Les tendances de la biotechnologie en Bavière

Avec ses nombreux développements révolutionnaires et exploits de ces dernières années, la biotechnologie connaît une évolution dynamique comme pratiquement aucune autre discipline scientifique. Parallèlement, le secteur des biotechnologies est devenu une industrie florissante pour quantités d’entreprises et de start-up. Voilà une raison suffisante pour jeter un œil aux enjeux et aux tendances qui marqueront le secteur des biotechnologies en Bavière dans les années qui viennent.

La pluridisciplinarité et l’intensité de recherche sont caractéristiques du secteur des biotechnologies. Aussi, la prospérité des entreprises et des start-up qui sont en contact avec des instituts de recherche publics et privés ne surprend pas. Les cinq centres bavarois de biotechnologie Munich, Straubing, Ratisbonne, Wurtzbourg et la région métropolitaine de Nuremberg représentent ainsi les principaux sites dans ce domaine à l’échelle allemande. Les grappes industrielles situées dans ces régions offrent d’excellentes conditions en termes d’échange de savoir et de transfert technologique, au même titre qu’un bon accès au marché du travail, aux sous-traitants spécialisés et, enfin et surtout, aux débouchés.



Les principales tendances et disciplines dans les centres bavarois de biotechnologie
 


1. Médecine personnalisée


La région de Munich a participé avec grand succès au « Spitzencluster-Wettbewerb der Bundesregierung » (concours des pôles d’excellence du gouvernement allemand) sous la houlette de BioM où elle a présenté son concept « m4 – Personalisierte Medizin und gezielte Therapien » (m4 – Médecine personnalisée et traitements ciblés). Depuis, elle joue un rôle de pionnier dans ce domaine. Aussi, un des programmes européens de médecine personnalisée les plus larges, incluant 60 projets et dont le volume s’élève au total à plus de 80 millions d’euros, a été mis en œuvre ces dernières années.  Le développement thérapeutique basé sur les biomarqueurs et le diagnostic capable d’identifier ces biomarqueurs sont donc aujourd’hui l’essence et la base d’une ligne de produits sans précédent dans tout le pays. Le concours m4-Award permet, en outre, de détecter les idées « aptes à la création d’entreprises » dans le domaine scientifique et clinique et de les concrétiser grâce une aide financière, mais aussi par l’apport des connaissances spécialisées requises.

 

2. Digitalisation de la santé


La digitalisation de la santé est une condition sine qua non pour exploiter pleinement le potentiel de la médecine personnalisée. Les données obtenues dans le cadre des recherches effectuées par les centres médicaux et les instituts de recherche doivent être intégrées à l’analyse du big data en vue de l’obtention de nouvelles informations : un aspect sans cesse amélioré par BioM à Munich et en Bavière. Fin octobre 2018, BioM s’est vu attribuer la mission de coordonner le projet « DigiMed Bayern ». DigiMed Bayern a pour but de favoriser le développement d’une médecine personnalisée dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Pendant cinq ans, le ministère bavarois de la Santé subventionnera ce projet de digitalisation médicale à hauteur de 20 millions d’euros. Le projet phare dans le programme BAYERN DIGITAL met l’accent sur l’athérosclérose, la maladie mortelle la plus répandue en Allemagne. La direction scientifique du projet se situe à l’hôpital cardiologique de Munich, au Deutsches Herzzentrum München (DHM).  Le projet s’appuie sur les données cliniques et épidémiologiques déjà existantes et les élargit avec de nombreuses caractéristiques moléculaires, en particulier les technologies dites « omiques » : la génomique, la transcriptomique, la protéomique et la métabolomique. En outre, un lien solide de coopération a été noué avec le centre de digitalisation bavarois, le Zentrum für Digitalisierung Bayern (ZD.B), et la plateforme intégrée « Digitale Gesundheit/Medizin » (santé/médecine numérique) qui, pour sa part, travaille en étroite collaboration avec le Cluster Medical Valley dans la région métropolitaine européenne de Nuremberg. 

 

3. Immunothérapie


Dans le domaine de l’immunothérapie / immunocologie, la Bavière peut se targuer d’avoir un grand savoir-faire. Cette approche en matière de recherche et de traitement a pour objectif d’activer et de faire usage du système immunitaire individuel du patient atteint de maladies nécessitant un traitement médical spécial. L’immunothérapie peut non seulement servir à traiter le cancer, mais elle promet aussi pour la première fois une guérison définitive. Ces dernières années, toute une série de sociétés ont vu le jour en Bavière qui ont suscité un vif intérêt chez les investisseurs. BioM a mis sur pied le réseau d’entreprises Unternehmensnetzwerk ImmPact Bavaria dans le but de rassembler les connaissances de ces entreprises et les mettre en liaison avec les grands centres scientifiques dans toute la Bavière. D’autres initiatives locales dans ce domaine, comme le Regensburger Centrum für Interventionelle Immunologie (centre d’immunologie interventionnelle de Ratisbonne) ou des groupes de chercheurs aux universités de Wurtzbourg et d’Erlangen-Nuremberg jouent un rôle important à ce niveau.


Vous trouverez de plus amples informations sur la biotechnologie et les sciences de la vie sur notre page dédiée aux secteurs.