L'industrie du futur en Bavière - Une industrie forte grâce à la numérisation

Le concept de « maison intelligente » est depuis longtemps connu du grand public, mais qu'en est-il de l'usine intelligente ? L'Internet des Objets (Internet of Things - IoT), les Big Data & Analytics, la communication intermachines, les capteurs intelligents : toutes ces technologies et bien d'autres sont aujourd'hui au service des entreprises et présentent un potentiel inépuisable pour faire de l'usine du futur une réalité.

Industrie 4.0
Industrie 4.0

Service client amélioré, temps de production réduits, baisse des coûts de production et des temps de réaction ne sont que quelques uns des avantages à la disposition des entreprises qui relèvent le défi de la numérisation. De la sorte, on attend d'ici 2025, pour les deux plus grands secteurs allemands, la construction automobile et la construction mécanique, une augmentation du potentiel de la création de richesses à hauteur respective de 2,2 et de 1,5 pour cent par an. 

Une industrie forte en Bavière 

Les conditions requises sont particulièrement avantageuses en Bavière. Ne serait-ce qu'en raison de sa grande densité industrielle, la Bavière est prédestinée à développer l'industrie du futur en Allemagne. Plus d'un quart de la création de valeur totale vient du secteur industriel. Avec ce score, la Bavière devance largement l'Allemagne et même d'autres grandes nations telles que les États-Unis, la France ou le Royaume-Uni. Le fait qu'elle héberge également des entreprises de tous les secteurs d'activité, offre la garantie d'une grande stabilité industrielle.


Les entreprises bavaroises sont exemplaires 

L'augmentation attendue des chiffres d'affaires du fait de la numérisation, devrait pouvoir convaincre même les plus réticents. De nombreuses entreprises montrent déjà l'exemple sur place. Ainsi, le fournisseur industriel et automobile, Schaeffler, a fait part en octobre dernier, de l'établissement de son partenariat stratégique avec IBM. L'objectif est de faire avancer la numérisation dans le cadre de la « mobilité de demain ». Le premier pas, est la réalisation du propre cloud de Schaeffler, qui a déjà été mis en service en octobre dernier. En tant que conseiller et fournisseur technologique, IBM est le partenaire idéal pour ce projet, car Schaeffler bénéficie non seulement de l'extraordinaire savoir-faire de ce géant de l'informatique, mais aussi de la proximité géographique avec son centre d'innovation IoT, implanté à Munich l'an dernier. Et ce n'est pas la seule initiative que Schaeffler a mise en place pour développer ses propres stratégies numériques. En 2015, avec différents partenaires, il lançait déjà son projet « machines-outils du futur » pour la mise en réseau des usines intelligentes, des capteurs jusqu'au cloud.

 

Même Adidas s'essaie avec sa Speedfactory (usine robot) aux technologies de production du futur. Il y travaille à la production automatisée de pièces uniques, au cours de laquelle hommes et machines œuvrent dans un même espace à la fabrication d'articles de sport. Le souhait des consommateurs d'obtenir davantage de services et de produits personnalisés devient réalité.

 

En matière de recherche de concepts d'automatisation souples, les écoles supérieures et instituts de recherche de la Bavière ne sont pas en reste. Citons pour exemple RoboFill 4.0, le projet de recherche commun de l'université TU de Munich et de l'IWU Fraunhofer, avec le soutien de nombreuses entreprises bavaroises, qui s'attaque à la fabrication industrielle de boissons individuelles pour le consommateur, et celà au cœur même du pays de la loi sur la pureté « Reinheitsgebot » ! C'est véritablement un projet d'avenir.

Nous vous en apprenons plus sur l'industrie du futur 

Dans les prochains mois, nous publierons d'autres articles sur le thème de l'industrie du futur et conduirons également des interviews sur ce domaine. D'ici là, grâce à notre infographie et dans le deuxième volet de notre #bytevaria talk avec le Dr Carlos Härtel de GE Global Research, découvrez en avant première ce qui fait de la Bavière, le site idéal pour les projets de l'industrie du futur. Ceux qui souhaitent partager leur avis personnellement, peuvent le faire en prenant gratuitement et confidentiellement contact avec nous ou bien en participant, les 29 et 30 novembre, au congrès Produktionskongress de Munich. Nous débattrons, pendant deux jours sur le sujet et à l'aide de nombreuses conférences, nous discuterons de toutes les questions les plus urgentes en matière d'industrie du futur.