La cybersécurité : start-up et opportunités en Bavière

D’après les dernières estimations de l’Office fédéral de protection de la constitution, les pertes essuyées par les entreprises allemandes suite aux cyberattaques s’élèvent à environ 55 milliards d’euro par an. Avec pour devise « Safety first », les start-up bavaroises spécialisées dans la cybersécurité entendent contrecarrer cette tendance. Leurs solutions innovantes ont pour objet de protéger les entrepreneurs de l’usurpation d’identité, du chantage ou encore des actes d’espionnage. Tout ceci dans le but de stimuler la transformation numérique, sans devoir se soucier de la cybercriminalité.

La cybersécurité est un large domaine qui requiert de multiples mesures pour sécuriser le travail numérique : il peut s’agir de réseaux d’Industrie 4.0 complexes et sensibles ou encore de la gestion des big data et de l’Internet des objets. Les solutions proposées par les start-up bavaroises sont donc dédiées à la protection contre le chantage, l’espionnage industriel ou l’usurpation d’identité, au même titre que la sécurisation des paiements effectués par les clients dans les systèmes en ligne ainsi que la protection de la propriété industrielle. La flexibilité inhérente aux start-up aide les entreprises à réagir avec agilité aux menaces changeantes. Quant aux start-up, elles profitent de cette étroite collaboration pour identifier exactement les besoins des entreprises et leur proposer des solutions adaptées.

Entreprises émergentes et entreprises établies

Les idées d’entrepreneurs proposées en Bavière regroupent les solutions suivantes par exemple :

  • Crashtest Security : un test de sécurité pour les PME qui travaillent en temps réel et de manière automatisée pour leur offrir une protection précise contre les cyberattaques.
  • Boxcryptor de Secomba GmbH : chiffrement de bout-en-bout « Made in Germany » pour Dropbox, Google Drive et Cie. Les données sont dotées d’un chiffrement « Zero Knowledge » (nul de connaissance) avant la synchronisation avec le nuage.
  • Alyne : solution de SaaS associant cybersécurité et RegTech. Permet aux entreprises de développer leur cybersécurité et leur gestion des risques ainsi que leurs capacités de compliance, ainsi que de mesurer le degré de maturé de la mise en œuvre.

 

Les entreprises déjà établies telles que Brainloop AG, premier fournisseur de solutions en nuage pour travailler avec des documents confidentiels, ou la société bavaroise Rohde & Schwarz Cybersecurity, qui protège les organismes publics et les entreprises contre les attaques dans le monde entier, promettent un bel avenir pour les jeunes entrepreneurs en Bavière.


Offres et échanges pour les start-up

Afin de favoriser le développement des start-up, la Bavière a mis en place divers programmes et associations de soutien. Il s’agit, par exemple, du Sicherheitsnetzwerk München qui s’est vu confier par le ministère bavarois de l’Économie la mission de consolider le réseau professionnel dans le domaine de la cybersécurité et de favoriser les échanges entre les entreprises et les instituts de recherche. Une mission que le réseau de sécurité met en œuvre tous les ans en organisant les TechDays. Sous le slogan « Digital Innovation », cet événement rassemble les 13 et 14 mai 2018, au Muffatwerk à Munich, start-up innovantes, multinationales florissantes, éminents chercheurs et esprits créatifs du numérique. Les formats interactifs ont pour objectif de réunir les visiteurs et acteurs ainsi qu’à encourager le dialogue. Le programme regroupe des panels, Tech Talks, ateliers, démonstrations de piratage et un symposium où de prestigieux conférenciers prennent la parole. Par ailleurs, il y a un espace exposants pour les start-up, une zone de démonstration où sont présentés les nouveaux produits, et l’Innovation Gallery comportant les projets en cours des universités et instituts de recherche.


Rétrospective :