Coopérations entre start-up et entreprises établies : un modèle de réussite en Bavière

Lorsqu'il s'agit du développement à succès d'innovations intersectorielles, les coopérations entre start-up et entreprises établies en Bavière représentent en quelque sorte la recette secrète, plus si secrète que ça. De nombreux salons et événements de networking favorisent l'émergence de telles collaborations, également entre des entreprises établies depuis longtemps et couronnées de succès. En règle générale, tous les acteurs en profitent à long terme : la force d'innovation de la scène « start-up » rencontre un savoir-faire spécifique, qui s'est consolidé au fil des années. Et cette tendance va bien au-delà des simples thématiques de la numérisation.

Quels types de coopération existe-t-il ? Quelles opportunités la Bavière offre-t-elle ? De quelles aides les start-up et entreprises établies profitent-elles lorsqu'elles s'engagent dans une coopération ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article de blog.

Les start-up bavaroises comme moteur d'innovation : les avantages d'une coopération pour les entreprises établies
 

Les start-up et jeunes entreprises représentent indubitablement un moteur d'innovation. À partir d'une idée, mettre une nouvelle solution sur pied : voilà ce qu'est leur pain quotidien. Un moteur susceptible de profiter avant tout aux entreprises établies : outre des idées fraîches, une coopération s'accompagne souvent également de nouvelles technologies ainsi que d'une autre perspective. Surmonter les défis à venir ensemble : voilà un objectif essentiel qui se manifeste précisément en Bavière. L'initiative Start-up Shield Bayern, qui vise entre autres à protéger la diversité entrepreneuriale dans l'État bavarois, en fut la preuve récemment dans la crise. 
 

En Bavière, les coopérations ont une place importante dans toutes les branches. Elles renforcent le site économique de manière durable et créent des effets de synergie avec une valeur ajoutée pour tous les participants. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que la scène « start-up » munichoise compte parmi les meilleures en Allemagne. 
 

Grandir ensemble en Bavière
 

Qu'il s'agisse de grands groupes ou d'entreprises de taille moyenne, bien établies sur le marché, il existe en Bavière une mise en réseau solide au sein des différents secteurs, instituts de recherche ainsi qu'entre les entreprises existantes. Les start-up peuvent profiter de ce réseau sur un même pied d'égalité dans le cadre de coopérations. Même s'il s'agit de partir à la conquête de marchés établis avec des innovations (disruptives), les processus, structures opérationnelles et infrastructures existants sont parfois essentiels pour donner vie aux solutions de demain. Par ailleurs, les start-up profitent des longues années d'expérience et des connaissances spécialisées des entreprises établies avec lesquelles elles coopèrent.

 

Coup d'œil sur les différents types de coopération à disposition des entreprises
 

En principe, il existe en Bavière tout un tas de possibilités diverses et variées de conclure des partenariats. Il existe par exemple un grand réseau d'accélérateurs en Bavière. Les start-up y ont la possibilité d'entrer directement en contact avec des entreprises établies et de conclure des coopérations. Par ailleurs, les possibilités suivantes se présentent également :
 

  • Direct Sourcing: ici, une start-up se voit directement confier un projet.
  • Internal Innovation Units: ici, une start-up forme un département d'innovation interne au sein d'une entreprise existante.
  • Corporate Incubator: la plupart du temps, développé par les sociétés elles-mêmes en vue de promouvoir des innovations dans leur branche. On peut citer par exemple en Bavière le BMW Start-up Garage ou l'ESA Business Incubator Centre Bavaria
  • External Subsidiary: ici, une filiale d'un grand groupe recherche un partenaire de coopération, la plupart du temps une start-up, dont l'idée est ensuite adaptée à la société mère.
  • Entrepreneurial Co-Creation Modell: ici, de nouveaux segments de marché d'une entreprise existante sont développés et mis en œuvre à l'aide d'un « Conseil de co-création » composé de développeurs internes, d'administrateurs et d'entreprises externes.


Trouver la forme de coopération parfaite pour son entreprise
 

La Bavière offre donc de nombreuses possibilités de conclure une coopération entre start-up et entreprises établies. Cependant, il reste toujours la question de savoir comment trouver la forme parfaite. Que vous soyez créateur d'entreprise, jeune entrepreneur ou acteur mondial, les questions suivantes revêtent la plupart du temps une importance capitale pour les participants :
 

  • Quels sont les objectifs à atteindre ? Pour quel problème avez-vous besoin d'une solution ?
  • À quoi la coopération vous permet-elle d'accéder ?
  • Quelles sont les conditions générales à sauvegarder ? Quelles sont les nouvelles à établir ?
     

En apportant des réponses à ces questions, il est déjà possible de fixer à l'avance les attentes existantes des deux côtés. Il est alors ensuite possible de trouver la forme de coopération appropriée.