La Commission européenne valorise le dynamisme culturel de la ville de Munich

En 2019, le Moniteur des villes culturelles et créatives de la Commission européenne a évalué la performance de 190 villes de plus de 30 pays à travers l'Europe. La ville de Munich arrive en deuxième place du classement final comportant un peu moins de deux cents places. Les villes ont été évaluées selon trois facteurs que sont le dynamisme culturel, l'économie créative et l'environnement propice.

Dynamisme culturel


Dans cette catégorie, les villes marquent des points si ces dernières proposent de nombreuses manifestations et infrastructures culturelles. Par ailleurs, la participation culturelle ainsi que l'attractivité de l'offre culturelle revêtent également une certaine importance. Pour cela, un total de 9 indicateurs ont été utilisés :

 

•    curiosités,
•    musées,
•    cinémas,
•    salles de concert,
•    théâtres,
•    nuitées touristiques,
•    visiteurs dans les musées,
•    spectateurs dans les cinémas,
•    satisfaction quant aux infrastructures culturelles.

 

Compte tenu du nombre élevé d'expositions, d'infrastructures telles que le Residenztheater et de mises en scène qu'il abrite, il n'est pas étonnant que la ville de Munich excelle dans cette catégorie.


Économie créative


Dans cette catégorie, l'offre de métiers de création a joué un rôle important, tout comme les brevets et la création d'emplois dans de nouveaux domaines créatifs. Ici, la Commission a utilisé 8 indicateurs :
 

•    métiers dans les domaines de l'art, de la culture et du divertissement,
•    métiers dans les médias et la communication,
•    métiers dans d'autres secteurs créatifs,
•    dépôts de brevet en informatique,
•    dépôts de brevet en design,
•    offre d'emploi dans de nouvelles entreprises relevant des domaines de l'art, de la culture et du divertissement,
•    offre d'emploi dans de nouvelles entreprises appartenant aux secteurs des médias et de la communication,
•    offre d'emploi dans d'autres nouvelles entreprises créatives.

 

La ville de Munich a pu marquer des points notamment en matière de brevets. En 2018, dans toute la Bavière, on a dénombré 8238 brevets déposés auprès de l'Office européen des brevets. D'une part, il s'agit là du record européen, et d'autre part, plus de la moitié (4364) provenait directement de Munich. À titre de comparaison européenne, Munich a déposé plus de brevets que par exemple Stockholm (2280), l'agglomération londonienne (1943) ou le Land de la Hesse (2205).

 

Environnement propice

 

L'environnement est réputé propice lorsque celui-ci présente une activité de formation intense et un capital humain important, une société ouverte et fondée sur la confiance, des partenariats locaux et internationaux ainsi qu'un bon gouvernement politique. Les 12 indicateurs de cette catégorie ont donc été :

 

•    diplômés en arts et sciences humaines,
•    diplômés en technologies de l'information et de la communication,
•    évaluation moyenne des écoles supérieures dans le cadre de comparaisons à l'échelle internationale,
•    étudiants étrangers,
•    parts de la population nées à l'étranger,
•    tolérance vis-à-vis des nouveaux arrivants,
•    intégration des nouveaux arrivants,
•    confiance réciproque,
•    accessibilité avec vols commerciaux,
•    accessibilité par route,
•    accessibilité en train,
•    qualité du gouvernement.

 

Ici aussi, la ville de Munich peut briller : au total, les 10 écoles supérieures munichoises accueillent plus de 100 000 étudiants. Parmi ces 100 000 étudiants, près de 15 000 viennent de l'étranger, la plupart d'entre eux souhaitant étudier ici en raison de la bonne réputation des écoles supérieures. La tolérance vis-à-vis des nouveaux arrivants et l'intégration de ces derniers peuvent également être prouvées à l'aide de chiffres : 28,1 % des Munichois possèdent un passeport étranger. Ainsi, la capitale bavaroise surpasse même Berlin, où seul 19,5 % de la population dispose d'un passeport autre que le passeport allemand.


Un résultat remarquable pour Munich

 

Dans le cadre de la comparaison du style de vie à l'échelle européenne, seule la capitale française Paris est parvenue à battre Munich qui arrive tout de même à la 2ème place devant 188 autres villes. Compte tenu des nombreuses prestations en matière d'art, de sciences et d'économie, ce résultat est le fruit d'une appréciation fondée de la capitale bavaroise.  
Mais ce classement n'est pas le seul dans lequel Munich et l'ensemble de la Bavière excellent. Le Prognos Zukunftsatlas 2019 aussi a démontré d'excellentes perspectives de développement pour l'État bavarois.