Les sciences de la vie en Bavière (2ème partie) : Créer et grandir dans la grappe d’excellence de Munich

Dans notre série dédiée aux sciences de la vie, nous présentons les pôles en Bavière. Avec son dense réseau d’universités, d’instituts de recherche et d’entreprises, Munich offre aux start-up des conditions idéales. Mais ce n’est pas tout : les entreprises établies profitent elles aussi de leur proximité mutuelle.

L’agglomération de Munich abrite deux centres à elle seule : Freising et Planegg. Le point fort des entreprises locales est avant tout le développement de produits et de technologies destinés au secteur de la santé. La collaboration avec le monde politique et administratif garantit un bon climat économique.

Depuis sa fondation en 1995, l’Innovations- und Gründungszentrum Biotechnologie (centre d’aide à l’innovation et à la création d’entreprises de biotechnologie), situé à Planegg-Martinsried, s'est hissé parmi les dix meilleurs centres au monde dédiés aux biotechnologies. De concert avec son entité à Freising, la filiale bavaroise, répartie sur une superficie de 26 000 m2, offre avec son start-up management d’excellentes conditions pour permettre aux créateurs d’entreprises de réussir leur démarrage. Par exemple, IZB GmbH aide à trouver des financements, rechercher des partenaires de coopération, participer à des foires et salons ou exécuter des activités de marketing.

La proximité de ce centre avec l’université Louis-et-Maximilien de Munich, l’institut Max-Planck et les nombreuses entreprises voisines garantit un transfert technologique sans faille.

La Hochschule Weihenstephan-Triesdorf de Freising propose des cursus d’ingénieur verts. Des sociétés internationales, telles que Roche à Penzberg, soutiennent les étudiants dans le cadre de leurs activités de recherche pratique. Par ailleurs, l’université technique de Munich (TUM) effectue ses travaux de recherche fondamentale et appliquée dans le centre scientifique Wissenschaftszentrum Weihenstephan. Le campus abrite également l’Institute for Food & Health (ZIEL) de la TUM, qui se consacre à la science pluridisciplinaire, au carrefour entre les sciences alimentaires, la recherche nutritionnelle et la médecine. Les « Core Facilities » du ZIEL ont pour mission de mettre en œuvre les grands axes de recherche et créent des technologies de plateforme pour l’analyse micro-biologique, les études d’intervention et le phénotypage humain, ainsi que des technologies destinées à la transformation alimentaire.


Nous avons déjà présenté des établissements de biotechnologie actifs dans toute la Bavière dans notre article de blog « Les sciences de la vie en Bavière : L’innovation dans toute la région » publié lundi.

Notre prochain article « Comment exploiter les matières premières renouvelables avec les biotechnologies » sera consacré à Biopark Regensburg et BioCampus Straubing.