0

Fonds d'avenir pour start-up : le Bundestag allemand dégage une enveloppe de dix milliards d'euros

Les jeunes entreprises apportent un souffle de fraîcheur dans l'économie allemande. Celles-ci travaillent avec des idées innovantes selon une approche orientée objectif et avec leur regard tourné vers l'avenir, et des groupes déjà établis profitent de leurs idées. Le gouvernement fédéral allemand est bien conscient de l'importance significative des start-up et a sollicité des fonds pour les soutenir, fonds désormais dégagés avec l'adoption du budget fédéral.

Un fonds de participation pour technologies d'avenir en soutien aux start-up dans toutes les phases


Afin de garantir des subventions à long terme pour les start-up, le gouvernement fédéral allemand a sollicité un fonds d'avenir d'une hauteur de dix milliards d'euros auprès de l'institution KfW-Kreditanstalt für Wiederaufbau [Établissement de crédit pour la reconstruction en Allemagne]. Avec l'annonce du budget approuvé pour l'année 2021, le Bundestag allemand a désormais donné le feu vert aux subventions, qui s'élèveront à un minimum de 30 milliards d'euros avec des partenaires des secteurs public et privé.

L'institution KfW, plus grande banque de développement publique au monde, gère une grande partie du fonds d'avenir. Source : archives photographiques de l'institution KfW / Rüdiger Nehmzow

Le fonds d'avenir de l'institution KfW couvre toutes les phases de développement d'une entreprise et sert d'extension aux offres de financement déjà existantes du ministère de l'Économie allemand et du gouvernement fédéral allemand. Ce financement soutient les start-up dès le début de leur création, jusqu'à leur scalabilité, en passant par la phase de croissance. Dans ce cadre, une attention toute particulière est accordée à une expansion ultérieure sur des marchés internationaux.

Financement de croissance pour les start-up dans les dix prochaines années


Concrètement, les ressources financières du fonds seront transmises à des sociétés de Venture Capital au cours des dix prochaines années. Outre l'institution KfW, d'autres, comme le Fonds d'investissement européen  ou le fonds pour créateurs d'entreprises high-tech High-Tech-Gründerfonds , donnent directement des fonds aux entreprises prometteuses. Le projet a pour autre objectif d'activer des investisseurs à capital-risque allemands à titre d'investisseurs dans le cadre du financement tardif. Le nombre croissant de fonds prédit un avenir prometteur.

Les jeunes entreprises ne profitent pas uniquement au niveau fédéral 


La Bavière soutient d'ores et déjà des entreprises prometteuses dans le cadre du fonds de participation pour technologies d'avenir. À titre d'exemple, la société Bayern Kapital gère le fonds « Seedfonds Bayern extended » qui jette un pont entre la phase « Seed » et la phase « Start-up » pour les jeunes entreprises technologiques bavaroises. Les bonnes idées échouent souvent en raison d'un manque de finances, raison pour laquelle le fonds est d'une importance capitale en particulier au stade précoce de la fondation. Bayern Kapital gère entre autres le fonds de croissance Wachstumsfonds Bayern 2 engagé par le ministère bavarois de l'Économie. Une enveloppe de près de 115 millions d'euros se tient à la disposition des start-up localement implantées, avec, une fois de plus, le secteur des technologies pour point de mire. 

En collaboration avec BayStartUP et Gründerland Bayern, Invest in Bavaria soutient les entreprises innovantes de l'étranger dans le cadre de leur entrée sur le marché allemand ou européen. Retrouvez les conditions exactes de participation à notre programme de subvention Ois Easy sur notre site Web.