Mobilité en Bavière : aéronautique et astronautique

L'aéronautique et l'astronautique représentent ensemble un pilier majeur de la branche de la mobilité en Bavière. La Bavière est un des rares sites internationaux d'aéronautique à pouvoir se prévaloir d'une chaîne de création de valeur complète : de la recherche jusqu'au produit fini, ainsi que la surveillance continue de celui-ci en opération, en passant par de nouvelles idées et de nouveaux projets. La Bavière a décelé le potentiel prometteur de la branche de l'aéronautique et de l'astronautique, raison pour laquelle elle encourage sans cesse de nouvelles innovations et des progrès technologiques dans cette branche. Découvrez dans cet article les démarches entreprises par l'État bavarois dans ce secteur, comment la mobilité est développée en Bavière et à quoi ressemble l'infrastructure de l'aéronautique et de l'astronautique dans cette région.

L'aérospatiale en Bavière : aéronautique, astronautique et applications astronautiques

En Bavière, plus de 38 000 employés travaillent dans plus de 550 entreprises spécialisées dans l'astronautique et l'aéronautique. Ceci correspond à environ un tiers de l'ensemble des employés de cette branche sur tout le territoire allemand. Le paysage d'entreprises bavarois dans l'aéronautique et l'astronautique s'étend de petits sous-traitants jusqu'à de grands groupes actifs sur la scène internationale, en passant par des start-up innovantes. Ces entreprises fabriquent entre autres des avions civils et militaires, des hélicoptères, des satellites, des missiles ainsi que des aéronefs sans pilote (UAV – unmanned aerial vehicle). De même, les entreprises bavaroises développent également des composants pour des vaisseaux spatiaux ainsi que des technologies de communication pour des solutions d'application innovantes dans le domaine de l'aéronautique et de l'astronautique. Afin d'encourager le progrès et le développement de technologies innovantes, un programme de recherche astronautique bavarois (RaFo Bayern) est lancé cette année en vue de promouvoir des projets collectifs précompétitifs. De manière générale, l'État bavarois met tout en œuvre afin de révolutionner la mobilité en Bavière et par-delà les frontières bavaroises. Les efforts de recherche dans le domaine de l'aéronautique et de l'astronautique en font également partie. Par ailleurs, l'État bavarois stimule le développement de projets de recherche et développement également à travers d'autres programmes en faveur de la promotion de la technologie. Parmi ces programmes figurent p. ex. le programme de recherche aéronautique bavarois (BayLu) ou l'initiative holistique « Holistische Air Mobility Initiative », prévue pour la première fois en 2021 et visant à l'intégration de tout nouveaux systèmes de transport volants, civils dans le trafic urbain et régional pour le transport de marchandises ou de personnes.

Aéronautique et astronautique en Bavière : le paysage de recherche

L'État bavarois marque des points avec la puissante mise en réseau des activités de recherche dans l'aéronautique et l'astronautique en Bavière. Entreprises, universités et écoles supérieures, centres de recherche et instituts travaillent main dans la main dans l'objectif de développer des innovations et de donner de nouvelles impulsions en matière de mobilité. Par ailleurs, la région bavaroise profite également d'une main-d'œuvre spécialisée, bien formée et d'une relève constante de jeunes experts pour le développement continu de la mobilité en Bavière.

À l'Université technique de Munich (TUM), la faculté en aéronautique, astronautique et géodésie est leader incontesté sur le territoire allemand et se classe d'ores et déjà dans le haut du tableau sur la scène internationale.
 

La TUM dispose notamment de compétences dans les domaines suivants :
 

  • construction légère (Carbon Composites) ;
  • systèmes de propulsion ;
  • aérodynamique ;
  • technologies de régulation ;
  • technologie des capteurs ;
  • systèmes d'aéronef (avions-taxis) ;
  • navigation par satellite à source d'énergie alternative ;
  • télédétection ;
  • observation de la Terre (satellite ESA GOCE) ;
  • géodésie.
     

La TUM a d'ores et déjà connu le succès à l'occasion de concours internationaux avec son prototype de capsule de passagers « Hyperloop ». L'été 2020 a marqué le lancement du programme de recherche correspondant de la TUM qui vise à la réalisation du train ultra-rapide. Ce programme prévoit notamment la construction d'un tube test de 24 mètres de long et d'un prototype en grandeur d'origine. En outre, les instituts Fraunhofer et Max Planck apportent également une précieuse contribution dans le cadre des travaux de recherche. Par ailleurs, d'autres centres de recherche participent au développement de l'aéronautique et de l'astronautique en Bavière :

Le Centre allemand pour l'aéronautique et l'astronautique (DLR) dispose directement de trois sites en Bavière (Augsbourg, Weilheim et Oberpfaffenhofen), au sein desquels des travaux de recherche sont menés sur des technologies prometteuses ainsi que des solutions à des problèmes en lien avec de nouveaux concepts de mobilité, dans les domaines de l'aéronautique, de l'astronautique, de l'énergie, du transport, de la sécurité et de la numérisation. Une équipe de recherche commune, mêlant des membres du DLR et de la TUM, travaille sur des cellules hybrides à des fins de production d'énergie pour des satellites dans l'espace. L'an dernier, les chercheurs participants ont testé pour la première fois ces cellules dans l'espace. Le Centre allemand d'opérations spatiales (German Space Operations Center, GSOC) ainsi que le centre de contrôle Galileo GCC appartiennent également au DLR et comptent parmi les organismes majeurs de la branche astronautique européenne.

La commune de Taufkirchen abrite le centre de recherche interdisciplinaire en aéronautique, de portée internationale, dénommé Bauhaus Luftfahrt e.V. Au regard de plusieurs disciplines, ce centre analyse les principaux moteurs, de nouvelles approches technologiques ainsi que des idées innovantes pour l'aéronautique, qu'elle intègre ensuite dans des solutions globales.

Sur le Ludwig Bölkow Campus à Ottobrunn/Taufkirchen, l'expertise scientifique et technique des universités et écoles supérieures est depuis 2012 directement associée aux expériences et innovations de l'industrie astronautique. De cette manière, de nouvelles thématiques de recherche, y compris les grands axes, sont identifiées en commun.

 

Dans le cadre de la Cluster Offensive Bayern, la fédération BavAIRia e.V., établie à Oberpfaffenhofen, entreprend depuis 2006 la gestion du cluster « Aerospace ». BavAIRia met les acteurs de la branche en réseau afin d'accroître la compétitivité de la Bavière dans les domaines de l'aéronautique, de l'astronautique et des applications astronautiques au niveau international. Ce cluster dispose d'un vaste réseau de contacts afin de pouvoir garantir une communication efficace entre les entreprises, les instituts de recherche, les ministères, les autorités, les agences spatiales ainsi que d'autres organisations de cluster sur le territoire national et à l'étranger.


ESA Business Incubation Center Bavaria (ESA BIC Bavaria) : là où les idées prennent leur envol

Le centre ESA Business Incubation Center Bavaria (ESA BIC Bavaria) est un incubateur d'entreprises orienté astronautique, financé par l'État bavarois, en collaboration entre autres avec l'Agence spatiale européenne ESA. Ce centre apporte son soutien principalement aux start-up et jeunes entreprises ayant des idées innovantes à des fins d'utilisation de technologies de l'astronautique dans d'autres domaines, tels que par exemple la robotique, les technologies médicales, le sport, la mobilité, l'automobile, l'aérospatiale ou l'intelligence artificielle ; un bon exemple de la naissance d'innovations intersectorielles en Bavière. Cependant, le centre ESA BIC Bavaria encourage également des applications aéronautiques innovantes. Cet incubateur d'entreprises est exploité par le centre d'application Anwendungszentrum Oberpfaffenhofen (AZO). En raison des multiples créations d'entreprises, des emplois en découlant et du remarquable réseau de partenaires, le centre ESA BIC Bavaria jouit d'une excellente popularité parmi les ESA BIC et autres incubateurs d'entreprises dans toute l'Europe. À titre d'exemples couronnés de succès, nous pouvons citer Isar Aerospace, Unicorn Lilium ainsi que Mynaric. Outre le siège principal à Oberpfaffenhofen, la Bavière abrite également d'autres sites à Nuremberg, Freilassing et Ottobrunn.

 

Start-up intéressantes dans le domaine de l'aéronautique et de l'astronautique en Bavière
 

Outre les grands acteurs des industries de l'aéronautique et de l'astronautique, tels que Airbus Defence and Space, Airbus Helicopters ou MTU Aero Engines, la Bavière abrite également un grand nombre de start-up.

Fondée en 2018, la start-up Isar Aerospace développe de petits lanceurs capables de transporter en orbite de petits satellites modernes d'un poids pouvant atteindre 500 kilogrammes, grâce à des systèmes de propulsion électriques ainsi qu'une miniaturisation des composants astronautiques. Le ministre-président de Bavière, Markus Söder, a récemment déclaré l'ouverture du premier site de production de la start-up à Ottobrunn. Ainsi, la start-up se rapproche de son objectif qui est de simplifier l'exploration de l'univers. La première fusée, longue de 27 mètres, de la jeune entreprise bavaroise, devrait atteindre l'orbite terrestre dès 2021. Cette start-up est financée entre autres à l'aide de fonds issus de l'initiative Hightech Agenda Bayern de l'État bavarois.

En fondant la société HPTex GmbH, les entreprises bavaroises HPS GmbH et Iprotex GmbH & Co. KG rassemblent leurs compétences afin d'établir le tissu high-tech métallique « mesh » sur la scène astronautique internationale depuis la Bavière. Le « mesh » est un composant clé de la technologie satellite. HPTex l'emploie pour deux applications à la fois : l'observation de la Terre et la communication. Ces deux applications fonctionnent en utilisant le « mesh » en guise de corps de résonance. Ce système permet aussi bien la réception que l'envoi de données de radar et de communication entre le ciel et la Terre.

Lilium est une entreprise qui souhaite révolutionner la mobilité depuis la Bavière. Avec son Lilium Jet à décollage et atterrissage verticaux et à la commande purement électronique, la start-up originaire de Weßling souhaite offrir un service de vol régional, qui devrait être disponible dans plusieurs villes du monde dès 2025. Le tout dernier succès enregistré par Lilium est sa collaboration avec les aéroports de Düsseldorf et Cologne/Bon

Fondée en 2015, la start-up Quantum-Systems GmbH souhaite bousculer le marché de l'aéronautique sans pilote. Cette entreprise s'est spécialisée dans le développement, la construction et la production en interne de petits aéronefs sans pilote. Les différents drones de la société Quantum-Systems séduisent avant tout par leur grande portée, leur efficacité électrique et leur capacité à décoller et atterrir verticalement, sans la nécessité d'équipements supplémentaires.

Avec ces start-up ultra-innovantes en Bavière, de nouvelles entreprises souhaitant révolutionner les mondes de la mobilité ainsi que de l'astronautique et de l'aéronautique sont dans les starting-blocks. La force d'innovation, l'excellente infrastructure économique ainsi que les avantages du site font de la branche de l'astronautique et de l'aéronautique en Bavière un moteur technologique et conjoncturel important dans le domaine de la mobilité et au-delà. L'État bavarois lui-même encourage les efforts de développement continu dans les domaines de la mobilité ainsi que de l'astronautique et de l'aéronautique. Le programme « Hightech Agenda Plus » incarne la décision de renforcer l'industrie de l'aéronautique et de l'astronautique, entre autres à travers l'élévation des programmes de recherche existants et l'établissement de nouvelles initiatives dans ce domaine. Découvrez en plus sur notre blog dédié au programme Hightech Agenda Bayern.

Klicken Sie auf das Bild, um die Infografik zu öffnen oder herunterzuladen