L'automobile en Bavière : La longue tradition renforce la mobilité de demain

L'industrie automobile est le secteur industriel au plus fort chiffre d'affaires en Bavière. La longue tradition du secteur en Bavière, les marques puissantes, célèbres dans le monde entier et le paysage de formation et de recherche unique en son genre font de la Bavière un site international qui occupe la pole position du secteur automobile.

Des noms tels que BMW, Audi ou MAN sont les fleurons de la branche automobile bavaroise dans laquelle 173 000 personnes travaillent rien qu'en Bavière et qui a réalisé plus de 96 milliards d'euros en 2011. On ne réussit pas en faisant de l'à-peu-près. Le réseau dense de 1 100 entreprises de sous-traitance, la formation professionnelle duale, ainsi que les onze universités bavaroises et 17 écoles supérieures professionnelles s'occupent de fournir la relève extrêmement bien formée et un savoir-faire excellent spécifique à l'automobile. A cela s'ajoutent les coopérations étroites avec les instituts de recherche comme les instituts Fraunhofer, le iwb Anwenderzentrum d’Augsbourg et le centre de compétences pour les nouveaux matériaux de la Bavière du Nord, ou le centre de recherche Industrie automobile qui apportent une contribution importante à la puissance novatrice du secteur.


Mobilité en pleine transformation
De toute façon, l'avenir n'attend pas. Les attentes des clients, les situations des marchés et les tendances sociales changent, les constructeurs doivent y réagir de plus en plus vite. Avec les modèles d'autopartage, les véhicules interconnectés et intelligents, les nouvelles technologies motorisées ou les matériaux alternatifs, l'industrie automobile bavaroise se penche sur la mobilité individuelle de demain. En 2011, BMW lança per exemple sur le marché le service d'autopartage. Aujourd'hui, le constructeur automobile qui compte plus de 360 000 clients enregistrés, est leader du marché dans ce segment - et cela dans toute l'Allemagne. Le lancement du premier véhicule de série avec un habitacle en polymère à renfort fibre de carbone et un moteur électrique en 2013 constituait également une étape novatrice pour la branche de l'automobile bavaroise, qui prouve cela : L'électro-mobilité n'est pas un concept, mais une réalité prête pour le marché.


Le scooter pour la Silicon Valley

Mais il n'y a pas que les acteurs mondiaux qui déterminent les tendances de la branche ou les innovations révolutionnaires qui sont à l'origine de la réussite de l'industrie automobile de Bavière. De nombreuses entreprises moyennes se sont établies dans l'ombre des grands noms et grandes marques, et elles connaissent un énorme succès dans leur créneau. Vous voulez des exemples ? L'entreprise plutôt modeste Govecs crée et produit des scooters électriques depuis 2009. Il y a peu, les Munichois ont frappé un bon coup. Govecs a pu conclure un accord de coopération avec le fournisseur de mobilité américain Scoot de San Francisco. Scoot est le premier fournisseur au monde de scooters électriques à partager indépendants des stations. L'entreprise a son siège social à San Francisco, donc vraiment près de la Silicon Valley. Au total, Govecs fournit 150 scooters électriques à la Côte Ouest des Etats-Unis, les véhicules sont conçus suivant les désirs de Scoot.
Le principe du scooter à partager suit la tendance également en Allemagne. La start-up scoo mobility mobility permet de vadrouiller à Munich de manière décontractée. Des scooters se trouvent partout dans le centre-ville, ils peuvent être réservés et utilisés via une appli - et tout fonctionne sans clé. Bien sûr, les scooters électriques sont représentés dans le parc automobile.
On fait grand cas de l'internationalisation également au sein du réseau « BAIKA » Des entreprises et instituts du secteur automobile y sont représentés. Le réseau organise des discussions thématiques entre l'économie et la science par le biais de congrès, forums, colloques ou de salons. De plus, il existe avec les clusters « Automotive » et « M.A.I. Carbon » deux autres réseaux qui garantissent une interconnexion étroite des entreprises de la branche en Bavière.
Ces avantages géographiques et les employés professionnels hautement qualifiés font de la Bavière une des régions automobiles les plus appréciées dans toute l'Europe.