Encore plus de subventions pour le secteur des jeux grâce au FFF Bayern

Bonnes nouvelles pour tous les fans de jeux : l’industrie des jeux bavaroise profite de davantage de subventions, provenant de deux sources différentes.

Les bonnes nouvelles n’arrivent pas par hasard, plus de la moitié du chiffre d’affaires de l’industrie allemande des jeux étant générée en Bavière. La région est passée maître dans l’art d’innover dans les technologies fondamentales, par exemple dans le domaine de la réalité virtuelle. Depuis 2009, la Bavière soutient ainsi le secteur en versant chaque année 460 000 euros de subventions qui sont gérés par le FilmFernsehFonds Bayern.

 

Aussi, le FFF dispose du plus haut montant de subventions en Allemagne destiné explicitement aux jeux ; pour être plus précis, il s’agit de 1,31 million d’euros pour l’année en cours et encore 1,94 million d’euros pour 2018.

 

Davantage d’opportunités pour les start-ups spécialisées dans les jeux

 

Ilse Aigner, la Ministre de l’Économie, des Médias, de l’Énergie et de la Technologie, souligne l’importance du secteur pour le site économique bavarois : « Notre secteur des jeux a beaucoup de potentiel. Nous disposons sur place d’un grand nombre d’entreprises de petite, moyenne et grande taille qui accomplissent un travail créatif et excellent sur le plan technologique. Bon nombre d’écoles polytechniques bavaroises proposent des filières réputées dans le domaine des jeux, les jeunes générations bien formées frappent d’ores et déjà aux portes. De grands groupes internationaux s’installent en Bavière et comptent sur le savoir-faire de notre site à titre de fournisseur de jeux et d’applications. En outre, les créateurs de films et maisons d’édition développent aussi des jeux vidéo. Notre grande aide dans le domaine des jeux apportera davantage d’opportunités à cette branche qui s’accroît dans toutes les directions ».

 

Voici comment les start-ups spécialisées dans les jeux profitent de ces fonds : les dates de remise des demandes de subvention sont passées de deux à trois, les demandeurs pour 2017 pouvant ainsi déposer leur demande dans le délai le 7 mars, le 6 juin et le 10 octobre. Ensuite, l’approbation et la distribution des fonds relèvent de la décision du comité d’attribution ; les subventions étant généralement accordées aux concepts de jeu pédagogiquement intéressants et sans violence.

 

Services médias pour les projets subventionnés

 

Depuis 2015, le FFF coopère aussi avec la société Computec Media GmbH qui propose des services médias. Comme annoncé à la mi-février, la valeur des services médias augmente de 2 à 3,3 millions d’euros. Tous les projets de jeu subventionnés par le FFF sont qualifiés pour bénéficier de l’offre de Computec. Un comité déterminera le montant de la subvention de chacun, dont le plafond passe de 200 000 à 400 000 par projet suite à cette décision.

Grâce à la hausse actuelle des subventions pour le secteur des jeux, la Bavière se veut une fois encore un site innovant qui contribue activement à la croissance des branches de l’économie porteuses d’avenir. L’aide apportée au secteur des jeux n’est pas une fin en soi mais elle dynamise aussi d’autres branches en Bavière. Preuve à l’appui, la GamifyCon qui se déroulera le 9 mars à Munich. Cette conférence révèle l’usage que l’on peut faire de la ludification pour les enjeux commerciaux d’autres branches de l’économie.