L'organisation Open AR Cloud ouvre son siège européen à Munich à des fins de développement d'une plateforme Spatial Computing orientée vers l'avenir.

Open AR Cloud a pour objectif d'établir une plateforme Spatial Computing ouverte et interopérable, avec une approche décentralisée, afin de rendre les technologies AR Cloud accessibles à un grand nombre d'utilisateurs et pour un grand nombre d'applications, dans divers domaines à travers le monde. Le site de Munich a été choisi notamment en raison de la proximité d'établissements universitaires et d'entreprises industrielles leaders en Bavière.

Des innovations en réalité augmentée (RA), autrement dit des extensions numériques du monde réel, on en trouve désormais dans presque tous les champs d'application tels que par exemple dans les domaines de la santé, du marketing ou de la formation, et bien évidemment et surtout dans la production. Avec cette technologie appartenant au « Spatial Computing », l'imagination ne connaît quasiment pas de limites. Les artisans et les monteurs peuvent voir leurs opérations s'afficher directement sur l'objet sous forme numérique. Les architectes et les ingénieurs peuvent travailler sur le même modèle en trois dimensions, autrement dit sur un jumeau numérique, avec des collègues du monde entier. Et les étudiants en médecine peuvent étudier les organes non pas uniquement sur papier, mais également sous forme d'objet virtuel, en trois dimensions. Afin que l'AR fonctionne partout, nous avons besoin du AR Cloud, autrement dit d'une infrastructure numérique à titre de système d'orientation dans le monde réel, de la même manière que le GPS pour les Smartphones. L'AR Cloud s'étend sur la Terre sous la forme d'un réseau quadrillé en trois dimensions, de sorte que des objets numériques peuvent être intégrés dans le monde réel et donc dans le quotidien de tout un chacun, avec une grande fidélité du détail.


Open AR Cloud : une plateforme ouverte avec des partenaires de l'industrie et de la recherche  


L'organisation à but non lucratif Open AR Cloud (OARC), originaire des États-Unis, intervient en faveur du développement d'un AR Cloud ouvert et interopérable.  Comme son nom l'indique, l'OARC a pour but et mission de créer une plateforme ouverte avec une approche décentralisée, dont l'objectif est de répartir le contrôle et la possession des données AR Cloud sur de nombreux utilisateurs et localement, au lieu de réserver l'espace numérique à un nombre limité d'acteurs. L'Open AR Cloud a vu le jour il y a deux ans, à l'occasion du salon Augmented World Expo (AWE) EU 2018 à Munich, avec un manifeste relatif à la protection des données pour les solutions AR Cloud. Depuis sa création, l'initiative Open AR Cloud a rameuté plus de 50 partenaires issus d'une multitude de secteurs industriels et domaines de recherche, qui travaillent en collaboration à la concrétisation des objectifs et principes éthiques de l'organisation.
 

Désormais, Open AR Cloud a ouvert son premier site européen et futur siège en Europe à Munich. « En tant que centre de recherche et développement de technologies immersives, la ville de Munich est le choix idéal », a déclaré Alina Kadlubsky, Director of Communications chez Open AR Cloud. La proximité d'établissements universitaires et d'entreprises industrielles leaders sur le site compose la base des planifications d'avenir de l'organisation Open AR Cloud. La ville de Munich affiche un profil unique en tant que cluster high-tech industriel leader d'acteurs allemands et internationaux et présente un écosystème XR plein de vivacité. Open AR Cloud enrichit cet écosystème et contribue considérablement à la pose de la première pierre pour une nouvelle ère informatique à travers le Spatial Computing.


Invest in Bavaria souhaite la bienvenue à Open AR Cloud dans la ville de Munich et salue cette croissance précieuse et prometteuse de l'écosystème XR en Bavière.

L'équipe de direction internationale de l'OARC

La prochaine occasion de se familiariser avec l'équipe et le domaine de création de cette dernière est le 3rd State of the AR Cloud Symposium & Showcase qui aura lieu le 8 septembre, avec un programme riche et varié dans lequel tout tourne autour du « Spatial Computing ».