Des sources inépuisables de coopération : La Bavière et le Pays basque

Les entretiens qui se sont tenus le 18 novembre 2015 au niveau politique et professionnel ont posé la première pierre des coopérations à venir. Les entretiens spécialisés sur les thèmes de l'Industrie 4.0, de projets de recherche (européens) en commun et de la formation professionnelle ont réuni les entrepreneurs et chefs d'entreprise des deux régions.

Invest in Bavaria est toujours particulièrement heureuse si les entreprises implantées en Bavière se sont réadaptées avec succès, se sentent comme chez elles et exercent leur activité avec brio. En 2014, Invest in Bavaria a traité un cas bien particulier : Son homologue basque, société responsable de l'implantation des entreprises du gouvernement basque SPRI, a ouvert son premier bureau germanophone à Munich. Aujourd'hui, un an a passé et la Ministre de Bavière, Ilse Aigner a accueilli son homologue basque, Madame le Docteur Arantza Tapia, au sein du Ministère bavarois de l'Économie afin de mettre sur pieds la stratégie de coopération des deux régions puissantes au niveau économique.

La Bavière et le Pays basque : évoluer main dans la main


Même si l'économie des deux pays est supérieure à la moyenne, s'en contenter s'avérerait être le plus mauvais des choix. Il convient mieux de se remettre en question et d'améliorer les processus existants. Ainsi, la Bavière peut copier quelques choses sur la structure des clusters basques. En revanche, Madame le Docteur Tapia considère Bayern Digital comme un exemple de la façon dont le Pays basque pourrait faire avancer la numérisation.

Le choix s'est arrêté sur une coopération étroite


Afin de promouvoir l'innovation dans ces deux régions, on a opté pour une coopération étroite du réseau basque des sciences, de la technologie et des innovations avec différents instituts de recherche bavarois comme la société Fraunhofer ou la Technischen Universität München (Université technique de Munich).
Après cet entretien en tête-à-tête des deux Ministres, tous les autres participants à la mission ont eu l'occasion d'échanger leurs avis avec les partenaires bavarois et de trouver les coopérations possibles. Les représentants de branches importantes de l'industrie comme l'automobile, l'aéronautique et l'aérospatiale ou de l'artisanat sont passés par des entretiens individuels pour réunir leurs premières idées et discuter des stratégies.

Les premières implantations basques déjà effectuées avec brio


La façon dont le travail du groupe SPRI s'avère payant pour la Bavière se manifeste par les implantations réussies en Bavière. En début d'année, l'entreprise industrielle basque RPK a par exemple ouvert une succursale à Munich et se sent visiblement comme un poisson dans l'eau.

Nous serions heureux d'accueillir de nombreuses autres entreprises basques à l'avenir et de pouvoir les aider à s'implanter.
Nous espérons que cette coopération particulière s'avérera payant à l'avenir pour les deux parties.