donc à de nouveaux marchés. Grâce à cela, le triangle de la chimie peut être sûr de devenir la plaque tournante d'un réseau de pipelines sur l'ensemble de l'Europe sur le long terme.

Même si les entreprises s'étalent sur des distances du point de vue spatial : Grâce à un réseau de transport performant, elles profitent des avantages économiques et écologiques qui ressortent de cette position commune et de cette coopération. Ainsi, ce sont près de six millions de tonnes de marchandises qui passent les portes des usines chimiques chaque année.

À la fois empreint d'histoire et tourné vers l'avenir

Le triangle de la chimie est originaire de plusieurs siècles en arrière qui ont vu apparaître trois centrales hydroélectriques à leur début et qui fonctionnent encore aujourd'hui. Aujourd'hui, l'éventail des entreprises implantées comprend une grande gamme et diversité de produits chimiques. Ce faisant la production qui fonctionnait selon le système de fabrication d'articles de grande série, s'est transformée en production de produits spécifiques.


Le passé du triangle de la chimie est donc très empreint d’histoire, mais les entreprises n’ont pas non plus à rougir en ce qui concerne les technologies de pointe tournées vers l'avenir. La branche est également très en avance sur son temps en matière de numérisation - Les technologies numériques et l'utilisation de données en temps réel jouent un rôle important par exemple dans le cadre de la commande d'installations de production complexes, qui sont souvent intégrées dans de plus grands systèmes combinés. C'est grâce à cela que les acteurs se considèrent être les moteurs des développements futurs : Avec le web sémantique et l'industrie du futur comme principaux moteurs de l'augmentation de la productivité, les entreprises de l'industrie chimique dépendent aussi des nouvelles technologies.

Excellent cluster


En outre, le triangle de la chimie bénéficie également d'une relève excellemment bien formée qui sort des écoles supérieures de Bavière. De plus, les réseaux tels que le cluster de la Chimie, rassemblent des entreprises et instituts de recherche de la branche bavaroise de la chimie et contribuent précieusement à réduire le temps de commercialisation des produits chimiques. Le cluster est récompensé par le label de qualité Or pour l'excellente gestion du cluster de la Commission européenne en matière de conseil des créateurs de parcs industriels étrangers et d'excellente intégration d'autres clusters bavarois de la branche.


Et même la Ministre bavaroise de l'Économie, Ilse Aigner, souligne l'importance de l'intégralité de la branche : « L'importance de l'industrie chimique est manifeste si l'on considère d'une part, son chiffre d'affaires élevé dans les années passées et les chiffres de l'emploi dans ce secteur économique. D'un autre côté, les divers produits des entreprises de chimie représentent les matières premières d'autres secteurs industriels. Grâce à tout cela, l'industrie chimique est un pilier important de l'ensemble du paysage industriel de Bavière. »