Les diplômes professionnels internationaux : équivalence sur le marché du travail bavarois

La Bavière attire les entreprises de toutes les industries. Et ces entreprises sont à la recherche de talents. Bien que la Bavière fasse bonne figure en termes de ressources humaines grâce à son offre d’enseignement diversifiée, il n’est pas toujours garanti de trouver la main-d’œuvre adaptée sur place.

Quiconque recrute des travailleurs étrangers est souvent confronté à un nombre quasi incalculable de diplômes professionnels. Quelle est la valeur des diplômes universitaires étrangers en Allemagne ? Avec quelles qualifications peut-on les comparer et comment sont-ils reconnus ? Voici en synthèse où vous pouvez trouver ces informations.

Reconnaissance des formations professionnelles réglementées


Pour les travailleurs titulaires d’un diplôme étranger, il est essentiel tout d’abord de savoir si leur profession est classée dans une catégorie réglementée ou non. Sont réglementées les professions, telles que les avocats ou les médecins, qui ne sont pas autorisées à être exercées si elles n’ont pas été autorisées et reconnues par l’État. D’autres domaines professionnels ne sont pas soumis à une reconnaissance officielle, et les candidats n’ont pas besoin de faire évaluer leurs qualifications. Pour savoir de quelles professions il s’agit, les travailleurs peuvent se renseigner auprès de la Commission européenne.
En Allemagne et en Bavière, plusieurs organismes différents sont chargés de reconnaître les professions réglementées. Ces organismes sont indiqués dans l´offre en ligne du ministère allemand de l’Éducation et de la Recherche par exemple. Le site fournit aussi des renseignements sur les procédures spécifiques à certaines catégories professionnelles ainsi que les documents requis lors de la prise de contact avec l’organisme de reconnaissance. À Munich, à Nuremberg ou à Augsbourg, les intéressés peuvent également s’adresser directement au IQ-Netzwerk qui vient en aide dans le cadre de la procédure de reconnaissance professionnelle.

 

Évaluation des diplômes

 

À tous ceux qui souhaitent exercer une profession non réglementée, il est conseillé de faire évaluer malgré toutes ses qualifications professionnelles par des organismes allemands. Ces deniers renseignent les employeurs sur la comparabilité et les aptitudes du candidat. Par ailleurs, cette évaluation peut représenter un tremplin pour suivre d’autres formations professionnelles et continues. Dans certains cas, il est possible de bénéficier d’une aide financière pour les authentifications, traductions et autres formalités inhérentes à la procédure de reconnaissance.

 

Potentiel pour les entreprises

 

Les travailleurs mais aussi de plus en plus les entreprises sont intéressés par la comparabilité des qualifications internationales. Elle permet de mieux profiter du potentiel lors du recrutement de nouveaux employés et du développement des ressources internes. Les entreprises peuvent avoir recours au soutien de diverses initiatives, dont la Unternehmen Berufsanerkennung, qui propose, par exemple, un guide relatif à la promotion de la reconnaissance des qualifications pour les entreprises. L’intégration de main-d’œuvre étrangère sur le marché du travail allemand est également poursuivie par le BQ-Portal, un site permettant aux entreprises de se renseigner en détail sur les systèmes de formation professionnelle et profils de métier étrangers entre autres. Le site d’information sur les diplômes étrangers anabin propose une offre similaire.

 

Conditions de reconnaissance

 

Du reste, toute personne pouvant attester de qualifications étrangères et envisageant d’exercer une activité professionnelle en Bavière peut demander un contrôle d’équivalence. Pour savoir ce dont les travailleurs étrangers doivent également tenir compte s’ils souhaitent mener une activité professionnelle en Bavière, lisez cet article sur notre blog : www.invest-in-bavaria.com/blog/beitrag/tipps-zur-gelungenen-ansiedlung-auslaendische-fachkraefte-nach-bayern-holen.html