Cinq minutes avec ... Natalia Karbasova et Katrin Büttner au Burda Hackday

Hackathons et Bootcamps sont sur toutes les lèvres. Tout dernièrement, dans le cadre du salon AUTOMATICA, un makeathon a rassemblé des étudiants en informatique, robotique et mécatronique pour développer en 24 heures des prototypes informatiques prêts à fonctionner. Une belle occasion pour nous, de discuter avec deux femmes expertes dans l'organisation de ce type d'événement. Katrin Büttner et Natalia Karbasova sont partenaires du makeathon AUTOMATICA et sont même les organisatrices du Burda Hackday comme du Burda Bootcamp.

Pouvez-vous nous expliquer ce que sont les Burda Bootcamp et Burda Hackday ? Comment se déroulent ces deux manifestations ?

Katrin: Le Burda Hackday est un événement de la codification où une centaine de concepteurs, développeurs et d'économistes œuvrent ensemble à divers projets numériques et ont 24 à 30 heures pour les réaliser. Il en résulte les idées les plus diverses, comme par exemple une application qui permet de numériser les tableaux de conférence (flipcharts) ou bien une extension gmail qui permet d'enregistrer des contacts à partir de signatures en un clic dans un système GRC (gestion des relations client) ou de les ajouter dans Xing.

Natalia: Le Burda Bootcamp est une école pour les start-ups avec des pré-équipes et des esquisses d'idées autour desquelles de jeunes talents se rassemblent et travaillent pendant deux mois au développement de leur propre concept de start-up. Nous les assistons via des parrainages, des outils et notre réseau.

Pouvez-vous nous présenter un ou deux projets particuliers qui en ont résulté ?

Katrin: Un des plus passionnants projets du dernier Burda Bootcamp est le Trvlmind. C'est un blog de voyage interactif, qui allie design et ergonomie et permet de mettre en page rapidement et simplement toutes les photos voulues pendant le voyage. 

En tant qu'entreprise, pourquoi Burda organise-t-elle de tels événements ?

Katrin: Le Burda Bootcamp et le Burda Hackday rassemblent des jeunes gens motivés, qui ont envie d'essayer et de créer de nouvelles choses. Nous souhaitons soutenir ces jeunes talents et leur offrir un espace où développer leurs idées. Nous y récoltons tout naturellement aussi bien de nouvelles idées que de talents nécessaires à leur mise en œuvre. Avec le Burda Bootcamp, nous proposons aux concepteurs et à leurs idées, un écosystème à même de leur offrir, les conditions optimales pour leur lancement. 

Pourquoi de jeunes entrepreneurs allemands ou étrangers, ou ceux qui souhaitent le devenir, participent-ils ?

Katrin: Tout simplement, pour y rencontrer des personnes intelligentes et créatives qui veulent faire bouger les choses. De plus, l'entreprise Burda les soutient tout naturellement dans des domaines tels que le plan de développement, le prototypage rapide et la commercialisation. 

Natalia, cela fait maintenant 7 ans que tu vis en Allemagne. Comment tu t'en sors avec la façon qu'ont les Allemands de travailler ? Quelles sont pour toi, les plus grandes différences par rapport à ton pays, la Russie ?

Natalia: Ce qui me fascine toujours dans la façon que les Allemands ont de travailler, c'est leur approche structurée et leur comportement positif les uns envers les autres. Contrairement à la Russie, où les gens sont bien plus spontanés et la planification est vraiment plus rapide. Cela génère souvent plus de flexibilité et des décisions rapides : Il suffit d'essayer ! Avec cette mentalité, les Russes ressemblent plutôt aux Américains.

Une dernière question : auriez-vous en réserve de bons tuyaux sur la manière dont vous occupez vos loisirs en Bavière ?

Katrin: Quand il fait beau, nous sommes tout naturellement dehors, sur les rives de l'Isar ou bien dans le jardin anglais. Quand nous ne faisons pas un barbecue, nous nous retrouvons dans une des nombreuses auberges bavaroises (Biergarten), comme par ex. l' Aumeister au Nord du jardin anglais.

Natalia: Incontournable : une virée en vélo à destination d'un des nombreux et beaux lacs de la région ! 

L'économie bavaroise est vivante – ce sont surtout les personnes qui travaillent et vivent ici, qui y contribuent. Dans notre rubrique « 5 minutes avec … », nous présentons régulièrement une personnalité intéressante de l'économie et de la recherche.