0

Nuremberg et Munich : principales aires métropolitaines de croissance en Allemagne

L'institution américaine Brookings a élu avec la banque américaine renommée, JPMorgan Chase, les aires métropolitaines de croissance les plus puissantes d'Allemagne dans sa dernière étude : Il s'agit de Nuremberg et de Munich et elles se démarquent nettement de la tendance allemande par le biais d'un développement supérieur à la moyenne.

Selon l'étude actuellement publiée, Nuremberg et Munich culminent au sommet : Elles réalisent un résultat nettement supérieur à la moyenne nationale avec une croissance économique de près de 2 pour cent. Le gouvernement fédéral prend comme point de départ une croissance de seulement 1,2 au lieu d'1,8 pour cent dans ses pronostics d'automne. Francfort, Cologne-Düsseldorf et Berlin se trouvent en-dessous. En général, la performance économique varie très fortement entre les 14 régions métropolitaines les plus grandes d'Allemagne.

Rythme d'expansion rapide 
Le résultat net du classement ne surprend pas du tout les experts. Depuis 2000, Nuremberg et Munich sont les régions métropolitaines à la croissance la plus rapide d'Allemagne. Les deux régions puisent leur puissance économique dans l'avancée de la concurrence mondiale dans le secteur industriel. Aussi bien à Munich qu'à Nuremberg, la croissance a surtout été réalisée par la hausse de la production industrielle. Malgré tous les aléas au vu du développement économique d'Allemagne et des fluctuations conjoncturelles mondiales : La percée de la Bavière dans la production est et reste un avantage concurrentiel fort.
 
Alliance en faveur d'une meilleure coopération
Une délégation de l'institution de renom Brookings, était en visite en Bavière au mois de novembre, dans le cadre de la Global Cities Initiative (GCI = « initiative mondiale des villes »). L'objectif était de se faire une idée sur place des facteurs de réussite qui caractérisent Munich et Nuremberg. 

Les participants ont été accueillis entre autres, par le maire de Munich, Dieter Reiter et l'ambassadeur américain, John B. Emerson.
Vous trouverez les résultats de Munich résumés ici.