La Bavière à la Gamescom : l'État bavarois révèle son savoir-faire

Fin août, la ville de Cologne a accueilli le plus grand salon du jeu vidéo au monde, la Gamescom. Plus de 1000 exposants ont donné un aperçu de ce sur quoi ils travaillent actuellement et de ce qu'ils prévoient pour la prochaine grande révolution dans la branche du gaming. Deux thématiques ont occupé le devant de la scène, à savoir la réalité virtuelle et le cloud gaming.

La Bavière fortement représentée à la Gamescom

Certains Länder sont représentés à la Gamescom à travers des stands communs qui leur sont propres, grâce auxquels même les plus petits développeurs et sociétés de la région correspondante ont pu s'assurer des emplacements d'exposition à bas prix. L'initiative locale Games/Bavaria a remporté un triomphe particulièrement grand : un petit-déjeuner bavarois traditionnel, servi dans une atmosphère de « Biergarten » authentique, attendait les visiteurs, les invités et les exposants dans le hall du salon. Le concept entier a été mis en œuvre par le centre WERK1.Bayern . Parmi les exposants figuraient :

Mais ce n'est pas tout. Les développeurs bavarois ont fait la promotion de leurs offres également en-dehors du secteur B2B de la Gamescom. À titre d'exemple, nous pouvons citer ici la société Mimimi Games GmbH avec son titre Desperados 3, laquelle appartient désormais au THQ Nordic Gruppe. Par ailleurs, la société bavaroise Hologate, laquelle distribue une plateforme multijoueur en réalité virtuelle, a déjà trois jeux pour les intéressés : The Angry Birds Movie 2 – Prank Attack VR, RIG REBELS et World of Tanks VR.

Les tendances de la scène gaming : la réalité virtuelle, un concept de plus en plus répandu

Leif Arne Petersen est persuadé qu'aujourd'hui, nous ne sommes qu'à un pour cent de ce que sera la réalité virtuelle demain. Nombreux sont les indices qui plaident en faveur de son point de vue : de plus en plus de groupes établis se mettent à utiliser la réalité virtuelle en vue d'offrir une plus-value à leurs clients. Audi en est le parfait exemple : le constructeur automobile originaire de la ville d'Ingolstadt propose son programme « Audi VR experience » peu à peu chez de plus en plus de concessionnaires. Grâce à ce programme, les clients peuvent s'assoir à bord du véhicule qu'ils ont eux-mêmes configuré, avant même que celui-ci ne soit construit, afin de voir le rendu des couleurs dans un espace tridimensionnel. Bien entendu, il est également possible de tester les fonctions des véhicules. Si une couleur ne plaît pas, il suffit simplement d'appuyer sur quelques boutons pour pouvoir apprécier une toute nouvelle peinture. Ainsi, les clients ont la possibilité d'expérimenter immédiatement la voiture de leur rêve. Parfois, les clients peuvent même tester leur futur véhicule en live : pour les modèles les plus populaires, Audi offre un simulateur de conduite en réalité virtuelle. Toutefois, ce service n'est pas disponible chez tous les concessionnaires, mais essentiellement dans les flagship stores Audi et bien entendu à Ingolstadt. On peut donc l'affirmer : la réalité virtuelle s'immisce dans le quotidien de plus en plus de personnes et entreprises appartenant à différents secteurs. Un seul mot-clé : la cross-industry innovation.

La Gamescom 2019 : bien plus que de simples jeux vidéo

Un participant tel que la société Audeering en est la preuve vivante : sur le plus grand salon du jeu vidéo au monde, il n'est pas uniquement question de jeux. Cette start-up, tout droit sortie de l'université technique de Munich (TUM) en 2012, est spécialisée dans l'analyse et la reconnaissance vocales. Parmi ses clients figurent Daimler, BMW ainsi que la Deutsche Telekom, mais aussi de grands noms internationaux tels que Huawei. La reconnaissance vocale sur laquelle travaille Audeering va bien au-delà de la simple utilisation d'appareils : les outils de cette société sont même capables de reconnaître des humeurs. Le ministère de l'Économie bavarois non plus n'est pas resté indifférent devant cette technologie innovante. En effet, en novembre 2018, la société Audeering GmbH s'est vu récompenser du prix de l'innovation bavarois.

La Bavière encourage la branche du gaming

La Bavière est un site numérique puissant niché au cœur de l'Europe. Les mesures de promotion telles que le Digitalbonus [Bonus numérique en Bavière], ou la promotion de l'industrie des jeux vidéo par la société bavaroise FilmFernsehFonds Bayern, en sont la preuve. La numérisation a lieu dans le monde entier, mais en Bavière, celle-ci prend une dimension particulière. D'ailleurs, en 2015, nous vous annoncions déjà l'ouverture du Zentrum Digitalisierung.Bayern (ZD.B - Centre bavarois de la numérisation).