Munich devient le centre leader de l'Internet des Objets (IoT) d'Europe

Cette semaine, Huawei a présenté son nouveau centre de compétences à Munich lors du CeBIT. Avec son Openlab à Munich, l'entreprise chinoise suit les traces d'autres géants de la branche tels qu'IBM, Intel et Volkswagen et fait progresser la recherche et le développement dans les domaines de l'IoT, des Big Data, ainsi que les solutions pour les villes intelligentes.

Huawei Munich Openlab
Huawei Munich Openlab

Cette année au CeBIT, tout tournait autour du thème de la transformation numérique. Donc ce n'est pas un hasard, qu'Huawei se soit servi du salon pour annoncer l'ouverture de son premier Openlab européen à Munich . De concert avec plus de 25 partenaires et experts de la branche, dont également Intel, Huawei avait pour objectif de présenter des innovations dans les domaines de l'Internet des Objets (IoT), du Cloud Computing et des Big Data et de faire avancer les solutions pour les villes intelligentes. En 2014, Intel a ouvert son propre IoT Ignition Lab à Munich et a fêté son premier anniversaire l'année dernière avec la nouvelle ouverture de son laboratoire de recherche et d'une extension de sa gamme de services.

Fin 2015, l'entreprise annonçait les plus grosses cibles d'investissement jusqu'à présent dans le domaine de l'IoT. IBM désignait Munich  comme centre mondial de son secteur d'activité Watson IoT et garantissait ainsi, près de 1 000 nouveaux postes dans la capitale bavaroise. Parmi les nombreuses villes du monde entier, notre choix s'est finalement porté sur Munich, déclare John Kelly, Directeur général IBM, Cognitive Solutions and IBM Research. Ce qui a poussé l'entreprise à établir sa branche importante dans la métropole bavaroise, était la combinaison unique de la proximité avec l'industrie, les universités, le savoir-faire technique, les employés qualifiés, l'économie locale et un bon environnement politique favorable aux investissements.

Des arguments de tailles qui ont également poussé Volkswagen à ouvrir son premier Data Lab à Munich au lieu de Wolfsburg, où se trouve le siège social de l'entreprise. Il existe une pléthore d'entreprises aux alentours de Munich, qui disposent d'un grand savoir-faire technique dans les domaines de l'interconnexion des véhicules et des Big Data. En outre, cette région est particulièrement accueillante grâce à son univers vivant de startups, à l'aéroport international et à la proximité avec l'industrie.


Finalement, l'entreprise japonaise Kii, – fournisseur leader de plateformes Cloud IoT – annonça également ses projets d'expansion dans la région des pays germanophones et Cisco Investments annonça aussi de gros investissements. Le siège social de l'entreprise de la zone EMEA est d'ailleurs à Munich.