Embauche de main-d'œuvre qualifiée étrangère : points auxquels les entreprises bavaroises doivent prêter attention

La Bavière attire de nombreuses entreprises du monde entier, notamment en raison de sa situation centrale en Europe, de son infrastructure bien développée et de son excellent environnement B2B. Par conséquent, le taux de main-d'œuvre qualifiée recrutée à l'étranger ne cesse de croître. Découvrez dans cet article les points auxquels il convient de prêter attention lors de l'embauche de salariés étrangers.

Comment l'intégration de la main-d'œuvre étrangère fonctionne-t-elle ?

La Bavière offre de nombreuses opportunités professionnelles pour la main-d'œuvre étrangère car cette région dispose d'une forte économie diversifiée. De nombreux experts en informatique poursuivent par exemple leur carrière en Bavière car la transformation numérique y est particulièrement mise en œuvre, entraînant donc une demande importante en personnel qualifié. Lors du recrutement et de l'intégration d'une main-d'œuvre qualifiée étrangère, les entreprises doivent veiller aux réglementations suivantes selon le pays d'origine des candidats potentiels :
 

  • Citoyens de l'UE, du Liechtenstein, d'Islande, de Norvège ou de Suisse : ces personnes jouissent d'une pleine liberté, ne sont pas soumises à un permis de séjour et peuvent choisir leur lieu de résidence ainsi que leur lieu de travail elles-mêmes.
     
  • Citoyens d'Australie, du Canada, d'Israël, de Nouvelle-Zélande, de la République de Corée et des États-Unis : ces personnes n'ont besoin d'aucun visa pour entrer sur le territoire et ont 90 jours pour remplir les formalités de visa. Grâce au visa Schengen, elles peuvent voyager en Allemagne sans problème, mais doivent se procurer un permis de séjour avant de commencer à travailler sur le territoire.
     
  • Citoyens d'autres États : pour les candidats d'autres pays, un visa est nécessaire pour entrer sur le territoire.


Par ailleurs, les entreprises doivent également garder à l'esprit que les formalités administratives qui se cachent derrière l'établissement d'un visa ainsi que d'autres permis et documents nécessaires prennent du temps. Autre possibilité : les employeurs peuvent miser sur la procédure d'embauche de main-d'œuvre qualifiée accélérée, grâce à laquelle ils peuvent accélérer le processus en vue d'une intégration efficace de personnes qualifiées issues d'États tiers.

La procédure d'embauche de main-d'œuvre qualifiée accélérée : intégrer des candidats qualifiés en Bavière avec efficacité
 

Le Zentrale Stelle für die Einwanderung von Fachkräften  [Organisme central pour l'immigration de main-d'œuvre qualifiée] aide les entreprises bavaroises à mettre en œuvre la procédure d'embauche de main-d'œuvre qualifiée accélérée, visée à l'article §81a de la AufenthG [législation allemande relative au séjour des étrangers]. Cette procédure se déroule en plusieurs étapes :
 

1. Procuration donnée à l'employeur : Le candidat étranger donne procuration à son futur employeur. Il lui envoie parallèlement les autres documents nécessaires tels que, par exemple, une copie de son passeport ainsi que des preuves de qualification.
 

2. Accords entre l'employeur et le Service des étrangers [Ausländerbehörde] : Le service transmet à l'entreprise des informations concernant la suite de la procédure d'intégration et lui communique les obligations formelles qui incombent aux personnes concernées. Après paiement de frais de traitement d'une hauteur de 411 euros, l'employeur soumet tous les documents requis au Service des étrangers.
 

3. Reconnaissance des qualifications étrangères : Le Service des étrangers transmet les documents de la qualification professionnelle à l'inspecteur correspondant. Tout défaut de preuve sera signalé à l'employeur, qui devra lui-même le signaler aux candidats. La reconnaissance ou non des qualifications par l'organisme correspondant est alors décidée dans un délai de deux mois maximum. 
 

4. Procédure d'approbation de l'agence nationale allemande de l'emploi [Bundesagentur für Arbeit] : La Bundesagentur für Arbeit doit procéder à une analyse du marché de l'emploi, au cours de laquelle celle-ci examine les conditions d'emploi de la personne qualifiée étrangère. Cette procédure exige une semaine ; dans le cas où l'agence ne se manifeste pas sous une semaine, la procédure accélérée est jugée approuvée.
 

5. Approbation préalable pour la délivrance de visa : Dans le cas où les conditions préalables sont remplies, le Service des étrangers délivre une approbation préalable. Celui-ci la transmet à l'employeur, qui la transmet à son tour à la main-d'œuvre étrangère.
 

6. Demande de visa auprès de la mission diplomatique allemande : La main-d'œuvre qualifiée fixe un rendez-vous avec la mission diplomatique allemande dans le pays du demandeur, rendez-vous qui sera attribué dans un délai de trois semaines. Outre les attestations de compétence, la main-d'œuvre qualifiée doit également soumettre l'approbation préalable. En règle générale, la délivrance d'un visa est décidée dans les trois semaines qui suivent.

La clé du succès : intégrer la main-d'œuvre qualifiée étrangère à long terme

Lorsqu'un expert de l'étranger voit sa candidature à un poste en Bavière acceptée et sa demande de visa approuvée, celui-ci doit ensuite s'attacher à trouver un logement en Bavière. Cette recherche demande non seulement du temps, mais également beaucoup d'efforts, et ce directement après l'arrivée sur le territoire. Par conséquent, il se peut que la main-d'œuvre ne puisse pas dévoiler immédiatement tout son potentiel sur son nouveau poste de travail. 

'est pourquoi la main-d'œuvre étrangère se voit proposer des services d'intermédiation, dénommés Relocation Services, qui ont pour mission de les accompagner dans leur recherche de logement en Bavière. Ces services sont spécialisés dans les thématiques telles que l'entrée sur le territoire et la naturalisation. Par ailleurs, ils exploitent un large réseau en vue d'aider les personnes fraîchement arrivées de l'étranger à trouver leurs repères dans leurs nouvelles conditions de vie. De plus, ils les aident notamment à s'orienter dans leur nouveau lieu de résidence, offrent des formations interculturelles et recherchent des établissements scolaires et jardins d'enfants adaptés pour les familles immigrantes.

IInitiative « Fachkräftesicherung FKS+ » : des interlocuteurs privilégiés dans chaque district

Par ailleurs, il existe d'autres organismes d'accueil qui aident à l'embauche de main-d'œuvre qualifiée étrangère. La Vereinigung der Bayerischen Wirtschaft  [Association de l'Économie bavaroise] a notamment fondé l'initiative Initiative Fachkräftesicherung FKS+, en collaboration avec le bayerischen Metall- und Elektroarbeitgeberverband  bayme vbm [Syndicat patronal bavarois des industries électrique et métallurgique] et le  Ministère bavarois de l'Économie. Il s'agit là d'un groupe de travail dédié qui, à travers son vaste service , met la main-d'œuvre internationale en contact avec les employeurs et aide à l'intégration de cette dernière. Il existe dans ce cadre des interlocuteurs directs dans chacun des sept districts de la Bavière.