Sambaco : le festival de samba à Cobourg

Quelles sont les similitudes entre la Bavière traditionnelle et le Brésil exotique ? À première vue, il semblerait que le seul point commun est la lettre « B » comme initiale. Or, nous sommes beaucoup plus proches des Sud-américains que ce que l’on a l’habitude de penser. En effet, Cobourg organise chaque année depuis 1992 le plus grand festival de samba en dehors du Brésil.

Impressionen aus dem letzten Jahr

La culture exotique en Bavière


Chaque année, le deuxième week-end de juillet, la fête bat son plein à Cobourg. Le festival international de samba se déroulera en 2017 du 14 au 16 juillet et célèbrera cette année sa 26e édition. Dans le passé, le festival a décroché plusieurs prix. En 2011, il a été distingué du prix de l’exportation bavarois « Exportpreis Bayern » décerné par le ministère bavarois de l’Économie et en 2014, le festival a remporté la distinction « Bestes Samba-Event außerhalb Brasiliens », autrement dit le meilleur événement de samba en dehors du Brésil. Bien évidemment, ces prix ne sont pas le fruit du hasard. Chaque année, Cobourg met tout en œuvre pour plonger autant que possible la ville dans l’atmosphère brésilienne. Rien que cette année, 3 000 artistes venus du monde entier se produiront sur un total de onze scènes réparties dans et autour de Cobourg. Outre les nombreux spectacles, l’offre gastronomique sera amplement suffisante pour combler les petits creux et les grosses faims. Des saucisses grillées de Cobourg à la feijoada brésilienne, les 200 000 visiteurs auront de quoi se rassasier.

Le mode de vie brésilien à vivre soi-même


Au-delà de la musique et de la gastronomie, le public aura aussi la possibilité de découvrir la culture brésilienne de diverses façons. Ceux qui auront envie de bouger leurs hanches pourront participer au concours de danse « Pitú Rainha de Bateria 2017 » organisé au Kongresshaus Coburg ou à divers ateliers de danse et de capoeira. Parallèlement aux ateliers en tous genres, le festival comprend aussi un concours de beauté lors duquel l’heureuse élue sera couronnée « Miss Coburg Cabana ». Mais, ce ne sera pas la seule VIP lors de l’édition de cette année. La totalité du « premier rang » sera occupé par les princesses du carnaval de Rio ainsi que la reine et le roi de la samba en titre.

Hébergement et transports


Pour tous ceux qui souhaitent assister au grand spectacle de jour et de nuit, il y a, comme la règle du festival le veut, un terrain de camping payant où les visiteurs peuvent installer leur tente. Des places de stationnement sont aussi mis à la disposition pour les camping-cars. Moyennant un supplément additionnel, il est même possible de réserver sur place un buffet de petit déjeuner dans le restaurant associatif. Si certains visiteurs du festival souhaitent malgré tout rentrer chez eux à une heure tardive, un service express circule la nuit de Cobourg en direction de Sonneberg, Lichtenfels, Hildburghausen ou Kronach.

Divertissement, image et économie


En plus d’offrir beaucoup de divertissement, le festival présente aussi un grand intérêt en termes d’image et d’économie pour la ville de Cobourg. Durant le week-end de samba, ce sont près de 4,5 millions d’euros qui sont versés dans la trésorerie de la ville, cet argent provenant notamment des hôtels, des gastronomes et des gérants de stand. Mais le festival se nourrit avant tout de la richesse culturelle et de la diversité que l’on retrouve tous les ans lors de ce week-end.