Les aéroports de l'État libre : encore un peu plus près du reste du monde

Les aéroports bavarois sont une composante essentielle de l'excellente infrastructure de l'État libre. Ils brillent de par leur technologie porteuse d'avenir, leur ponctualité particulière et de nouvelles destinations qui arrivent avec les horaires des vols estivaux pour 2019. La Bavière se rapproche encore du reste du monde, et peut entretenir et consolider ses relations économiques avec celles de l'étranger de manière idéale.

Avec deux grands aéroports dans le top 10 en Allemagne, le trafic aérien au-dessus de la Bavière est, de toute façon, déjà loin devant à l'échelle de l'Allemagne. Désormais, les aéroports bavarois s'apprêtent cependant à améliorer encore leur position. Lufthansa vient tout juste de faire savoir, par exemple, qu'elle souhaite délocaliser encore plus ses capacités de Francfort à Munich. L'entreprise aspire pour 2019 à une croissance dans la tranche supérieure d'un pourcentage à un chiffre sur le site de Munich. Ce faisant, un accent particulier est mis sur les liaisons aériennes vers l'Asie : alors que des vols de Munich à Séoul et Singapour devront être encore plus fréquents à l'avenir, une liaison quotidienne de Munich à Bangkok sera également établie pour la première fois dès l'été 2019. En outre, Lufthansa délocalise sa liaison avec Osaka de Francfort à Munich, en plus des trois vols directs maximum par jour vers Tokyo. À l'avenir, l'aéroport devrait ainsi continuer à croître, et la tendance positive de l'année 2018 devrait se poursuivre, étant donné qu'une augmentation de 1,7 millions de passagers à plus de 46 millions de passagers aériens a été recensée. 


L'étude révèle un grand potentiel de croissance pour l'aéroport de Memmingen

Mais il n'y a pas qu'à Munich que l'aéroport fait un grand pas en termes de croissance. Le tout petit aéroport de Memmingen confirme également sa tendance à la hausse. Dix ans après son ouverture, près de 1,17 millions de passagers par an y décollent. Les experts d'une étude réalisée par l'ifo-Institut et l'école supérieure de Kempten pour le compte du Ministère de l'économie bavarois prévoient une augmentation de ces chiffres. Ils supposent une croissance annuelle des passagers de près de 3,2 pour cents jusqu'en 2028.

L'aéroport de Nuremberg progresse en matière de numérisation

 

Et l'aéroport de Nuremberg se tourne aussi vers l'avenir. Depuis deux années maintenant, l'aéroport exploite l'assistante vocale « Alexa » ; c'est le premier à le faire en Allemagne. Grâce à « Alexa », les passagers peuvent poser des questions sur le statut de leur vol, les horaires des vols pour un intervalle de temps défini ou leur trajet personnel. De plus, Nuremberg est au premier plan en termes de ponctualité. Seulement 21,6 pour cents des vols prévus n'y ont pas décollé comme planifié l'année passée, ce qui équivaut à la 2ème place dans le classement allemand. L'évolution du trafic aérien bavarois est donc positive et promet une belle évolution pour l'année à venir. Cela devrait encore renforcer le site économique de la Bavière et intensifier les liaisons avec le reste du monde.