0

Pensez global, chantez local - la nouvelle scène musicale bavaroise va de la fanfare à l'indie électro pop en passant par la musique punk

Quand on pense à la culture bavaroise, on a le plus souvent l'image conviviale de convives se balançant bras dessus bras dessous sur un banc au rythme de la musique folklorique traditionnelle. Mais la scène musicale bavaroise a bien plus à offrir que de simples yodels ou des danses folkloriques comme le Schuhplattler - du hip hop aux groupes indies tout en passant par les rythmes électroniques, bien au-delà des frontières, la scène musicale locale est riche de bien des succès.

Les groupes bavarois en tête du hit-parade allemand

Depuis Sportfreunde Stiller ou le groupe hip hop de Blumentopf, ce n'est plus une nouveauté que des groupes issus de la Bavière se retrouvent en tête des hit-parades allemands, même si ce dernier s'est dissout depuis après avoir offert l'inévitable concert d'adieu à guichets fermés dans sa ville d'origine. Des exemples actuels sont par exemple : le groupe indie Kytes, qui surfe actuellement sur la vague du succès et nous a même mené au SXSW à Austin cette année, ou l'auteur compositeur Jesper Munk ou bien encore le rappeur Fatoni, qui a fait une carrière en solo après la dissolution du groupe Creme Fresh. 

KYTES - I Got Something (OFFICIAL VIDEO)

Les interprètes bavarois sont même arrivés jusqu'à Hambourg : cette année, au Reeperbahn Festival, la Bavière a été représentée entre autre par le sus-nommé Kytes, ainsi que par Nalan 381 et Wiliam's Orbit. Un des temps fort de cette année sur les côtes de la mer du Nord : le groupe punk Friends of Gas, qui montre une fois de plus quels sons inattendus la Bavière peut offrir.

En 2014, le quintette d'électro pop Claire, fondé en 2012 et issu d'Isarvorstadt, était déjà présent à la conférence numérique SXSW d'Austin. Lors d'une dernière tournée au Royaume-Uni, le groupe a bien cru vivre sa dernière heure quand on lui a dérobé l'autobus, avec tout l'équipement. Heureusement, peu de temps après, tous les biens ont été retrouvés dans la ville provinciale lituanienne Raseiniai. Le quintette a retracé cette aventure dans ses dernières musiques ainsi qu'au travers d'un court métrage en quatre parties, qu'il a tout simplement nommé "Raseiniai". 

CLAIRE 'RASEINIAI' TRAILER

La Bavière rassemble

Il n'est bien entendu pas nécessaire de partir dans le grand Nord pour découvrir les nouveaux talents comme les têtes d'affiche. À Ratisbonne, par exemple, où Achim Schneemann, plus connu sous le nom de "Maniac" avec son groupe Demograffics, a organisé en octobre dernier un concert hip hop en plein air qui a rassemblé tout le gratin de la scène musicale et notamment Roger&Schu, bien connu des fans de Blumentopf. De plus, Ratisbonne est le théâtre de rencontres inattendues. Grâce à ses tables rondes régulières, les artistes hip hop rencontrent les groupes de musique punk et les auteurs compositeurs. 

En outre, depuis le temps, la musique folklorique s'est dépoussiérée et revient à la mode. Elle le doit entre autre à des groupes tels que LaBrassBanda de Chiemsee, le CubaBoarischen de la Haute-Bavière ou Kofelgschroa d'Oberammergau, qui ont enrichi la tradition avec leurs nouvelles musiques populaires. De fait, toutes les musiques trouvent leur place en Bavière - de la sorte, même les fans de musiques électroniques sont ravis. Saviez-vous, par exemple, qu'un des pionniers des tonalités électroniques, Harald Bode, a vécu un temps à Neubeuern et y a rudement mis à l'épreuve les oreilles de ses voisins avec ses nouveaux sons ?

C'est avant tout en été que les multiples sites à ciel ouvert de la Bavière permettent de fêter la saison comme la musique. Citons pour exemple le BurningBeach du lac de Brombach ou bien encore le festival de la Brass Wiesn d'Eching.

Kofelgschroa POKAL - official Video