La Bavière, pays des skieurs et des randonneurs

La Bavière est un véritable paradis pour les skieurs – pas étonnant vu sa proximité avec les Alpes. Et le nord de la Bavière offre de nombreuses possibilités pour les amateurs d'alpinisme. C'est une raison suffisante pour découvrir plus en détail une activité typiquement bavaroise : la randonnée en ski.

La Bavière dispose de plus de 650 circuits dédiés à la randonnée en ski. Ils ont des noms particulièrement prestigieux : de Riezlern sur le Toreck ou de la Giebelhaus dans la vallée d'Hinterstein sur le Schochen. Outre leur son mélodieux, ces noms révèlent un détail important sur les lieux qu'ils désignent. Car contrairement au ski alpin très apprécié, le petit mot « sur » est lourd de sens en ce qui concerne la randonnée en ski. Alors que les skieurs classiques sont complètement perdus sans télésièges, les randonneurs à ski ne commencent à s'amuser sur que des circuits où il n'y en a pas. L'idée est certes simple : gravir une montagne avec des skis pour admirer la nature en redescendant dans la vallée. On parle donc aussi de ski de montagne.

Cela demande une bonne connaissance des lieux, beaucoup d'endurance et surtout de bonnes jambes. L'équipement n'est également pas le même que pour le ski classique : les skis sont plus courts et plus légers, la structure de l'armature est différente de sorte que seul l'avant du ski soit fixé lors de l'ascension de la montagne. Il est également primordial d'avoir des bâtons de ski qui offrent un bon maintien et qui sont conçus pour remonter le poids du corps. Et bien évidemment : les skis sont fixés à la partie inférieure à l'aide de sangles. Ainsi, ils ne glissent que dans un sens (vers l'avant) et s'arrêtent dans l'autre (vers l'arrière). On peut donc grimper avec des skis aux pieds plus ou moins facilement.

Randonnée en ski au Schönberg dans la région du Tölzer Land, au sud de Munich

Les avantages sont évidents : pas de file d'attente pour les télésièges, pas de pistes bondées et un coût relativement faible si on dispose déjà de l'équipement (certes onéreux) ; toutefois, les amateurs peuvent d'abord commencer par louer l'équipement. Souvent, on est seul à redescendre dans la vallée et on exerce une activité physique sur toute une journée : les médecins affirment même qu'une telle aventure dans la nature est bénéfique pour évacuer le stress du quotidien et représente un entraînement exigeant pour améliorer la forme physique, l'endurance et la rapidité. Et ce ne sont là qu'une partie des arguments à mettre au crédit des randonnées en ski : à cela s'ajoute le fait qu'il s'agit d'une activité très respectueuse de l'environnement. Pas besoin de construire des piliers en béton, de creuser des tranchées dans les forêts et de créer des couches de neige artificielle.

Depuis plusieurs années, les randonnées en ski sont à la mode – surtout en Bavière, région idéale pour cette activité. Dans la région de Munich par exemple, la randonnée à ski a fait plus de recettes que le ski alpin dès l'année 2013. Et cela ne semble pas prêt de s'arrêter. C'est pourquoi de nouvelles montagnes et de nouveaux circuits écologiques paraissent chaque année dans les guides touristiques publiés par les instances environnementales bavaroises, qui travaillent en collaboration avec l'association Deutscher Alpenverein. Désormais, de nombreux panneaux indicateurs verts ont été installés à de nombreux endroits – particulièrement dans les domaines de randonnée à ski populaires comme l'Allgäu et dans la forêt bavaroise. Du fait de la beauté du paysage, c'est ici que sont organisées les circuits les plus appréciés – les habitants et les touristes sont unanimes. Mais même les montagnes surplombant le lac Tegern attirent les randonneurs en raison de leur proximité avec la capitale du Land.

Les Alpes bavaroises offrent les conditions idéales pour se reposer en faisant des randonnées en ski dans la nature

 

Le fait que le ski de montagne soit aujourd'hui si apprécié en Bavière est peut-être lié au fait que ce sport puise ses racines ici, en Europe centrale. Le Heimgarten, une montagne de 1791 mètres de haut située à proximité du lac de Walchen et de Kochel, fut le premier sommet des Alpes gravi à ski. L'exploit a été réalisé par un Bavarois, évidemment : Karl Otto fut le pionnier du ski de montagne. Il était originaire de la région de Munich. On raconte qu'en 1890, il se serait lancé à l'assaut du sommet sur des skis en bois de tilleul qu'il aurait fait fabriquer spécialement chez un maître charron de la région qu'il aurait attaché à l'aide de rameaux placés sous les bandes de roulement à la place des peaux utilisées actuellement. La fascination s'est perpétuée en Bavière où on retrouve les meilleures conditions pour pratiquer ce sport. Il n'est pas toujours nécessaire d'aller en direction des Alpes, d'autres régions de l'État libre de Bavière offrent des parcours qui valent le détour. Par exemple, le circuit du Königsheide dans le Fichtelgebirge en Haute-Franconie est un vrai bon plan pour les amoureux de la nature. Pour ceux qui aiment les choses qui sortent de l'ordinaire trouveront leur bonheur à Munich : l'Olympiaberg, situé en plein centre-ville et surnommé affectueusement Olyberg“ par les Munichois, offre les conditions idéales pour s'adonner à la randonnée en ski en milieu urbain, lorsque la neige est au rendez-vous. Retrouvez un aperçu détaillé des autres circuits en Bavière sur cette carte interactive.