La blockchain en Bavière : élévation au rang de pionnier du numérique à travers la recherche et la nouvelle stratégie « blockchain »

La technologie « blockchain » compte parmi les plus grandes innovations numériques de notre époque en raison de ses multiples possibilités d'utilisation. Les instances économiques, les scientifiques et la société expérimentent actuellement, et de façon analogue, différents champs d'application, en vue de donner vie à de nouveaux modèles commerciaux et des processus plus efficaces. Au premier rang se trouvent également les branches si importantes pour la Bavière que sont l'industrie automobile, le secteur de la logistique et l'industrie 4.0. L'État bavarois a pour objectif précis de développer un écosystème « blockchain » compétitif à l'échelle internationale. Où en est actuellement la Bavière concernant cette technologie « high-tech » ? Quels sont les efforts et les stratégies mis en œuvre dans le domaine « blockchain » en Bavière ? Nous vous donnons un petit aperçu des toutes dernières initiatives issues de la recherche et de l'industrie, et vous présentons quelques start-up « blockchain » bavaroises.

Comment la blockchain fonctionne-t-elle ?  
 

La technologie « blockchain » représente un système de stockage de données décentralisé, qui est stocké en plusieurs endroits sur Internet, de manière cryptée. Sa combinaison unique d'une sécurité garantie par des procédés cryptographiques en association avec des systèmes d'incitation économiques génère un sentiment de confiance entre les utilisateurs. Il est ainsi possible de permettre entre eux la transaction de données, valeurs, droits de propriété et droits d'utilisation ainsi que de biens représentés par voie numérique au sein du système. Ce procédé est efficace, transparent et clairement identifiable pour tous les acteurs participants. 

La blockchain gagne en importance en Bavière
 

L'État bavarois a rapidement discerné les opportunités et potentiels qui se cachent derrière la technologie « blockchain ». C'est pourquoi le développement de cette technologie est continuellement encouragé, avec un soutien équivalent apporté aux instances économiques comme scientifiques. Après avoir déjà pris la décision de fonder le « Bavarian Center for BlockChain – [bc]2 » à des fins de centralisation du savoir-faire, de lancement de projets concrets et de mise en réseau des acteurs, désormais, le gouvernement de l'État bavarois vient également de présenter une stratégie « blockchain ». De nombreux projets en Bavière ont d'ores et déjà été mis en œuvre. L'association Blockchain Bayern e.V. intervient en faveur de la diffusion des informations « blockchain », et à l'occasion de la rencontre de cluster en 2019, les représentants de l'industrie ont pu échanger leurs impressions dans la ville de Fürth. De même, l'évolution actuelle des entreprises bavaroises et de la recherche dans le domaine « blockchain » est honorable. 


La stratégie « blockchain » bavaroise  
 

Avec sa stratégie « blockchain », le ministère du Numérique de l'État de Bavière souligne le fait que la Bavière ne fait pas que surveiller le développement de cette technologie, mais l'encourage et l'accompagne de manière active, et n'hésite pas à la mettre elle-même en application. Trois axes essentiels sont ancrés dans cette stratégie : 

  • Bayern.Block : établissement de la Bavière comme site « blockchain » leader à l'échelle internationale
  • Bayern.Chain : développement de compétences propres, à travers le lancement et la promotion d'applications concrètes 
  • Bayern.Trust : garantie d'une approche pragmatique et avertie de la technologie et de ses applications pour les citoyens et les citoyennes.
     

La Bavière forge un environnement attractif pour le développement de la technologie en vue de développer de nouvelles innovations intersectorielles en association avec la blockchain. Dans le cadre de l'initiative « High Tech Agenda Bayern », offensive technologique de l'État bavarois, outre la technologie quantique et l'intelligence artificielle, la blockchain aussi devient un point de mire. Un volume d'investissement de 2 milliards d'euros permet la mise en œuvre de projets de recherche, de nouvelles innovations et d'une formation ciblée de futurs experts. Avec cet agenda, la Bavière renforce son rôle de pionnier technologique, et pose une première pierre solide pour le développement à venir. L'État bavarois envisage même d'expérimenter des applications de cette technologie dans sa propre administration. Afin de familiariser la société avec l'importance de cette technologie, des offres d'information et de formation continue sont également mises en œuvre avec la stratégie. 

L'initiative « blockchain » de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la ville de Munich, en association avec le ministère du Numérique de l'État bavarois, dans laquelle le Bavarian Center for BlockChain [bc]2 jouera également un rôle, en est la preuve. Cette initiative garantit pour l'avenir une vérification simple des attestations et certificats au travers d'une application Web. Les entreprises seront alors en mesure de vérifier l'authenticité des documents, à travers des valeurs basées sur une blockchain, sans devoir enregistrer des données à caractère personnel.   

Partenariat « blockchain » entre la CCI de la ville de Munich et le ministère du Numérique de l'État bavarois (StMD) ©StMD

Recherche en matière de blockchain en Bavière
 

Les grands groupes et start-up profitent également du merveilleux environnement de recherche existant en Bavière. Grâce aux projets de recherche interdisciplinaires des universités et écoles supérieures, tels que le TUM Blockchain Research Cluster, les possibilités d'innovation intersectorielle sont mises en exergue. Le laboratoire « blockchain » de l'institut Fraunhofer Gesellschaft  établi à Bayreuth, travaille continuellement à l'identification de nouveaux potentiels ainsi qu'à l'optimisation des transactions effectuées jusqu'à présent. Par ailleurs, une recherche active est menée pour la réalisation de nouvelles innovations « blockchain ». Parallèlement, l'institut Fraunhofer AISEC, avec son projet « Blockchain for Education »met en œuvre un certificat d'apprentissage numérique infalsifiable et à vie, avec l'aide de la blockchain. 
 

La blockchain dans le monde des entreprises bavaroises
 

Les start-up jouent un rôle particulièrement important dans le développement de la technologie « blockchain ». La capitale du Land bavarois représente l'un des trois sites leaders en Allemagne en matière de start-up « blockchain ». Un certain nombre de grandes entreprises établies en Bavière, telles que Airbus, Allianz, E.ON ou BMW sont d'ores et déjà des membres des associations « blockchain » internationales, et cherchent spécialement à mettre cette technologie en application dans leurs propres entreprises. Ainsi, BMW n'est pas seulement engagée dans l'initiative Mobility Open Blockchain Initiative (MOBI) , mais travaille également en collaboration avec la start-up VeChain, qui fait partie du BMW Start-up Garage , sur la vérification de données de véhicule au moyen de la blockchain. Un passeport numérique est censé prévenir les tentatives de fraude via la manipulation des données du véhicule, telles que par exemple le kilométrage. Côté services financiers aussi, BMW expérimente d'ores et déjà l'utilisation de la technologie « blockchain ». Au regard des possibilités potentielles et intersectorielles offertes par la blockchain, il est particulièrement important que des start-up puissent concrètement promouvoir le développement continu en Bavière en collaboration avec des PME et grands groupes orientés innovation.

La technologie « blockchain » entre en application dans de nombreux domaines

Bayerische Blockchain-Start-ups, die die Zukunft formen

  • Tangany prépare une solution B2B pour garder des actifs numériques tels que des cryptomonnaies en toute sécurité pour des entreprises, dans une sorte de coffre-fort numérique, à travers une blockchain. 
  • Bernstein a développé une application Web basée sur la blockchain, qui permet à tout un chacun de protéger et d'authentifier par notaire la propriété intellectuelle. 
  • gridX travaille sur des modèles commerciaux basés sur l'internet des objets pour de nouvelles énergies et une alimentation en énergie décentralisée par blockchain. 
  • chango offre une application pour particuliers qui permet rapidement et simplement des transactions en cryptomonnaies en toute sécurité. 

La Bavière en bonne voie pour devenir un site décisif en matière de blockchain
 

La technologie « blockchain » a d'ores et déjà apporté une contribution majeure à la transformation digitale et ce, bien qu'elle ne soit qu'au début de son cycle d'innovation. La stratégie « blockchain » bavaroise ainsi que la mise en œuvre, jusqu'à présent avec succès, de la blockchain dans les domaines économique et scientifique en Bavière montrent que l'État bavarois est en bonne voie de devenir un site leader à l'échelle internationale en matière de blockchain et que dans les prochaines années, ce dernier va renforcer son rôle de pionnier du numérique.