Le printemps à Munich : sous le signe du secteur des Fintechs/Insurtechs

Munich est un site robuste en matière de finances et d’assurances, comme le prouvent les nombreuses entreprises qui y sont implantées. En particulier le secteur des assurances est ici une affaire de tradition. En même temps, le secteur se montre prêt à accepter les nouveautés et s’ouvre aux tendances qui permettent aux jeunes start-ups de Fintech et d’Insurtech de conquérir le marché. Si l’État allemand a décidé récemment de désigner Munich comme pôle numérique dans le domaine de l’Insurtech, ce n’est pas le fruit du hasard : avec le pôle de mobilité et le pôle de télésanté, la Bavière pose désormais un troisième jalon dans le cadre de l’initiative nationale de développement de pôles numériques.

L’ouverture du secteur est démontrée par deux événements permettant au domaine des services financiers à Munich d’attirer au printemps les acteurs financiers internationaux en Bavière. Le FinTech/InsurTech Meetup (réunissant pour la deuxième fois d’éminents hommes politiques) veut établir des échanges réguliers dans la capitale de la région afin de mettre en contact les acteurs traditionnels avec les start-ups et les partenaires du secteur. Juste après, le salon international BlockShow Europe a montré que Munich était un site de finances et d’assurances à prendre au sérieux, même sur le plan international, qui attire les regards des professionnels du secteur. Les start-ups ont-elles le potentiel de chambouler le secteur des services financiers ? Que pensent les consommateurs des nouvelles possibilités de cette technologie ? Quelles sont les responsabilités impliquées par ces nouvelles possibilités ? Et quel est le comportement adopté par les opérateurs établis dans le domaine des finances et des assurances à l’égard des nouveaux acteurs ? Ce ne sont que quelques exemples des questions qui ont été discutées lors de ces deux événements.
 

L’intelligence artificielle lors du FinTech/InsurTech Meetup


Sous le patronage du ministère de l’Économie de Bavière, ainsi que de la ville de Munich et en coopération avec les partenaires Allianz, HypoVereinsbank, MunichRe, treefin, Wayra et WERK1, divers acteurs des finances et des assurances se rencontrent d’ores et déjà depuis l’année dernière. Ensemble, ils parlent des tendances, des défis et des possibilités de coopération dans le domaine bancaire et dans le secteur des assurances de demain. Le sujet principal de cette rencontre en mars était « Künstliche Intelligenz: Eine Chance für die bayerische FinTech & InsurTech Branche? » (l’intelligence artificielle : une chance pour le secteur des Fintechs & Insurtechs bavarois ?)

In ihrer Keynote gab Ministerin Aigner einen Ausblick auf die Zukunft der Branche und die Anstrengungen, die der Freistaat Bayern unternimmt, um den FinTech/InsurTech-Standort München weiterhin zu stärken. Die Haupterkenntnis: FinTechs/InsurTechs haben in Verbindung mit der Nutzung Lors de son discours, Madame la Ministre Aigner a évoqué les perspectives d’avenir du secteur, ainsi que les efforts menés par la Bavière pour continuer à renforcer la ville de Munich comme site de Fintech/Insurtech. Le principal constat est que les Fintechs/Insurtechs ont, si elles utilisent l’intelligence artificielle (IA), le potentiel de chambouler les principales activités du secteur des finances et des assurances. C’est précisément pour cette raison que l’IA sera aussi un aspect majeur dans le cadre du développement de la stratégie « Bayern.Digital » (la Bavière numérique). Après trois pitchs, lors desquels Daniel Pumpe du Max-Planck-Institut für Astrophysik, Fabian Beringer et Xaver Lehmann du développeur de chatterbots Ebot7 et le Dr. Rene Fassbender de l’analyste de données OmegaLambdaTec ont présenté leurs idées et les tendances, le sujet a été approfondi dans le cadre d’une table ronde. Les participants se sont penchés sur de nombreuses questions portant sur l’intelligence artificielle, allant de son acceptation par les consommateurs à son influence sur le lieu de travail de demain.
 

Coup de projecteur sur le blockchain lors du salon BlockShow Europe


Une semaine après seulement, Munich a une fois encore apporté la preuve du rôle important joué par le land dans le secteur mondial des finances. Le 6 avril, la salle des expositions « Alte Kongresshalle » a accueilli le salon BlockShow Europe. Le lieu d’accueil de la plus grande conférence dédiée au blockchain en Europe n’a pas été choisi au hasard, les chiffres démontrant toute l’importance de Munich comme site financier dans le monde entier.

Le concept du blockchain a une importante part à jouer dans le caractère disruptif de l’ensemble de l’industrie Fintech. En conséquence, il est dans l’intérêt de tous les acteurs de se pencher plus en détail sur le Bitcoin et Cie., un des facteurs d’attraction du salon BlockShow Europe pour les professionnels. L’implémentation, les questions relatives à la sécurité, la découverte de l’envers du décor des banques et des entreprises et surtout les exemples de succès ont constitué le contenu du programme-cadre. Plus de 500 participants, 26 exposants et 26 orateurs internationaux sont venus discuter ensemble. D’après Paolo Tasca, chercheur en Fintech et professeur à Londres, il est certain que le blockchain changera le monde. Il ne s’agit que de connaître le « comment », car avant de vivre dans un monde de blockchain, il y a encore moult défis à surmonter.

Le potentiel d’amélioration semble être là, quand on voit les pronostics prometteurs pour la technologie blockchain. Les jeunes créateurs d’entreprise ont de nombreuses raisons de choisir Munich comme site d’implantation : c’est essentiellement la proximité avec les acteurs mondiaux et les opérateurs établis dans le domaine des finances et des assurances qui devrait, à terme, favoriser la mise en lien des parties prenantes dans leur intérêt commun et l’avancée des innovations du secteur.