Un moteur économique par excellence – l’industrie en Bavière

L’économie bavaroise est en plein essor. Un essor qu’elle doit essentiellement à son industrie solide qui a une grande part à jouer dans les performances économiques de la Bavière. Le secteur est porté par les nombreuses entreprises prospères, issues de toutes les industries, qui représentent la pièce maîtresse de l’économie.

En raison de son interconnexion avec les autres branches, l’industrie bavaroise joue sur toute la chaîne de valeur un rôle clé pour toute l’économie de la région. Une performance qui se distingue à travers les chiffres : près de 21 pour cent des personnes actives en Bavière travaillent dans l’industrie manufacturière ; le secteur se classe ainsi à la troisième place en Bavière, derrière les services et le commerce / les transports / l’hôtellerie et la restauration. Quand on compare ces chiffres à ceux de l’ensemble du territoire allemand, on s’aperçoit de l’importance de l’industrie pour la région. Environ 17 pour cent des personnes actives en Allemagne travaillent dans l’industrie ; la Bavière est donc plus forte industriellement que d’autres régions allemandes.

 

On remarque aussi un écart au niveau de la part de l’industrie dans la valeur ajoutée. Plus de 27 pour cent de la valeur ajoutée en Bavière est réalisée dans l’industrie, contre 23 pour cent environ en moyenne sur tout le territoire allemand. Résultat : la Bavière est l’un des plus importants pôles industriels en Allemagne et au niveau international, la région occupe également la deuxième place sur 45 pays en comparaison mondiale en termes de qualité de centre industriel d’après la Vereinigung der bayerischen Wirtschaft.

Un moteur économique: l’industrie en Bavière (Aperçu de l'infographie)

Pour afficher la page entièrement ou la télécharger, cliquez sur l’aperçu.

 

 

Excellentes conditions pour les innovations intersectorielles

 

Ce sont bien sûr les entreprises qui donnent à la Bavière cette puissance. Les géants mondiaux, les moyennes entreprises leaders sur le marché global, la large palette de PME et, enfin et surtout, la communauté active de start-ups : tous apportent leur contribution.


Même dans l’industrie, les différentes branches peuvent être différenciées, mettant en évidence les points forts de la région. Les grands secteurs dominants sont sans équivoque l’industrie automobile, le génie mécanique et l’électronique. Mais il existe aussi bien d’autres secteurs établis qui assoient leur réputation de centre industriel comme le génie aéronautique et aérospatial, la production chimique ou la métallurgie. C’est précisément ce mélange entre high-tech et industrie classique qui crée la combinaison gagnante de la Bavière, lui permettant de se classer en tête de file. Et ceci concerne non seulement les filières classiques de l’économie mais aussi et surtout les nouvelles coopérations pluridisciplinaires : le potentiel d’innovation intersectorielle est très grand en raison des diverses collaborations entre les différentes branches et les différents acteurs.


D’après l’étude menée par vbw, ce n’est pas un hasard si les conditions offertes par la Bavière sont excellentes : la liberté économique, l’efficacité gouvernementale, l’environnement propice aux innovations, le talent des travailleurs et les nombreux groupements et clusters contribuent à fortifier le secteur.

 

Une tendance qui se poursuit


Les chiffres actuels sont encourageants. La tendance omniprésente à la désindustrialisation ne se remarque pas en Bavière, au contraire : ce sont avant tout la digitalisation et la question de l’Industrie 4.0 qui constituent les moteurs d’innovation faisant avancer l’industrie bavaroise. Voilà donc de bonnes perspectives pour l’économie bavaroise, d’autant plus que la part de l’industrie manufacturière dans la valeur ajoutée brute annuelle totale continuera d’augmenter.