Enquête de l'organisation du commerce extérieur JETRO : entreprises japonaises en Bavière optimistes malgré le COVID-19

L'organisation japonaise du commerce extérieur JETRO a réalisé une enquête sur le climat actuel parmi les entreprises japonaises en Allemagne. Malgré des conséquences négatives suite à la pandémie de COVID-19, les entreprises interrogées demeurent confiantes pour la plupart, notamment en Bavière.

238 entreprises japonaises basées en Allemagne, dont 52 implantées en Bavière, ont participé à l'enquête de JETRO. Un grand nombre des entreprises non seulement dans toute l'Allemagne, mais également dans l'État libre, ont indiqué que les activités en Allemagne doivent être renforcées durant les prochaines années ou du moins être développées avec autant d'intensité qu'auparavant. Peu d'entreprises ont indiqué avoir arrêté les activités commerciales ou aspiré à partir de la Bavière ou de la République fédérale pendant la pandémie.


La baisse du chiffre d'affaires dans l'État libre est inférieure à celle au niveau fédéral


81 % des entreprises ont indiqué que leur chiffre d'affaires a reculé lors de cet exercice fiscal, le taux est de seulement 67 % dans l'État libre. De même, moins de demandes d'aide publique ont été enregistrées en Bavière. Près de 30 % seulement des entreprises ont pris des mesures d'aide des gouvernements fédéral et du Land – travail partiel et reports d'impôts majoritairement. La plupart des acteurs ont répondu qu'ils ne remplissaient pas les conditions pour cette forme d'aide et/ou qu'ils ont été soutenus par leur maison mère (Allemagne 70 %, Bavière 67 %). Des problèmes linguistiques comme obstacles ont rarement été mentionnés.

Conséquence sur le chiffre d'affaires au cours de cet exercice fiscal par rapport à l'année précédente (source : JETRO)

Des restrictions strictes ont été imposées en Allemagne concernant la circulation des personnes afin d'éviter la propagation du COVID-19. Ces mesures ont aidé d'une part à enrayer la propagation du virus, d'autre part elles ont eu une influence majeure sur les activités commerciales de nombreuses entreprises. 40 % des personnes interrogées ont répondu que la logistique a été gênée par les contrôles stricts aux frontières. Par exemple, les retards dans la chaîne de valeur ajoutée ou l'augmentation des frais de livraison ont été indiqués comme des influences négatives.


Malgré les conséquences négatives, les entreprises portent un regard positif sur l'avenir


L'enquête démontre clairement que les restrictions ont un sérieux impact sur le chiffre d'affaires et les bénéfices des entreprises japonaises installées en Bavière ou en Allemagne. Parallèlement, la tendance n'est pas à réduire les activités des entreprises en Allemagne. Par ailleurs, il est apparu clairement que les mesures d'aide et subventions publiques du gouvernement fédéral ou du Land de Bavière étaient suffisamment connues malgré des barrières linguistiques possibles. Vous trouverez les résultats détaillés de l'enquête ici (disponible uniquement en japonais).