La Reine du vin de Franconie : représentante des vignerons franconiens depuis plus de 60 ans

Si vous demandez à des non-bavarois ce qu'ils associent à la Bavière, vous pouvez être sûr d'obtenir, à quelque chose près, la même réponse : les Dirndl, les Lederhosen, l'Oktoberfest et les grandes chopes de bière – les « Maßkrüge ». Ce cliché répandu dans le monde entier semble être bel et bien fondé, mais la Bavière, et plus particulièrement sa culture de la fête, est bien plus riche qu'elle ne paraît. Un exemple parfait est la Franconie qui, outre la bière, se distingue également par la viticulture. Là-bas, le mois de mars annonce déjà l'ouverture de la saison des vendanges. Parallèlement à cela, la Reine du vin de Franconie voit son agenda se remplir. Elle est la représentante officielle de tous les vignerons franconiens, et voyage à travers le monde en qualité d'ambassadrice. À quoi correspond cette fonction honorifique ? Comment a-t-elle vu le jour et comment la représentante en question caractérise-t-elle le vin bavarois de Franconie ? Passons donc au crible cette figure de proue du vin franconien.

La première Reine du vin de Franconie a été élue en 1950 en la personne de Tilly Lurz, originaire de la commune de Randersacker. Durant son mandat, la jeune femme jeta les bases de la tradition de la Reine du vin de Franconie après la seconde guerre mondiale. Déjà au commencement, cette fonction honorifique avait pour objectif d'établir la Reine du vin de Franconie en tant que porte-flambeau de l'agriculture au-delà des frontières de la Franconie et de toute la Bavière. Désormais, la Reine du vin de Franconie est l'ambassadrice officielle de la marque ombrelle « Franken - Silvaner Heimat seit 1659 », et se veut ainsi la représentante de toutes les exploitations viticoles franconiennes. 


Du pur franconien, et ce depuis 1950
 

Cela fait plus de 60 ans que des jeunes femmes, mues par une passion effrénée pour la culture viticole, occupent cette fonction. La Reine du vin de Franconie est devenue et s'est imposée comme l'une des figures symboliques les plus populaires de l'agriculture. Cependant, la tâche est loin d'être facile. Durant son année de mandat, la Reine doit honorer plus de 400 rendez-vous sur le territoire franconien, mais également au-delà des frontières de cette région. Parmi ces rendez-vous figurent notamment :

•    des foires aux vins,
•    des cérémonies d'ouverture,
•    des expositions.

Par ailleurs, son Altesse du vin se rend également à d'autres événements en Allemagne, en Europe, voire même en Asie. Un job à temps plein auquel la Reine en question doit consacrer une année entière. La 64ème Reine du vin de Franconie, actuellement en fonction, s'appelle Carolin Meyer, et est originaire du village viticole de Greuth, qui dépend de la commune de Castell, située dans l'arrondissement de Kitzingen. Carolin est elle-même vigneronne, travaille sur le domaine viticole de ses parents, et n'hésite pas à en faire régulièrement la promotion sur son compte Instagram.

Qui peut prétendre au titre de Reine du vin de Franconie ?


Toutes les candidates qui se présentent à l'élection de la Reine du vin de Franconie doivent être issues d'une famille de vignerons, et être âgées d'au moins 18 ans. Par ailleurs, celles-ci ne doivent pas être mariées. En règle générale, la Reine a préalablement été élue Princesse du vin dans son village d'origine, et dispose donc déjà d'un minimum d'expérience quant à son comportement vis-à-vis du public et du vin bavarois de Franconie. 
La représentante est élue par un jury d'experts, de journalistes et de professionnels du vin. Durant le processus de sélection, les différentes candidates sont présentées et doivent répondre à des questions portant sur la viticulture, l'élevage du vin, le marketing et la région viticole franconienne. Jusqu'à ce jour, les candidatures ont toujours été nombreuses, mis à part une année où seule une candidate s'est présentée, laquelle a donc été directement nommée Altesse du vin. Il s'agissait alors de la 57ème Reine du vin de Franconie, Melanie Dietrich, originaire du village viticole paisible de Fahr am Main, au cours de l'année 2012/2013. 
Contrairement aux Reines du vin des douze autres régions viticoles allemandes, telles que la Hesse rhénane ou le Palatinat, la Reine du vin de Franconie est déjà élue au mois de mars. De cette manière, alors qu'elle porte la couronne, celle-ci participe automatiquement à l'élection de la Reine du vin allemand, organisée par le Deutsches Weininstitut (Institut du vin allemand). La dernière représentante franconienne à avoir été élue Reine du vin allemand s'appelait Marlies Dumbsky et était originaire de Volkach am Main. Elle est alors devenue en 2008 la 60ème Reine du vin allemand.  


Bien plus que des sourires et des clins d'œil


Aujourd'hui, la Reine du vin de Franconie ne doit plus seulement être belle et faire des clins d'œil au public. Depuis un certain temps déjà, les majestés modernes ont développé cette fonction honorifique. En effet, elles se rendent désormais à des événements de bienfaisance et s'engagent en faveur de différentes thématiques telles que, par exemple, la biodiversité. Par ailleurs, elles sont toujours par monts et par vaux pour le vin de Franconie et leur patrie, le pays viticole bavarois.  Grâce à ces diverses missions et opportunités offertes par la fonction de Reine du vin de Franconie sur toute une année, de plus en plus nombreuses sont les jeunes femmes attirées par la couronne. 
« Je n'aurais jamais pu imaginer l'impact énorme que cette fonction aurait sur ma vie. Je ne peux que me réjouir en repensant à cette année incroyable, riche en émotions, que je viens de vivre », a déclaré Klara Zehnder, ancienne Altesse du vin de l'année 2018/2019, sur le blog de la Reine du vin de Franconie. Si vous souhaitez faire connaissance avec ces dames en personne, rendez-vous sur l'un des nombreux événements dans le pays viticole franconien ainsi que dans toute la Bavière, où vous pourrez les rencontrer.