Mise en lumière : la photonique et le sensoriel en Bavière

Les secteurs de la photonique et du sensoriel sont, à raison, considérés comme des technologies clés, en particulier quand il est question d’Industrie 4.0 par exemple. La Bavière joue dans ces deux domaines un rôle précurseur, garanti notamment par la recherche innovante et par ses entreprises puissantes.

Téléchargez ici le graphique d'information complet.

Mise en lumière : l’essence de la photonique. Et ce n’est pas une fin en soi : ce secteur touche toutes les branches de la société, de l’économie et de la science, allant de l’agriculture à la robotique, en passant par les télécommunications et le traitement des informations. La photonique est ainsi l’une des principales filières économiques en Bavière.

La recherche fondamentale comme moteur d’innovation


Technologie de production, génie énergétique, éclairage, technique médicale, ingénierie de l’environnement, technologie des plasmas, technologies de l’information et de la communication : tous ces domaines sont, en fin de compte, tributaires de la recherche fondamentale dans la photonique pour faire avancer leurs innovations. Et ce secteur a le vent en poupe. En 2014, le volume de production allemand s’élevait à 29,4 milliards d’euros, la part de marché bavaroise étant supérieure à 50 pourcent dans les sous-branches que sont l’éclairage ainsi que les technologies de l’information et de la communication, et avoisinant les 25 pourcent dans les domaines de la technique médicale et des sciences de la vie.

Un réseau en Allemagne et dans le monde


La photonique est une des technologies clés en Allemagne, et en comparaison nationale, la Bavière s’empare de la pole position haut la main. Une performance due à plus de 450 entreprises bavaroises, dont Ficosa, Still Optik, Osram Opto Semiconductors, Menlo Systems ou Toptica Photonics, qui emploient 20 000 personnes.

Depuis l’an 2000, le cluster spécialisé bayern photonics, qui dénombre actuellement près de 80 membres, occupe le rôle de centre de contact et de coordination pour la totalité des entreprises, instituts de recherche et utilisateurs en Bavière. Les grands axes de recherche du cluster se situent dans les domaines de la technologie laser, conception optique, fabrication optique, métrologie optique et technologie sensorielle, ainsi que dans la biophotonique et les sciences de la vie. Par ailleurs, l’association est membre d’OptecNet Deutschland e.V., la fédération allemande des réseaux d’innovation dans les technologies optiques, garantissant un réseau de contenus au-delà des frontières régionales.

Cette mise en réseau est également assurée par le rassemblement biennal Laser World of Photonics qui se déroule à Munich. L’événement numéro un mondial dans le secteur des technologies optiques, réunit près de 1 200 exposants originaires de 30 pays et compte 30 000 visiteurs venus de plus de 70 pays.

La technologie du sensoriel : l’innovation prend tout son sens


La technologie du sensoriel est étroitement liée à la photonique et tout comme cette dernière, il s’agit d’une technologie clé. À titre de technologie transversale et de fournisseur d’innovations, elle est indispensable, notamment dans les concepts d’Industrie 4.0 et d’Internet des objets. Les techniques optiques revêtent un caractère essentiel dans le développement de capteurs, mais aussi pour mesurer certaines valeurs comme la pression, la température ou l’accélération.

Téléchargez ici le graphique d'information complet.

Génie mécanique, agriculture, construction automobile, électronique de grande consommation : rares sont les secteurs qui peuvent se passer des capteurs. En conséquence, le chiffre d’affaires du sensoriel a progressé de 70 pour cent ces dix dernières années. La Bavière y joue un rôle majeur : 23 pourcent des entreprises allemandes spécialisées dans le sensoriel ont leur siège dans la région, dont de grands noms comme Infineon, Osram, Knorr-Bremse, Webasto, Siemens Healthcare, Continental ou Fraunhofer. Mais les entreprises bien établies ne sont pas les seules responsables du succès que connaît le secteur, les start-ups ont aussi leur part à jouer en tant que moteurs d’innovation. Prenons l’exemple de iNDTact GmbH à Wurtzbourg qui développe des systèmes sensoriels destinés à mesurer les émissions acoustiques. En 2015, cette jeune entreprise a remporté le Bayerischer Gründerpreis, le prix bavarois de l’entrepreneur, et en 2016 le Deutscher Gründerpreis, le prix allemand de l’entrepreneur, à chaque fois dans la catégorie start-up.

Les intérêts de l’ensemble des entreprises, instituts de recherche et établissements d’enseignement supérieur sont représentés non seulement par bayern photonics, mais aussi par Strategische Partnerschaft Sensorik e.V qui assure officiellement le management du cluster pour le secteur depuis 2006. La prochaine date importante dans le calendrier des manifestations du secteur est le Sensor+Test. Il s’agit du plus grand salon mondial dédié aux capteurs ainsi qu’aux systèmes de mesure et de contrôle.