Les initiatives MINT et la formation au numérique : investissements durables dans une relève qualifiée

Pour fonder une start-up ou une succursale, il faut avant tout une chose : un personnel adéquat. Aussi, l’accès à des travailleurs disposant d’un bon niveau de formation est l’un des critères essentiels quand il s’agit de choisir un emplacement. Afin de pérenniser cette précieuse ressource, la Bavière fait de gros efforts dans le cadre de l’initiative nationale MINT et en effectuant d’importants investissements dans la formation au numérique.

Des étudiants réalisant un prototype à l’aide d’une imprimante 3D

Dans le domaine des sciences, de la recherche et des technologies, la Bavière est l’un des chefs de file mondiaux. Afin d’affirmer et de conforter cette position, la région s’engage à promouvoir une main-d’œuvre qualifiée le plus tôt possible, en particulier dans les disciplines des mathématiques, de l’informatique, des sciences naturelles et de la technologie (MINT). En effet, ce sont précisément ces qualifications qui sont indispensables pour quantités de technologies d’avenir. Et ceci est aussi bien le cas au niveau académique que dans la formation professionnelle. Afin de convaincre le plus de personnes possible, de la crèche à l’université, d’opter pour les matières MINT, il existe en Bavière un grand nombre de projets et initiatives.

Le programme de soutien « MINT-Förderung in der Region – MINT-Region Bayern » (promotion des matières MINT dans la région – la Bavière, une région MINT) aide à créer des réseaux MINT régionaux. Son objectif est d'enthousiasmer les jeunes, jusqu’à leur entrée dans le monde du travail après d'éventuelles études, pour ces disciplines spécialisées et de leur offrir notamment les infrastructures requises pour qu’ils puissent s’adonner librement à leurs centres d’intérêt.

 

La promotion des disciplines MINT dans toutes les régions bavaroises


Or, la promotion des disciplines MINT ne doit pas être concentrée dans quelques agglomérations seulement. Elle doit également couvrir tout le territoire dans toutes les régions bavaroises. Le but est de garantir une relève qualifiée et adéquate dans toute la région. Pour l’heure, 17 régions MINT sont définies pour la Bavière :


L’association MINT-Allianz Bayern aide les nouveaux réseaux à se développer et offre aux régions un encadrement disciplinaire. Malgré les différences entre les structures des réseaux, toutes les régions poursuivent les mêmes ambitions. Les grands axes sont toujours

  • la cohésion et la collaboration active entre les principaux instituts, acteurs et fournisseurs
  • la création sur le long terme de structures de réseaux durables
  • la définition d’objectifs communs pour une chaîne d’enseignement MINT continue
  • la coordination centralisée de toutes les mesures qui en découlent.
Des élèves en train de programmer un robot

MINT-Allianz Bayern développe les régions MINT et leur offre un encadrement disciplinaire : les régions MINT se voient accorder la possibilité de faire des échanges mutuels et d’améliorer leur stratégie et leur contenu. Le but est de convaincre les enfants et les adolescents à opter pour les disciplines MINT tout le long de la chaîne d’enseignement.

Promotion des disciplines MINT pour tous les diplômes

Si les régions MINT de la Bavière visent la promotion générale de ce domaine pour tous les âges et tous les niveaux de formation, il existe également d’autres initiatives qui s’engagent à soutenir de manière bien précise certains domaines d’enseignement.

Par exemple, MINT21 soutient l’enseignement dans les collèges (« Realschulen ») bavarois, en mettant tout particulièrement l’accent sur la promotion des collégiennes.

Le programme MINT-Excellence (MINT-EC), pour sa part, entend intégrer d’éminents lycées (« Gymnasien ») bavarois dans le réseau national MINT-EC où coopèrent des établissements d’enseignement secondaire, spécialisés dans les mathématiques, l’informatique, les sciences naturelles et la technologie (MINT). En adhérant à ce réseau, les écoles participantes ont accès à des partenaires et à des mesures de soutien associant l’approfondissement disciplinaire et les applications pratiques des connaissances en MINT, en particulier vis-à-vis du choix d’études et de l’orientation professionnelle après la scolarité. MINT-EC propose un large éventail d’événements et d’offres de soutien pour les élèves, au même titre que des formations continues et des échanges disciplinaires pour les enseignants et les directeurs d’école. Actuellement, 52 établissements bavarois sont membres du réseau d’excellence nationale MINT-EC.

En revanche, l’initiative MINTerAKTIV a pour objet la transition entre l’école et l’université, ainsi que les mesures renforçant l’attrait des études dans les disciplines MINT et véhiculant une image réaliste des exigences disciplinaires et du quotidien universitaire. Au début des études, le but est d’augmenter de manière ciblée la performance et la motivation des étudiants par le biais de cours de mise à niveau, tutoriels, groupes d’apprentissage et mentoring. Là aussi, l’accent est mis sur le renforcement des régions. Depuis l’automne 2016, 14 projets sont soutenus dans toute la Bavière, dont quatre dans des universités et dix dans des établissements d’enseignement supérieur spécialisés dans les sciences appliquées.

 

Renforcement de la formation au numérique en Bavière


Dans le cadre du plan directeur BAYERN DIGITAL II et avec son plan d’enseignement « Für Bildung begeistern! Fördern, Fordern, Forschen », le gouvernement de l’Etat de Bavière projette de faire d’importants investissements dans la formation au numérique et ce, au-delà des initiatives MINT. Par exemple, le développement des cours d’informatique dans les établissements secondaires a pour but d’ouvrir à temps la voie d’un avenir numérique dans la région afin de profiter des opportunités offertes par la digitalisation. 

En effectuant toutes ces initiatives et tous ces investissements considérables, la Bavière fait d’importants efforts pour garantir durablement l’accès à un personnel ayant un haut niveau de qualification. De cette manière, la région aide les entreprises à trouver une main-d’œuvre qualifiée et adéquate, disposant des formations et qualifications adaptées.