La machine à idées LabCampus : la digitalisation à l’aéroport de Munich

Les visiteurs de l’aéroport de Munich peuvent d’ores et déjà faire la rencontre d’un robot à intelligence artificielle qui répond à toutes leurs questions concernant leur séjour. Maintenant, l’aéroport va encore plus loin en matière de digitalisation : d’ici à 2022, la nouvelle machine à idées entamera sa première phase de construction.

La société exploitant l’aéroport de Munich prévoit d’utiliser le « LabCampus » comme un centre d’innovation mettant en relation entreprises et experts, start-ups et acteurs mondiaux, esprits créatifs et investisseurs.

Foto: Albert Füracker, Staatssekretär im StMLFH, Dr. Roland Busch, CTO & Mitglied des Vorstands der Siemens AG, Dr. Michael Kerkloh, Vorsitzender der GF der Flughafen München GmbH (FMG) & Thomas Weyer, GF Finanzen & Infrastruktur / Quelle: airport-munich.

Mise en réseau des filières clés de la digitalisation

Le nouveau site servira de point de rencontre pour les secteurs porteurs d’avenir tels que l’industrie aéronautique et spatiale, ainsi que pour les entreprises opérant dans le domaine de l’énergie et de la mobilité. Quand il s’agit de faire progresser la digitalisation dans ces secteurs, Munich en est d’ores et déjà l’épicentre, aussi bien en Allemagne qu’au niveau international. Un rôle qui sera encore plus renforcé par la plaque tournante de l’aéroport de Munich.


Les premiers partenaires et utilisateurs potentiels du nouveau laboratoire ont déjà embarqué :
•    Siemens
•    SAP
•    Design Offices
•    Fraunhofer
•    FAU Erlangen-Nürnberg
•    UnternehmerTUM

La société aéroportuaire mettra en place non seulement l’espace requis mais sera aussi responsable du contenu à titre de directeur du campus. Elle se charge de créer un mariage harmonieux entre secteurs et partenaires, et c’est aussi elle qui développera les infrastructures sur tout le campus. Ces dernières seront réalisées en plusieurs temps. Inauguré fin janvier, l’Information Security Hub dédié à la lutte contre la cybercriminalité est d’ores et déjà au programme du LabCampus. Il est prévu que la première phase de construction soit achevée d’ici à 2022. Trois autres suivront par la suite.