Tendances MedTech actuelles : Quel rôle la Bavière joue-t-elle ?

En matière de technologies médicales, l'État bavarois joue un rôle bien particulier. En 2015 déjà, une étude réalisée au nom et pour le compte du Ministère bavarois de l'économie, du développement du territoire et de l'énergie, révélait que plus de 3 % des produits médicaux fabriqués dans le monde étaient issus de la région bavaroise. Depuis, le marché n'a cessé de se développer. À quel point ? Pour répondre à cette question, une simple comparaison suffit : en 2015, des entreprises du domaine MedTech réalisaient près de 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans toute la Bavière. En 2018, Fresenius Medical Care, plus grande entreprise MedTech de l'État de Bavière, réalisait à elle seule 17,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Nous vous informons sur les tendances MedTech actuelles et le rôle que joue la Bavière dans ce domaine.

Pourquoi la Bavière représente-t-elle un site attractif pour les entreprises MedTech ?

 

Les entreprises ont tout intérêt à implanter leur département de technologie médicale dans la région bavaroise. Les écoles supérieures établies sur ce territoire sont très chevronnées dans ce domaine, comme le montrent les différentes structures de certaines universités bavaroises :


  •    Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg : centre de physique et technologie médicale
  •    Clinique universitaire de Ratisbonne : centre de télémédecine
  •    Université technique de Munich : chaire de technologie médicale

 

Outre ces structures universitaires, la Bavière abrite également des organisations qui contribuent grandement aux innovations dans l'environnement médical. Il existe de nombreuses associations de recherche au sein desquelles des instances scientifiques et économiques travaillent en collaboration dans les domaines de la recherche et du développement. Ces facteurs veillent à ce que le marché du travail bavarois dispose de personnes qualifiées dont les compétences permettent de faire avancer les entreprises MedTech. La « Medical Valley » dans la région de Nuremberg abrite à elle seule près de 180 entreprises de recherche MedTech. 


Réseaux bavarois pour la technologie médicale

 

Certaines associations dans l'État de Bavière ont pour objectif de promouvoir et faire avancer les technologies médicales et les tendances MedTech actuelles. La « Medical Valley EMN », où EMN signifie « Région métropolitaine européenne de Nuremberg », abrite près de 180 entreprises de recherche appartenant à ce secteur économique. Avec « MedTech Pharma e. V. », la Bavière accueille également le plus grand réseau européen du secteur de la santé. Actuellement, ce réseau compte plus de 600 membres issus de toute l'Allemagne et de 12 autres pays. Les groupes établis ne sont pas les seuls à profiter de cette mise en réseau en Bavière. Outre des centres d'innovation et de créateurs d'entreprise tels que celui pour <la technologie médicale et la pharmacie (IZMP) à Erlangen, il existe également des réseaux de coopération universitaires tels que le réseau « BioMedTec Franken ». Plusieurs structures de ce type, réparties sur tout le territoire, favorisent la création et l'implantation de nouvelles entreprises. 
 

Technologies médicales en Bavière : ce qui se fait actuellement

 

En cette année 2019, la Bavière a déjà accueilli des événements qui reflètent les tendances MedTech internationales. Le congrès MedTech Summit, qui autrefois était connu sous le nom de « MedTech Dialog Bayern », génère régulièrement des impulsions et veille à un échange intense dans la branche. Organisé chaque année, ce forum de dialogue existe depuis déjà 2017. Les entreprises ne sont pas les seules à s'y retrouver. En effet, des invités du monde politique et du domaine de la recherche s'y rencontrent également régulièrement. Ce forum de dialogue qui est axé sur le progrès continu des entreprises de technologie médicale établies, est activement soutenu et promu par l'État bavarois. Par ailleurs, chaque année, la ville de Nuremberg accueille un salon dénommé MedtecLIVE, au cours duquel tous les grands de la branche se tendent la main et présentent leurs toutes dernières innovations. Ce salon aussi attire des représentants du domaine de la recherche et du développement ainsi que des instances économiques et politiques. Cette année, ce salon a eu lieu du 21 au 23 mai, et la date pour 2020 est déjà fixée : du 31 mars au 2 avril 2020, les personnes intéressées pourront découvrir les toutes dernières technologies. Le congrès MedTech Summit qui aura lieu parallèlement, viendra compléter l'événement avec son approche universitaire.


Les tendances MedTech en Bavière : ce que le MedtecLIVE 2019 a montré 

 

Cinq domaines ont été plus présents que jamais sur l'édition 2019 du salon professionnel des technologies médicales : 


  •    les solutions logicielles pour applications médicales ;
  •    l'intelligence artificielle comme facteur favorable ;
  •    les produits de santé mobile ; 
  •    les implants intelligents ;
  •    la nanotechnologie, en particulier la nano-impression 3D.


Les logiciels dans la médecine

 

Qu'il s'agisse de robots d'opération, d'appareils de laboratoire ou de programmes de simulation modernes, sans logiciel, presque plus rien ne fonctionne dans un hôpital moderne. Étant donné que les produits médicaux deviennent de plus en plus complexes, les logiciels doivent être de plus en plus performants. La facilité d'utilisation aussi est un facteur qui ne doit pas être négligé dans le développement. Selon une étude de la FDA, près de 80 % des erreurs recensées dans les hôpitaux sont dues à une mauvaise applicabilité d'un logiciel ou d'un programme. Avec une plus grande facilité d'utilisation, médecins, personnel soignant, thérapeutes et patients seraient sans aucun doute plus à l'aise avec tout un tas de dispositifs médicaux divers et variés. 


L'IA comme nouvelle aide

L'intelligence artificielle a une mission de premier ordre en médecine moderne : trier et traiter d'énormes quantités de données et tirer des enseignements de ces dernières. Elle permet donc de soulager les médecins tout en soignant mieux les patients. Une IA est capable de contrôler des radiographies ou des images de tomodensitométrie avec plus d'efficacité qu'un médecin. De même, l'analyse des données de patient est bien plus rapide si celle-ci est réalisée avec un algorithme approprié plutôt que par un être humain. Par conséquent, les ordinateurs aident les médecins à prendre les meilleures décisions pour leurs patients. 


Santé mobile

 

Même dans le tout nouveau domaine de la santé mobile, les logiciels et l'IA jouent un rôle décisif. Les tout nouveaux produits de ce domaine permettent au médecin de contacter ses patients dès que nécessaire. Ainsi, plus aucun patient ne doit se faire régulièrement contrôler en cas de suspicion. En théorie, ce système fonctionne comme suit : le patient envoie en permanence des données vitales pertinentes à son médecin, lesquelles sont alors analysées et surveillées par un logiciel chez ce dernier. Dès qu'un changement critique survient, le médecin reçoit un message et peut contacter et traiter ses patients. Au Danemark, ce type de procédé est déjà monnaie courante. En Allemagne en revanche, il n'en est littéralement qu'à ses débuts. Une start-up bavaroise surveille la démarche des patients atteints de la maladie de Parkinson à l'aide d'un capteur placé dans leurs chaussures. Grâce à cette technologie développée par Portabiles HealthCare Technologies, un médecin peut surveiller la mobilité d'un malade en temps réel, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et suivre l'évolution de la maladie. 

Implants intelligents

 

Derrière ce terme se cachent de petits instruments médicaux qui intègrent en eux une technologie de capteurs, d'actionneurs et de traitement des signaux, et sont introduits dans le corps humain. Outre différents simulateurs pour les patients atteints de maladies de la vessie, épileptiques ou anxieux, des organes artificiels entiers tels que des pancréas ou des muscles constricteurs entrent également dans cette catégorie.


Nanotechnologie

 

L'exemple suivant illustre les possibilités impressionnantes offertes par la nano-impression 3D : près de 900 nanocapteurs peuvent être imprimés sur la grosseur d'un cheveu humain. Plus un capteur ou un implant est petit, plus le corps l'absorbe facilement, sans que le système immunitaire ne vienne s'y opposer. Les capteurs sur les cheveux ne posent même aucun problème jusqu'à ce que le cheveu implanté tombe. 


Cependant, les nanocapteurs ne seront pas les seuls à empreindre la recherche médicale au cours des prochaines années. Des nanorobots destructeurs de tumeurs et de petites machines qui seront introduites dans les vaisseaux sanguins afin d'y supprimer les blocages, ne sont que de petits exemples parmi tant d'autres. Ces toutes petites merveilles technologiques permettent la mise en œuvre de méthodes de traitement mini-invasives jusqu'à présent impensables : à l'institut Max Planck, des scientifiques ont développé un robot qui est si petit qu'il peut se déplacer à travers un œil sans endommager les tissus. Qui plus est, ce modèle est aussi télécommandable. On peut alors s'attendre à ce que cette nouvelle tendance, qui a été présentée sur le salon MedtecLIVE 2019 en Bavière, soit à l'avenir utilisée pour introduire des médicaments dans des parties du corps qui, jusqu'à présent, étaient difficiles d'accès.


La Bavière : le berceau des technologies médicales

 

C'est impressionnant ce que l'on peut faire avec les moyens offerts par la médecine et les technologies modernes de nos jours. En Bavière, on est fier de pouvoir, chaque année, avoir une influence sur le sens que prennent les tendances MedTech. C'est pourquoi nous avons souhaité présenter une fois de plus, de manière détaillée, la branche des technologies médicales en Bavière.