Bavarian way of life Feb 22, 2021

Instruments de musique bavarois : à travers la Bavière au rythme de la musique traditionnelle

Dans les veines de la Bavière coulent culture et longues années de tradition. Outre une histoire riche et des œuvres culturelles majeures dans l'art et la littérature, la musique joue également un rôle important dans le paysage bavarois. Des sonorités familières et des instruments spécifiques éveillent immédiatement dans notre esprit l'image d'une région spécifique ; ce n'est pas pour rien que l'Oktoberfest est entre autres associée à la musique. De quels instruments joue-t-on particulièrement souvent en terres bavaroises ? Existe-t-il des particularités régionales ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Instruments à vent bavarois : la musique de fanfare insuffle l'ambiance de la parade

Quiconque a d'ores et déjà eu l'occasion de vivre des défilés ou des fêtes populaires en Bavière, s'est certainement laissé emporter par l'ambiance festive. Ces fêtes originales sont rythmées par les puissantes musiques de fanfares qui confèrent une note de parade à l'événement dans son ensemble. Des instruments à vent tels que des trompettes ou des bugles retentissent à travers les rues, tandis que les tambours résonnent. Certes, ces instruments sont entendus dans toute la Bavière, mais la Basse-Franconie, la Moyenne-Franconie et la Haute-Franconie affichent particulièrement l'affection qu'elles portent aux instruments populaires bavarois à travers leur centre de recherche pour la musique populaire franconienne.

Trompete
01 08

Les sonorités harmonieuses de la « Stubenmusik » dans la région alpine

La région alpine bavaroise en revanche est la plupart du temps emplie des sonorités harmonieuses de la « Stubenmusik », qui signifie littéralement « musique de taverne ». À l'origine, l'orchestre était composé exclusivement d'instruments à cordes et servait d'accompagnement musical pour l'ambiance. Ainsi, par exemple, dans les tavernes de la Souabe retentissaient autrefois les douces sonorités de la harpe, de la contrebasse ou du tympanon. Aujourd'hui, d'autres instruments tels que l'accordéon de Styrie et l'accordéon classique viennent compléter cette formation. En dehors de la taverne, le cor des Alpes jouit d'une grande popularité dans les Alpes bavaroises. Ces cors, qui peuvent parfois atteindre plusieurs mètres de long, sont la plupart du temps ornés de motifs folkloriques et souvent accompagnés de yodel.

La « Tanzlmusi » met l'ambiance avec une multitude d'instruments bavarois

À l'opposé de la tranquillité des tavernes se trouve l'Oktoberfest en Haute-Bavière : lorsque la musique peut couvrir quasi n'importe quelle discussion, alors il est question de « Tanzlmusi », autrement dit de « musique pour danser ». Comme le nom de cette musique le laisse entendre, elle s'invite à la fête dans le cadre d'occasions telles que des mariages, des anniversaires ou d'autres réjouissances. La formation instrumentale est très variable, mais parmi tous les instruments bavarois, les instruments à vent sont principalement utilisés afin d'appeler à la danse et aux clappements des mains. Étant donné la puissance du son qui flotte dans l'air, l'accordéon de Styrie est également parvenu à se faire une place dans cette formation.

De la fête populaire à l'expertise royale : les violons de Mittenwald

Dans certains cercles de musiciens, le violon est vu comme le roi des instruments car il exige un grand savoir-faire et beaucoup de talent. Il est encore plus difficile de le maîtriser, mais ses sonorités en valent la peine. Mais aussi doué qu'un musicien puisse être, les sonorités qui en émanent dépendent beaucoup de l'instrument en lui-même. Située en Haute-Bavière, la commune de Mittenwald est réputée comme étant un lieu historique pour la fabrication de cet instrument. Un violon de Mittenwald est considéré comme faisant partie des instruments de musique des plus prestigieux de la Bavière, et promet une haute qualité, associée aux longues années d'expérience des ateliers professionnels. Ils exercent leur art à la perfection depuis déjà le 17e siècle, comme en témoigne le musée du violon de Mittenwald, le Geigenbaumuseum.

La tradition musicale demeure préservée

Désormais, outre les instruments musicaux bavarois, des instruments tels que le synthétiseur et le clavier sont également utilisés. Toutefois, la musique populaire bavaroise est empreinte de compositions traditionnelles, inventées avec des instruments à cordes et à vent classiques. Ainsi, la guitare acoustique ou la cithare, à titre d'instruments mélodiques, sont parvenus à se frayer un chemin dans cette musique, tandis que les instruments électriques sont, quant à eux, loin d'être sur la même tonalité.


Les sonorités bavaroises traditionnelles réussissent encore à se faire entendre, ce qui permet aux instruments historiques d'être préservés. Par ailleurs, un grand nombre d'institutions s'engagent en faveur de la recherche, de la préservation et du développement des instruments typiquement bavarois : ainsi est née par exemple l'initiative Musikantenfreundliches Wirtshaus. Ce projet a débuté en Basse-Bavière et dans le Haut-Palatinat, où des musiciens adeptes de musique populaire sont rétribués avec un plat et une boisson dans les auberges participantes. En contrepartie, les clients sont divertis avec de la musique et restent ainsi plus longtemps. Ce projet est très bien accueilli et est désormais parvenu à s'imposer dans toute la Bavière.