Start-up licornes en Bavière : le nombre de licornes augmente

Le terme « entreprise licorne » désigne une jeune start-up qui a atteint une évaluation d'un milliard de dollars américains. De telles success-stories ne sont pas rares aux États-Unis, mais en Bavière aussi, la liste de licornes s'allonge. Quelles sont les start-ups licornes bavaroises à l'heure actuelle ? Quelles sont les entreprises qui ont eu l'honneur de se voir octroyer ce titre par le passé et quelles sont celles qui ont le potentiel de devenir des licornes dans un avenir proche ?

Les entreprises licornes actuelles en Bavière

Ces dernières années, la liste des entreprises licornes bavaroises s'est considérablement allongée. Ainsi, début juin, le « néo-broker » Scalable Capital est parvenu à dépasser l'évaluation minimale de marché d'une hauteur d'un milliard de dollars après un tour de financement de série E couronné de succès, et fait donc désormais partie des plus jeunes licornes de la Bavière. En début d'année, c'est la start-up Personio, spécialisée dans les RH, qui connaissait le même destin après un quatrième tour de financement réussi. Petit aperçu des start-up bavaroises ayant décroché le statut de licorne :
 

  • Scalable Capital : Depuis son dernier tour de financement, cette start-up FinTech fondée à Munich en 2014 est cotée à 1,4 milliard de dollars. La plateforme en ligne, qui a été officiellement lancée en 2016, permet actuellement à près de 300 000 utilisateurs de négocier des actions, des ETF et des fonds.
     

  • Personio : Fondé en 2014, cet éditeur de logiciel, dont le siège est établi dans la ville de Munich, développe une solution numérique destinée à faciliter les processus de ressources humaines pour les petites et moyennes entreprises. 
  • Celonis : Après un investissement d'une hauteur de 50 millions de dollars américains, cette start-up spécialisée dans le Process Mining est devenue une licorne en 2018. Depuis ce juin, Celonis se valorise plus de 10 milliards de dollars et monte ainsi en catégorie "décacorne". Celonis aide ses clients à mieux suivre les flux de processus opérationnels et à les optimiser. Avec Lilium, elle fait partie des licornes qui sont le fruit de l'Université technique de Munich (TUM).
     
  • Flix Mobility : Le succès durable de FlixBus se dessine désormais dans toute l'Europe. Mais pour les fondateurs que sont Jochen Engert, Daniel Krauss et André Schwämmlein, tout a commencé à Munich. Des investisseurs ont subventionné l'agent de voyages avec une enveloppe de 283 millions d'euros en 2016, faisant de FlixBus une nouvelle start-up licorne bavaroise.
     
  • Lilium : Fondée en 2015, cette entreprise de la mobilité décrochait le statut d'entreprise licorne en Bavière à peine cinq ans plus tard. Comptant près de 600 collaborateurs, cette entreprise travaille sur l'idée d'un avion-taxi à commande électrique. Dernièrement, Lilium a pu bénéficier du soutien de l'ancien CEO d'Airbus CEO Thomas Enders.
     
  • NuCom Group : Depuis sa création en l'an 2017, NuCom Group est une holding établie à Munich, qui se concentre sur le regroupement de sociétés de commerce en ligne nationales et internationales. Au bout d'un an d'existence, la société parvenait déjà à obtenir le statut de licorne. Les actionnaires sont le groupe de médias allemand ProSiebenSat. 1 Media SE et l'investisseur financier General Atlantic. On ignore les montants précis, mais la participation de General Atlantic est estimée à 2 milliards de dollars environ, rien que pour la première année.


Anciennes start-up licornes de Bavière

Le titre d'entreprise licorne emporte avec lui un certain prestige, mais les start-ups jouissant de ce titre peuvent également le perdre, par exemple après une entrée en Bourse ou un Exit. Toutefois, le succès doit être systématiquement au rendez-vous, comme le montrent les anciennes entreprises licornes bavaroises suivantes :
 

  • Check24 : Fondé en 1999, ce groupe d'entreprises est parvenu à trouver la clé du succès à long terme avec son idée de portail de comparaison des prix pour diverses branches telles que le shopping, les assurances et l'énergie.
     
  • Scout24 : Grâce à l'exploitation fructueuse d'une multitude de places de marché en ligne dans différentes branches, l'entreprise Scout 24, fondée en 1998, est devenue une licorne bavaroise. Toutefois, elle a perdu ce statut en 2015, lors de son entrée en Bourse. À l'époque, sa valeur était estimée à 3,2 milliards d'euros.
     
  • zooplus : En 2018, l'animalerie est parvenue à enregistrer une capitalisation de marché de plus d'un milliard d'euros. Avec son entrée en Bourse en 2008, le titre officiel de licorne lui est toutefois interdit, d'autant plus que sa valeur est repassée depuis en dessous de la barre des un milliard.

Les entreprises licornes potentielles de demain en Bavière

Les jeunes entreprises de Bavière apportent un souffle de fraîcheur sur la scène des entreprises allemande. Grâce à des concepts innovants et des technologies modernes, elles parviennent à convaincre des investisseurs. Ces entreprises prometteuses pourraient devenir de nouvelles licornes dans un avenir proche :
 

  • EGYM : Originaire de Munich, ce fournisseur de solutions fitness intelligentes a bénéficié jusqu'à présent de financements d'un montant de 143 millions de dollars américains, dont 28 millions rien qu'au dernier tour de financement au mois de janvier 2021. À l'aide de programmes d'entraînement intelligents, EGYM souhaite simplifier l'accompagnement des membres d'établissements de fitness et de santé et accroître l'efficacité des entraîneurs. Par ailleurs, des appareils d'entraînement commandés par application doivent permettre une séance d'exercice physique ciblée.
  • Konux : Konux est une entreprise en pleine croissance, qui offre des solutions IdO pour l'industrie. À l'aide de capteurs intelligents, d'un système de fusion de données et d'un procédé d'analyse basé sur l'IA, elle souhaite améliorer l'efficacité et la maintenance des installations. Fondée en 2014, cette entreprise a clôturé son tour de financement de série C avec une enveloppe de 66 millions de dollars américains au mois de janvier 2021. Jusqu'à présent, Konux est parvenue à bénéficier d'investissements d'un montant total d'un peu moins de 120 millions de dollars américains.


Il est intéressant de suivre l'évolution à venir de ces entreprises prometteuses. Qui parviendra prochainement à décrocher le titre de licorne bavaroise et quel est le type de concept, le modèle d'entreprise qui garantit le succès ? Restez informé(e) et suivez Invest in Bavaria sur Twitter et LinkedIn afin de découvrir les succès des jeunes entreprises de Bavière et de ne plus rater aucune de nos actualités !