En route pour l'internationalisation - Grüezi (bonjour) les start-ups suisses en Bavière !

Les vingt candidats retenus ont cartonné lors de la tournée des start-ups suisses #GoGermany2016 les 18 et 19 février 2016 à Munich.

Le contrôleur donne le signal du départ au conducteur du train et le convoi des 20 start-ups suisses quitte Zurich pour rejoindre Munich en passant par Saint-Gall. Un wagon spécialement mis à disposition par les CFF (Chemins de fer fédéraux) achemine les jeunes et dynamiques entrepreneurs vers l'Allemagne, marché exportateur et en pleine expansion. La locomotive n'est pas le seul moteur de ce convoi. Des partenaires importants comme Google Schweiz, PostFinance, le Consulat général suisse de Munich et Swiss Life soutiennent les start-ups sur la voie de leur expansion.

Parmi plus de 100 candidatures, l' IFJ, Institut pour les jeunes entreprises qui, avec Invest in Bavaria, a créé le #GoGermany2016  a sélectionné 20 start-ups prometteuses, qui ont eu pendant le voyage en train leurs premières formations sur le thème « Comment se présenter aux investisseurs ».

À leur arrivée à Munich, la délégation est reçue au Ministère bavarois de l'Économie . C'est là que la partie informative et théorique du voyage a lieu : Quelles sont les conditions générales légales pour se développer en Allemagne ? Quelles sont les règles à connaître en matière de droits des marques et de gestion des ressources humaines ? En Bavière, quels sont les acteurs qui soutiennent les start-ups ? Que comprend l'initiative Gründerland Bayern (Bavière : land des créateurs) et quels sont les avantages d'une collaboration avec BayStartUp  ? 


Mais, la théorie n'est pas tout. 

Le soir venu, vient aussi le temps des présentations. Où ? Tout naturellement, au Werk1! Les investisseurs, diffuseurs, start-ups et autres acteurs majeurs de la région bavaroise y étaient invités. Un temps fort, mais aussi un défi - en seulement 90 secondes, les jeunes entrepreneurs suisses doivent présenter le concept de leur entreprises et éveiller ainsi l'intérêt des auditeurs pour conduire à des discussions ultérieures. Leurs idées allaient de la musique en streaming et des services de téléchargement aux méthodes de traitement innovants d'une déchirure du ligament croisé. 

La soirée s'est ensuite poursuivie jusqu'à une heure avancée, permettant de nouer des contacts utiles tout en dégustant Obatzda et bretzels, rôtis de porc et Knödels ou de débattre des différences et points communs des deux pays tout en savourant une bière blanche bien fraîche.

Un autre temps fort du programme fut l'intervention de l'entrepreneur suisse, Stefan Huber, créateur et DG de how2 AG. Il y a déjà quelques années que cette agence de vidéo marketing s'est installée à Munich. Elle dispose ainsi d'informations de première main sur les défis et opportunités inhérents à l'internationalisation, et peut partager son expérience en matière d'implantation à Munich. 


Le voyage de deux jours s'est passé en un rien de temps - le lendemain, le wagon spécial des CFF ramenait les start-ups suisses à Zurich. Pendant le trajet, il est plus que probable que l'un ou l'autre des candidats échafaudaient déjà ce que serait son prochain trajet vers la Bavière et donc, vers l'internationalisation. 

 

Les photos de l'événement sont dans notre médiathèque.


Vous souhaitez découvrir le compte-rendu du côté suisse ? Cliquez ici.