La réalité augmentée et la réalité virtuelle : un aperçu virtuel des start-up bavaroises

Réalité augmentée ou réalité virtuelle : les réalités virtuelles fusionnent avec le réel, voire créent de toutes nouvelles réalités. Ce que l’on connaît communément du secteur du jeu vidéo est un exemple parfait pour l’innovation intersectorielle. En effet, cela fait longtemps que les technologies et leurs opportunités revêtent de l’intérêt bien au-delà de l’industrie du jeu.

Les start-up sont l’un des principaux moteurs d’innovation pour le développement technologique et la redéfinition des scénarios d’utilisation. En Bavière, les jeunes entrepreneurs favorisent aussi le bouleversement de secteurs tout entiers par les technologies numériques. Nous en avons examiné quelques-uns de près.

L’innovation virtuelle en Bavière

La Bavière à titre de pôle d’innovation profite grandement de l’interconnexion des industries classiques présentant des modèles économiques disruptifs, comme le soulignent les success stories de Metaio et Reflekt, entre autres, qui bénéficient du soutien de respectivement Apple et Bosch, des partenaires solides qui les aident dans leurs développements.

  • RE’FLEKT : développe des plateformes permettant aux entreprises de mettre en œuvre leurs solutions de réalité augmentée et de réalité mixte. Fondée en 2012, l’entreprise compte aujourd’hui de grands noms parmi ses clients tels que Audi, BASF, BMW ou Thyssen Krupp. Reflekt a reçu la distinction « Gartner Cool Vendor » en récompense du développement de sa technologie révolutionnaire et de la possibilité de créer et d'ajuster des applications de RA de manière évolutive. Sa dernière prouesse : Reflekt et le ministère bavarois de l’Économie ont permis l’organisation de l’AWE à Munich, le plus grand événement dédié à la réalité augmentée et virtuelle.
  • Metaio : un départ spectaculaire ; dès 2015, Apple a saisi l’opportunité et racheté l’entreprise munichoise Metaio. La start-up était déjà active depuis longtemps dans le domaine de la RA, l’entreprise ayant vu le jour en 2003 dans la pépinière d’entreprises Garchinger Technologie- und Gründerzentrum GATE. La start-up s’est notamment fait connaître avec le premier catalogue interactif d’IKEA en 2012 ; une application qui permet aux utilisateurs de projeter leurs meubles dans leur salon. Certains clients du secteur automobile tels que VW ou Ferrari ont réalisé divers concepts de concert avec Metaio, dont des showrooms numériques ou des guides de réparation assistés par réalité augmentée par exemple.
  • Vuframe : propose des solutions qui aident à présenter les produits virtuellement n’importe où et n’importe quand grâce à la RA ou la RV.
  • VR-On : cette start-up développe aussi des applications de RV pour les constructeurs automobiles et les architectes dans le but de simplifier et de renforcer la collaboration interne du personnel. En été 2017, les fondateurs ont réussi à collecter 1,3 millions d’euros de financement, soit le plus gros financement dans un total de trois tours depuis la création de l’entreprise en 2016.
  • Innoactive : Les spécialistes en RV ont réalisé pour le compte de Volkswagen le « Volkswagen Digital Reality Hub », entre autres, qui réunit en une plateforme toutes les applications de RV du groupe ainsi que les participants et outils autour de la production et de la logistique ; un bon exemple illustrant l’usage des concepts de RA et de RV dans l’Industrie 4.0.
  • NavVis : Le mapping en intérieur, la visualisation et la navigation sont les compétences de cette start-up. L’équipe de Munich a désormais franchi le pas aux États-Unis et mobilisé l’année dernière de nouveaux financements par le biais de Digital+Partners, un investisseur en venture capital, afin de développer son « Google Street View pour l’intérieur ».
  • Design4real : même dans l’industrie créative, le potentiel des applications de RA et de RV ne reste pas inexploité. L’agence Design4Real, par exemple, utilise des concepts de RV, à 360° ou en temps réel pour ses clients.
  • Ignyte : les effets de RV et la production d’effets visuels constituent le domaine de prédilection d’Ignyte, ce que les entrepreneurs ont prouvé en développant, par exemple, leur système multijoueur en réalité virtuelle Hologate.
  • Icaros : La start-up, une société dérivée de l’agence d’innovation munichoise Hyve, donne des ailes à ses utilisateurs ; elle développe des applications de RV en association avec un matériel adapté pour concilier sport et divertissement d’une manière tout à fait inédite. Depuis sa première apparition publique lors du salon Re:Publica 2015, la start-up a reçu de nombreux éloges pour son concept révolutionnaire. Outre les sportifs avides d’innovation, l’entreprise vise d’autres groupes cibles et domaines d’application, comme la mobilisation des patients présentant un AVC.

La communauté de start-up bavaroises est très diversifiée, et elle sert les différents intérêts des entreprises locales, que ce soit au niveau créatif ou technologique, ou dans ces deux aspects, en particulier dans le domaine de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle.